Le mois de novembre commence tout chaud, tout bouillant. Nous voilà déjà bien partis à courir dans tous les sens! On s’excuse de fait pour ce petit retard étant donné qu’hier, nous étions une grosse team 404 a être allé au concert de Being As An Ocean dont vous retrouverez le livereport d’ici peu! En attendant, on se retrouve pour un récapitulatif qui saura, on l’espère, réchauffer l’atmosphère par ces temps frais.

 

– ALBUMS –

Counterparts – Nothing Left To Love

“Will you love me then there’s nothing left to love”

Counterparts vient de sortir son 6ème album Nothing Left To Love. Un album haut en couleurs qui rassurera les fans par ce son made in Counterparts et les similitudes avec leur opus précédent You’re Not You Anymore. En effet, peu de prises de risque inutiles et pourtant on ne s’ennuie pas une seconde. Un album encore plus sombre, des lyrics bien travaillés mit en valeur par le scream et le chant clair de Brendan, et un son qui passe de bons breakdown à des passages plus mélodiques. Une composition et un équilibre réussi, qui font de cet album probablement le plus abouti, le mieux construit, et peut-être même le meilleur de Counterparts. Pour le moment, pas de date en Europe, mais le groupe prévoit de partager beaucoup de contenu à leur retour de tournée: Playthrough (guitare et batterie), une belle vidéo live avec Stray From The Path (qui on eux aussi sorti leur album le 1er novembre) qui arrive d’ici peu, mais surtout on peut espérer un EP comme Private Room avec quelques titres qui ne sont pas sur l’album.

(Ludivine: NLTL est définitivement un de mes albums préférés de l’année, et je trouve cet album vraiment excellent. Dur de choisir un titre préféré sur celui-là mais je vous recommande « Love Me, Your Own Knife, Ocean Of Another » )

Eskimo Callboy – Rehab

Les allemands coreux d’Eskimo Callboy reviennent avec Rehab, un album au visuel coloré. Les chansons sont un peu plus chantées qu’à l’habitude d’Eskimo Callboy, et la touche electro s’intensifie (ce qui se devinait avec le visuel de l’album). Rappelez-vous quand le single « Supernova » (OST du jeu Rage 2) était sorti… Cela avait choqué tout le monde ! Finalement, l’album est dans cet esprit très groovy !

Ma reco (Max): Supernova, bien sûr ! RAGE 2 y serait presque pour quelque chose !

Le groupe passera au Gibus en cette fin d’année, le 17 décembre pour être précis !

Stray From The Path – Internal Atomics

Les américains surproductifs de Stray From The Path sont encore une fois de retour. Avec un rythme de production plus qu’effréné (un album tous les ans et demi), le groupe réussit tout de même à nous surprendre, en proposant des morceaux catchy qui restent en tête. En quelques années seulement, Stray est déjà un incontournable en matière de punk hardcore. Soyez sûrs qu’avec un tel rythme, chaque concert est unique avec des setlists qui changent constamment. Arriverons-nous à les suivre ?

My personnal recommendation ? (Max) The First Will Be Last, Something In The Water. C’est très dur de les partager car les morceaux sont finalement tous assez proches en terme de composition : tout tabasse et donne envie de bouger dans tous les sens !

Le groupe sera en concert le 8 décembre à Paris et le 9 décembre à Lyon… GO !

SAVIOR – Empty Space (EP)

Un groupe de metalcore venant d’Eure-et-Loire, c’est peu commun, mais c’est pourtant le cas des sympathiques SAVIOR. Le groupe qui avait collaboré par le passé avec The Sunday Sadness ont sorti cette semaine leur EP, et notamment le single Despite The Way. Même si l’on sent un peu l’accent français sur les chants en anglais, c’est une jolie première démonstration de leurs forces et on ne demande qu’à en voir davantage !

Between You & Me – Reimagined

Quel nom d’EP original, Reimagined… cela ne nous laisse pas du tout penser que nous allons avoir affaire à des versions de chansons ré-imaginées. Non, pas le moins du monde… Si l’on peut regretter la brièveté de cet EP ne contenant à ce jour que deux chansons, on peut tout de même espérer que la longueur s’étendra un peu entre temps. Toutefois, ce certes court EP vous laissera redécouvrir les chansons des Australiens sous un nouveau jour, loin d’être non-plaisant.

Hotel Books – Equivalency II : Everything We Left Out

Quoi de mieux pour terminer cette première section dans la douceur et la profondeur? L’album Equivalency II: Everything We Left Out de Hotel Books s’écoute plus comme une narration poétique plutôt qu’un album à écouter en boucle. La voix raw du chanteur, à la fois touchante et frappante, exprime toute une panoplie d’émotions. Les chansons ne prennent pas en compte durée ou us et coutumes. Au contraire, il est composé de manière à faire ressentir des choses par le biais de sons ambiants (exemple, le son du vent, ou des sons à progression), de paroles dictées à bout de souffle -voire criées comme dans « Thinking, Pt.2 » -… et à nous en couper le souffle également! Un mélange d’honnêteté et de rimes poétiques qui ne vous laissera pas indifférent.

Coup de cœur (Vathana) : Difficile d’en avoir qu’un seul, mais je dirais quelque chose qui varie entre « A Story »« A Spotlight » et « Waves in Walls ».  Ce n’est peut-être pas un album qui fera trembler vos nuques, mais qui fera certainement secouer vos esprits et vos cœurs.

 

– CHANSONS –

Mike Shinoda – Fine

Le rappeur prodige de Linkin Park a poursuivi sa carrière solo depuis l’événement tragique ayant eu lieu autour de Linkin Park et la mort de son frontman Chester Bennington. Aujourd’hui, il nous livre un nouveau morceau tiré de son probable futur nouvel album. On est sur un morceau plus rap et electro qui fait impasse sur la partie rock historique de son groupe.  En tout cas, c’était toujours cool en live, comme vous avez pu le voir sur notre dernier report.

Carpenter Brut – Phoenix (League Of Legends remix)

Le prodige darkwave français qui nous régale toujours de jolis visuels retro, de néon et de bons sons en live  revient sur l’un des titres les plus connus des joueurs de jeux vidéo. League Of Legends continue d’exceller sur ses featurings et ses travaux de collaboration. Un groupe fictif viendra jouer lors de la finale du tournoi mondial du jeu qui se déroulera à Bercy, le groupe proposera des skins de jeu réalisés en collaboration avec Louis Vuitton (ce genre de crossover improbable)… Bref, League Of Legends bat toujours son plein et ce n’est pas prêt de s’arrêter avec l’annonce de leurs 4 nouveaux jeux : jeu de cartes, de combat, FPS tactique et eSport Manager… Le morceau est efficace et fait plaisir à entendre puisque les nouvelles chansons de Carpenter Brut ne se font pas si fréquentes ces derniers temps. Rendez vous le 10 novembre pour une finale explosive à l’AccorHotels Arena !

Trivium – Coraçao Nao Tem Idade

Collaboration improbable entre le groupe américain Trivium et l’artiste portugais Toy. Le mélange change clairement de ce qu’on entend tous les jours. Matt Heafy s’amuse beaucoup sur sa chaîne YouTube et Twitch à reprendre tous les jours de nombreux titres d’un peu tout le monde, mais il est rare de le voir faire ses reprises de façon plus officielle avec le groupe. On vous laisse écouter, on est partagé entre le génie et le WTF !

Our Last Night – Losing Sleep

Our Last Night arrive toujours à sortir des titres efficaces en toutes circonstances. En live, c’est carré, et on ne doute pas que ce nouveau titre fera un tabac lors de leurs prochains passages. Le morceau est assez particulier car les passages screamés sont quasiment « acapella ». Lorsque Trevor scream, tous les instruments s’arrêtent derrière quasi systématiquement et on alterne entre passage chantés/musicaux et des screams à 100%.

 

Ocean Sleeper – Killing Me

Quoi? Vous allez me dire que vous n’avez pas assez mosher avec ce récap de la semaine? Bon, eh bien ça tombe bien alors, ne ratez pas le prochain vol direction l’Australie. Ocean Sleeper fera renaître en vous le mouvement des vagues, l’océan étant loin d’être endormi contrairement au nom de leur groupe. On a bien hâte de voir ce que l’album donnera. Verdict la semaine prochaine!

MAYPINE – Repair / Replace

On embarque dans un rock plus ambiant du côté de nos amis britanniques. Le groupe sort sa première chanson depuis août, avec il semblerait un nouveau lineup qui n’inclut plus leur guitariste Becky. La chanson lente est dotée d’un refrain très entraînant qui saura vous en faire apprécier sa sublimité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :