Episode 132 : La force

 

Raigo utilisait une étrange épée appelée Shamshir et faites de Mithril. Pour se préparer, il échauffa ses muscles en faisant quelques exercices. Son épée fendit l’air, et il était facile de voir que ses capacités étaient exceptionnelles.

Raigo se dirigea calmement vers Marifa.

« C’est tout ? Tu es seul ? »

Les mots de Marifa ne choquèrent pas que Raigo, mais aussi toute l’assemblée. Ils eurent tous l’air surpris, comprenant tout à fait le sens de cette question. Le visage de Raigo devint rouge de colère.

« Seul ? Tu penses que j’ai besoin d’aide ? »

« Dans ce cas ne viens pas te plaindre après. Je t’ai laissé une chance- »

Tout à coup, Raigo lança une attaque surprise, empêchant Marifa de terminer sa phrase. Tout le monde fut abasourdi de le voir utiliser une technique aussi lâche, mais personne n’avait le droit de se plaindre. Après tout, il ne s’agissait pas d’un duel entre chevaliers. Ici, il n’y avait pas de règles ou juge. Même la mort pouvait être l’issue d’un tel combat.

Le shamshir se dirigea vers le cou de Marifa. Si l’épée l’atteignait, elle n’aurait d’autre choix que d’abandonner. Raigo pensait qu’il allait s’agir d’un combat facile, mais cette pensée s’effaça lorsque retentit un son de métaux s’entrechoquant.

Raigo recula et observa Marifa. Devant elle était apparu un mur noir.

« Qu’est-ce que c’est ? »

Ce mur noir était en vérité un amas de Fourmis Volantes de Brouillard, un monstre vivant profondément dans le donjon Jardin de Bois. Malgré leur petite taille, ces fourmis étaient lourdes et leurs corps étaient aussi durs que l’acier. Ainsi, elles pouvaient facilement parer une attaque d’épée, et il s’agissait exactement de ce qui venait de se produire.

 « Alors tu es juste un lâche, et tes attaques sont mauvaises. »

A cet instant, Raigo visa une faille entre les fourmis et utilisa la [Technique d’Epée] Coup Perturbant. L’attaque traversa la défense des fourmis, mais Marifa n’était plus là. Elle se trouvait déjà à 10 mètres de son emplacement initial, et était montée sur le dos de Coro.

« Elle est rapide. »

« Ce combat ne peut même pas être considéré comme dangereux. Je suis surprise que tu sois aussi faible. »

Raigo se rendit compte de ce que voulait dire Marifa. Il sentit une pression peser sur son corps, avant qu’une douleur n’assaille sa nuque. La peau à cet emplacement était déchirée, et une large blessure était visible. Raigo regarda ses mains et cria,

« Uggh ! »

Ses mains gonflaient jusqu’à mesurer 20 centimètres, et au milieu de l’une d’elle était visible une petite morsure d’insecte.

« Tu veux un conseil ? Soigne cette blessure, ou tu risques de mourir d’hémorragie. »

Raigo s’assit et sortit de la pommade et des herbes, avant de s’empresser de soigner les blessures sur sa nuque et ses bras. Au départ, il pensait que ce combat se terminerait rapidement, et qu’il en sortirait victorieux. Toutefois, la situation s’était retournée.

« Tu pensais pouvoir gagner comme ça ? Je vais combattre sérieusement maintenant. »

Même s’il disait cela, son apparence était étrange et ses compagnons de Météore Pourpre ne purent s’empêcher de le regarder d’un air inquiet.

Raigo était maintenant fou de rage, mais aveuglé par celle-ci, il ne remarqua pas la brume blanche flottante à ses pieds. Cette brume blanche n’était personne d’autre que la Panthère Nuage. Raigo avait appris auprès de Deriddo la présence d’une Panthère Nuage dressée par Marifa avant le combat.

Toutefois, il ne s’agissait pas d’une Panthère Nuage ordinaire : elle possédait la compétence [Mer de Nuages]. C’était une capacité permettant de manipuler les nuages. Ceux-ci rendaient inutilisables toute compétence de détection, même [Perception], pour les personnes piégées dedans. Il s’agissait d’une compétence de dissimulation donnant un net désavantage à l’ennemi.

La mer de nuages mesurait maintenant plusieurs dizaines de mètres de large, et montait jusqu’aux hanches de Raigo. Raigo se rendit aussitôt compte qu’il avait perdu. En combattant Marifa dans de telles circonstances, il sentit sa panique monter.

Tout à coup, quelque chose s’approcha de lui. Ses chevilles étaient maintenant piégées, enroulées dans la queue d’Orchid.

Raigo essaya d’attaquer Orchid, mais dans la mer de nuages, il lui était impossible de le trouver.

En même temps, une flèche noire se dirigea vers lui à toute vitesse, mais Raigo parvint à l’attraper avec sa main.

« Des compétences à l’arc d’une tel degré, tu penses – Gyaaa ! »

Raigo ne put terminer sa phrase.

« Il n’y a rien de plus idiot que d’attraper l’une de mes flèches. »

Cette flèche noire était en vérité une flèche normale couverte de Fourmis Balles.

Après ça, le cri de Raigo se faisant attaquer par le poison des Fourmis Balles retentit. Il essaya de repousser les Fourmis Balles en utilisant son [Renforcement Corporel], mais il était déjà trop tard. Son corps tout entier avait été mordu par une multitude de Fourmis Balles, et leur poison allait bientôt faire effet.

Marifa marcha calmement jusqu’à Raigo qui ne pouvait plus bouger à cause du poison.

« Souhaites-tu continuer ? »

« Je … »

« Quoi ? Je ne t’entends pas. »

« J’abandonne … »

La première bataille de Météore Pourpre contre une fille inconnue se termina par une victoire écrasante de celle-ci. Et bien sûr, pendant ce temps, tous ses fans dansaient et l’acclamaient. Après tout, Marifa leur avait dévoilé une force impressionnante. D’un autre côté, les membres du clan Météore Pourpre ne pouvaient que contempler les filles et leurs fans, le regard plein de haine.

Le sourire sur le visage de Deriddo avait maintenant complètement disparu. Après tout, Marifa n’était officiellement qu’une aventurière de rang D, avec seulement 2 monstres à ses côtés. Ce qui énervait le plus Deriddo était le fait qu’elle ait gagnée en utilisant ses insectes, tandis que Raigo n’avait même pas eu l’occasion de résister.

La prochaine participante était Lena, qui était déjà prête à combattre. Cette fois-ci, Deriddo préféra rester sur ses gardes. Il regarda le statut de Lena grâce à ses lunettes magiques, de la même manière qu’avec Marifa. Mais cette fois-ci, la recherche échoua, car Lena gardait constamment sa [Barrière], bloquant ainsi les compétences d’analyse. Même les lunettes avec [Estimation] niveau 5 ne pouvaient percer sa barrière.

« Kota, tu es le suivant. »

« Deriddo-san, l’adversaire n’est que rang C. Ne crains-tu pas que l’on nous traite de lâches ? »

« Je préfère ça à la dissolution de Météore Pourpre. Tu comptes me désobéir ? »

« Ah, non ; j’y vais. »

Lalit vit que le prochain adversaire des filles était Kota.

« C’est Kota. Il est rang B, et est spécialisé dans les dégâts lourds. »

« Penses-tu que Lena perdra contre un aventurier de rang B ? »

« Pas forcément, mais si Kota la blesse, je l’envoie en enfer. »

Lena et Kota se trouvaient maintenant à 30 mètres l’un de l’autre, toutefois, ils pouvaient se toucher à une telle distance.

« Miss-chan, désolé, mais il s’agit de l’ordre du vice-leader. »

« … Arrête de parler. Je vais te vaincre. »

Kota concentra son mana en sortant son bâton. Sans le moindre chant, son sort fut complété. Il s’agissait de la [Magie Noire] de rang 4, Explosion. Même s’il ne s’agissait que d’une magie de rang 4, la chose la plus effrayante était sa v
itesse excédant celle d’un aventurier de rang B.

« Joseph, je sais que Lena peut chanter rapidement, mais lui arrive à lancer un sort sans chanter ? Ou bien est-ce mon imagination, et il a préparé le sort à l’avance ? »

« Tais-toi et regarde. »

La première proposition de Mussu était effectivement la bonne. Lena savait elle aussi que Kota possédait la compétence [Aucun Chant], et dans un combat de magie, le gagnant et le perdant étaient décidés par la vitesse des sorts. Toutefois, Lena resta immobile, sans la moindre expression.

« Miss, mon sort est complet. Veux-tu abandonner ou mourir ? »

« … C’est tout ce que tu sais faire ? »

En entendant les mots de Lena, la fierté d’aventurier de rang B de Kota fut blessée.

« Ne m’en veux pas si tu meurs ! »

Lorsque l’Explosion fut lancée vers Lena, Nungu et Jozu se placèrent devant Mussu pour le protéger. L’Explosion entra en contact avec la [Barrière] de Lena et le sol tout autour se retourna. Des nuages de poussière se formèrent. Lorsque la poussière retomba, Lena se trouvait toujours là, dans la même position et sans la moindre blessure.

« Cette explosion a été arrêtée par la [Barrière] ? »

Les fans de Lena étaient en extase. Ils criaient tous, l’acclamant. Bien sûr, Lena remarqua la réaction de ses fans et répondit à la hauteur de leurs attentes.

« … A mon tour. Chapeau Citrouille … »

Lena sortit son Chapeau Citrouille de son Sac à Objets et le plaça sur sa tête. Toutefois, il ne s’agissait pas d’une blague. Les fans de Lena éclatèrent tous de joie en la voyant si mignonne et charmante.

« Kota, que fais-tu ? Prépare un autre sort ! »

« C’est … Sa puissance magique a tout à coup augmentée ! »

Kota essaya de lancer son plus puissant sort, mais fut surpris en voyant la quantité gigantesque de mana présente au bout du bâton de Lena. Paniquant, il essaya de chanter un puissant sort.

« Quel idiot. Il panique en voyant le sort de son adversaire. »

Deriddo remarqua bien sûr l’attitude étrange de Kota.

Kota commença à lancer son sort après Lena, mais les deux sorts furent complétés en même temps. Cela montrait à quel point il était rapide, et ses compétences méritaient le respect.

La magie de Kota était la [Magie Noire] de rang 6, Lourd Blizzard. La magie de Lena était la [Magie Noire] de rang 6, Foudre Dansante. Toutefois, grâce à son Chapeau Citrouille, sa consommation de mana était multipliée par 10 en échange d’un rang supplémentaire de magie. Ainsi, Lena lança un sort de [Magie Noire] de rang 7, Vent et Foudre.

En face de Lena apparut une gigantesque lance de glace. C’était comme si un énorme mur de glace s’approchait d’elle. Toutefois, elle n’était pas inquiète, tandis que les spectateurs criaient. Elle essaya juste de se concentrer afin que son sort atteigne sa cible.

Et le mot ‘désastre’ était le mot parfait pour décrire la situation.

De la foudre et du vent jaillirent du bâton de Lena, et en un instant, le mur de glace fut repoussé.

En voyant son plus puissant sort échouer, Kota s’empressa de créer un trou dans le sol avec un sort de terre et se cacha à l’intérieur. Il parvint à se sauver à la seconde près.

La foudre et le vent se déchainèrent en passant au dessus du trou dans lequel se cachait Kota, avant de se diriger vers Deriddo.

« Le sort va frapper Deriddo-san ! »

« Nous n’avons pas le temps de fuir. Erigez la [Barrière] ! »

« Tu es idiot ? Tu penses vraiment qu’une [Barrière] peut arrêter ça ?! »

Les membres de Météore Pourpre paniquèrent. Certains essayèrent même de fuir en ignorant Deriddo.

« Ne paniquez pas. Réfugiez-vous derrière moi. »

Les mots de Deriddo calmèrent les membres de Météore Pourpre qui se placèrent derrière lui.

Deriddo lança la [Magie Spirituelle] de rang 7, Arbre Monde. Il s’agissait d’un gigantesque arbre capable de protéger tout ce qui se trouvait sous ses branches. Il leur permit de se défendre contre le sort de Vent et Foudre.

L’arbre trembla et un bruit anormal retentit tout à coup, comme si le bois se faisait découper par une lame acérée. L’Arbre Monde luttait maintenant contre Vent et Foudre.

Les membres de Météore Pourpre furent soulagés, et Deriddo méritait d’être complimenté. Lorsque l’Arbre Monde disparut, Lena se trouvait déjà devant le trou de Kota. Celui-ci en sortit en levant les bras, annonçant ainsi sa défaite.

« Est-ce que ça veut dire …. Que nous avons perdu ? »

« Non, impossible. Météore Pourpre va devoir …. Se dissoudre ? »

Uns par uns, les membres de Météore Pourpre tombèrent dans le désespoir. Et Deriddo ne faisait pas exception. Il ne pensait pas que son clan perdrait contre 3 filles. Il rêvait déjà de toutes ces personnes rejoignant son clan. Il se figea, et n’entendit même pas la voix de Lalit annonçant la victoire des filles.

Tout à coup, Nina apparut devant Deriddo.

« Bien …. Le combat est terminé, et nous avons gagné. »

La fille qui n’avait pas prononcé un seul mot depuis le début du combat parla enfin, des traces de colère visibles dans ses yeux.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                         Chapitre Suivant

Accueil

Une pensée sur “Posséder ou Déposséder – Chapitre 132

  • 24 juin 2016 à 22 h 33 min
    Permalink

    Bien fais pour sa gueule a ce blaireau

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :