Chapitre 32 : Raison Oubliée de la Force

 

Après cette déclaration, Larken lança un rire moqueur avant de demander quand le match se déroulerait. Je lui répondis demain à 8 heures, dans le hall d’entrainement. Je lui demandai aussi d’amener le plus de monde possible ; et il acquiesça avant de quitter la salle de classe.

Je me demandais s’il risquait des sanctions en séchant les cours, ou au moins un avertissement … probablement pas.

Je me retournai vers Mora. Il me regardait d’un air vide, le visage dénué de toute couleur. Il ne bougea pas, ne dis rien. Nos camarades de classe avaient tout vu et entendu et n’arrêtaient pas de discuter, mais …

– Bien, asseyez-vous. Le cours commence.

Je me rassis à ma place, à côté de Mora qui ne parlait toujours pas.

Le professeur commença par se présenter. Il était un homme humain avec des cheveux châtains et des yeux noisettes. Il pouvait être considéré comme plutôt beau, et avait probablement 35 ans environ.

– Bonjour tout le monde, mon nom est Caine. A partir d’aujourd’hui, je serai votre professer. Dans ce cours, je vous apprendrai les savoirs magiques essentiels. Je suis un humain, né à Meaden sur le Continent Humain, et j’adore lire. Bien, maintenant, présentez-vous un par un : âge, nom, passion et race. Commençons par … toi.

Notre professeur, Caine, pointa Mora. Celui-ci était toujours figé comme une statue, alors je lui donnai une petite tape à l’épaule pour le réveiller.

– Huh ?

Mora retrouva ses esprits, me regarda pendant 5 secondes environ, puis se tourna vers le professeur.

– Mora, présente-toi, nous …

Avant que je ne puisse terminer ma phrase, Mora sortit de la salle de classe en courant si vote qu’il était presque impossible de le voir. Pendant cette semaine d’entrainement, il avait appris à ralentir sa vitesse en utilisant la compétence Perception pour la contrôler. Toutefois, il ne pouvait pas encore maîtriser sa vitesse sans utiliser cette compétence. Je l’avais aidé à obtenir cette compétence en lui lançant des pierres tandis que ses yeux étaient bandés. Au bout d’un certain temps, il était parvenu à les esquiver et avait obtenu la compétence.

– Ehmm ?

Le professeur eut l’air confus, et voulut demander quelque chose, mais il ne connaissait pas nos noms. Il m’avait vu discuter avec Mora avant que celui-ci ne parte, alors je soupirai en me levant.

– Mon nom est Damon White, je suis mi-Démon mi-Elfe. Je ne suis pas un noble et je viens du Continent Elfique. De plus, j’adore lire et j’ai 8 ans.

– Merci Damon, mais pourrais-tu présenter ton ami qui vient de partir ? J’espère ne pas l’avoir trop brusqué ….

– Non professeur, ce n’est pas de votre faute, c’est de la mienne. Je m’excuserai et il se présentera plus tard.

– Très bien, tu peux t’asseoir dans ce cas.

Après que je me sois assis, le cours continua. Les élèves se présentèrent uns par uns mais je n’y prêtais pas attention. Toutefois, je remarquai que la mentalité des élèves était comparable à celle de Mora – même s’ils avaient tous 8 ans, ils parlaient et agissaient comme des enfants ayant entre 14 et 17 ans.

Quand à Mora, je n’étais pas inquiet pour lui, et je ne voulais pas quitter la salle en plein cours. Je décidai donc d’aller le voir une fois le cours terminé.

Pendant les présentations, mon attention fut attirés par une fille aux cheveux blancs, aux yeux rouges et à la peau blanche.

– Mon nom est Olivia Chester, je suis mi-Démone mi-Humaine, et j’ai 8 ans. Je viens du continent Humain et je suis la 4ème princesse du Continent humains. J’aime l’escrime.

Mi-Démone mi-Humaine huh ? Tandis que de telles pensées traversaient mon esprit, les autres élèves se mirent à discuter.

– Un peu de silence. Merci Olivia, tu peux retourner à ta place.

En retournant s’asseoir, elle passa à côté de moi et ma lança un rapide regard.

Une autre princesse, et une demi-sang qui plus est, plutôt intéressant, murmurai-je.

 

Une fois les présentations terminées, le professeur nous enseigna les magies essentielles. Il ne s’agissait que de connaissances de base sur la magie : comment elle marchait, et ce qu’elle était.

Tout le monde avait apporté un sac, et Mora aussi, mais il l’avait oublié en s’enfuyant. Quand à moi, je n’en avais pas, puisque je pouvais stocker mes livres et stylos dans le Vide. Pour les en retirer, je plaçai ma main dans mon uniforme et en sortait le matériel qu’il me fallait. En vérité, je créais un portail dans mon uniforme. Cette compétence était vraiment utile.

En me voyant retirer des livres de mon uniforme, les personnes autour de moi eurent l’air confuses. Même le professeur eut l’air surpris, mais ne me posa pas de question.

 

Le cours se termina rapidement. Il n’y avait aujourd’hui que ce cours-là, étant donné qu’il s’agissait seulement du jour d’ouverture. J’étais sur le point de partir quand …

– Avant que vous ne partiez, n’oubliez pas de choisir un job de classe ce mois-ci. Une fois que vous l’aurez choisi, vous ne pourrez plus faire marche arrière. Vous devrez étudier le domaine choisi jusqu’à obtenir votre diplôme, alors faites quelques recherches avant de choisir. Je me suis bien fait comprendre ?

Après avoir entendu cela, je quittai la salle de classe.

Je n’avais pas encore fait de recherches sur les différents types de jobs de classe, mais je n’étais pas inquiet.

Avant de partir vers le hall d’entrainement, je vis Olivia me regarder. Elle m’avait contemplé pendant tout le cours, et chaque fois que je me retournais vers elle, elle faisait semblant de lire son livre. Je ne savais pas pourquoi elle faisait cela, et je n’y prêtais pas assez attention pour le lui demander.

 

J’atteignis rapidement le hall d’entrainement où je trouvai Mora, qui pratiquait ses arts martiaux. Il ne transpirait pas comme à son premier entrainement, il s’y était maintenant habitué. Je me demandais si ses statistiques étaient élevées, car une fois la classe Deldurian obtenue, les statistiques étaient doublées.

Et comment savais-je qu’il se trouvait là ? Mora venait ici chaque jour pour s’entrainer, alors je pensais que cet endroit serait son premier choix. Il allait aussi beaucoup sur le toit de notre dortoir pour s’entrainer.

Je m’approchai de lui, et remarquai qu’il n’y avait pas beaucoup d’élèves aujourd’hui à cause de la cérémonie d’ouverture. Mora ne remarqua pas ma présence et continua à frapper dans l’air, pratiquant ses mouvements d’arts martiaux.

Je le regardai un instant. Il était vraiment rapide, et même sa vitesse d’apprentissage était rapide, mais il avait l’air d’avoir oublié la raison de son envie de devenir fort. S’il oubliait cela, sa force lui deviendrait inutile. Je m’approchai et me plaçai juste devant lui. Il s’arrêta de frapper en me voyant.

– Damon ….

Il avait l’air misérable. Il était comme la première fois que nous nous étions rencontrés, toutefois, il avait changé, mais ne l’avait pas encore remarqué.

– Mora, il est temps – combats-moi, il s’agit de notre premier duel.

– Q-Q-Q-Quoi ?!

Je ne lui donnai pas le temps de parler et lui assénai un coup de poing lent avec une force décente.

– Huh !

Il l’esquiva en sautant en arrière, mais ce n’était pas assez s’il voulait me vaincre.

Ne lui donnant pas le temps de réagir, je m’approchai de lui en quelques secondes. Cette fois-ci, je lui lançai un coup de pied au niveau de son genou, mais il parvint à esquiver en sautant sur le côté.

– Attends Damon, je ne suis pas prêt !

– Quoi ? N’arrives-tu pas
à esquiver pourtant ? Ne penses pas pouvoir esquiver toute ta vie, tu devras frapper demain. Si tu ne comptes pas attaquer, ton adversaire le fera.

– Je ne veux pas me battre Damon !

– D’accord, c’est ton choix. Dans ce cas je vais juste devoir devenir son esclave.

– Uhhh ….

Un conflit prenait place en Mora, il était partagé entre colère et peur, mais ce n’était pas le moment, nous nous trouvions en plein combat. A nouveau, je m’approchai de lui et visai cette fois-ci son torse en augmentant légèrement ma vitesse. Il savait qu’il ne pouvait pas esquiver et se défendit donc. Bien.

Je frappai le bras de Mora, et il sauta à nouveau en arrière. Il n’avait pas l’air de vouloir combattre, et cette méthode ne fonctionnait apparemment pas puisqu’il n’avait même pas sorti son pistolet, il avait peut-être même oublié qu’il était là. Je n’avais donc pas d’autre choix que de passer au plan B.

Je levai ma main gauche. Me regardant, Mora savait ce que je m’apprêtais à faire, mais sans en savoir les détails. Un cercle violet fut créé, il était vide, mais 2 secondes plus tard les runes et la partie centrale se matérialisèrent et j’activai de sort.

Le sort fonctionna, des nuages sombres flottèrent autour de moi, paraissant m’avaler tout entier. Puis, ils disparurent, mais ce qui en sortit n’était plus moi. Enfin si, c’était moi, mais je n’avais plus la même apparence.

– Allez frérot, combattons-nous.

Mora se figea en me voyant. La raison pour une telle réaction était que mon apparence ressemblait maintenant à celle de Larken. J’avais utilisé une magie d’illusion pour lui faire croire que j’étais son frère, et à nouveau, le combat reprit.

Je courus vers lui et le frappai à la jambe. Au moment de ressentir la douleur, il réagit et recula en vitesse. Il essaya de fuir, mais …

*Boum*

Il se cogna contre un mur invisible que j’avais créé au préalable. J’avais placé des runes e je les avais activées après être entré dans la pièce, ainsi, il ne pouvait pas fuir sans me combattre. Il se rendit compte de cela et regarda derrière lui. Il paniquait et transpirait abondamment.

Il était actuellement faible, mais je ne lui laissai pas une seule seconde de répits. Je m’approchai de lui à toute vitesse et essaya de l’attraper avec mes deux mains. Il s’en rendit compte et attrapa mes deux mains. Comme je l’avais prévu, nous nous trouvions maintenant face à face, force contre force. Mora n’était pas si fort que ça, mais son énergie était impressionnante.

– Qu’y a-t-il frérot, tu fatigues ? Si tu perds, ton ami deviendra mon esclave. Kukukuku.

– Ughhh …. Haahh.

– Quoi ? Déjà à bout de souffle frérot ? Je pensais que fuir en permanence améliorerait pourtant ton endurance. Enfin, cela ne me surprends pas, tu es faible après tout. Tu ne peux même pas rendre les coups, tu ne vaux même pas le coup que je perde mon temps, de même pour ton stupide ami. Kukukukuku !

– Non, c’est faux.

– Ohh si, tu es faible, c’est pourquoi tout le monde te déteste et te martyrise. Contrairement à toi, je suis bien plus puissant, alors abandonne, sale échec. Kukukukukuku !!

– Hugghh …

Mora commençait à faiblir, mais parvenait à résister aux insultes. Il devait bien y avoir quelque chose capable de le faire sortir de ses gonds … je creusai ma mémoire et trouva !

– Et ton ami, il est inutile lui aussi. C’est un Deldurian n’est-ce pas ? Je vois que tu aimes t’entourer de faibles. Oh oui, j’oubliais, tu es faible toi aussi. Vous êtes tous les deux des échecs, et il n’est même pas un démon pur, ce qui le rend pire qu’un déchet. Kukukukuku ! Il doit être idiot pour s’attacher à quelqu’un comme toi, un échec et un déchet, quel couple parfait. De plus, il est idiot, à penser pouvoir me battre. Kukukukuku. Il a même offert de devenir mon esclave. Mais je pense que je vais juste le tuer. Kukukukukuku !

Lorsque mon discours prit fin, une flamme apparut dans les yeux de Mora. Ses mains commencèrent à devenir chaudes elles aussi, c’était vraiment étrange.

– Non … Ne …

Mora se tourna enfin vers l’offensive, et ses yeux et mains se mirent à brûler comme des flammes couleurs rubis. Il était plus fort que prévu.

– Graaaaahhhh !!

Il rugit, devenant de plus en plus fort.

– Bien, tu n’as plus qu’à utiliser cette force sur Larken.

Il n’avait plus l’air de m’entendre, mais ce n’était pas étonnant. J’entrai donc en action en me délivrant de ses mains, l’esquivant sur le côté et le frappant assez fort dans le ventre.

– Guhh !

Mora cracha, tout l’air s’échappa de ses poumons et ses yeux roulèrent dans leurs orbites avant qu’il ne se raidisse et ne tombe. Je l’attrapai en pleine chute.

– Maintenant, tu n’as plus qu’à gagner.

Ainsi, je quittai le hall d’entrainement, attendant avec impatience le combat de demain.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

2 pensées sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 32

  • 25 juin 2016 à 11 h 41 min
    Permalink

    Au mon dieu! Tellement de pissance 😮

    Répondre
    • 25 juin 2016 à 13 h 50 min
      Permalink

      lol tu as remarqué aussi « Contrairement à toi, je suis bien plus pissant, alors abandonne, sale échec. Kukukukukuku !! »
      Je suis tout à fait d’accord ^^.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :