– The Sunday Sadness –

C’est malheureusement quelques minutes avant le début du show qu’on nous annonce que The Sunday Sadness annule sa venue. Nos enquêteurs, toujours sur le coup, ont contacté Matthieu Kirby (chant) pour savoir si tout allait bien, et rien de bien grave. Un simple problème technique rencontré sur la route qui les empêchera d’arriver à temps pour leur set… Dommage, ce sera pour la prochaine fois ! En attendant et s’ils vous manquent, vous pouvez retrouver notre précédent live-report ici-même !

– As It Is

Toujours présent dans les bons coups, Patty et sa bande sont encore de retour en France après leur première partie d’Enter Shikari à Paris (dont vous retrouverez la surprenante interview ici-même d’ailleurs !) quelques mois auparavant et au Slam Dunk Festival anglais. C’est donc la troisième fois que je vois le groupe sur ces trois derniers mois. Que trouver à dire de différent par rapport aux fois précédentes… Le groupe est toujours content d’être sur scène avec son public, et son public français le lui rend très bien ce soir là. Même si l’audience n’est pas complète pour le concert, le groupe a aussi sa fanbase, venue juste pour eux et qui semble être ravie de retrouver le groupe aussi souvent et rapidement sur scène. Les morceaux sont chantés à tue-tête dans tout le public et toute la fosse sautera énergiquement !

– Our Last Night –

Changement d’ambiance radical après un énième passage d’As It Is pour mon premier concert d’Our Last Night, enfin ! Le groupe ouvrira sur l’une de leurs chansons les plus agressives : Bury The Hatchet (NOOOOOOOOW!). Les frères Wentworth sont tout à fait complémentaires sur scène. Trevor au chant scream met l’ambiance, interagit avec le public là où son frère Matt assure la partie chant clair et la guitare. La 2ème chanson, Same Old War sera interprétée avec Trevor, directement dans le public.

Le rôle de frontman est donc donné à Trevor au centre qui bouge beaucoup, mais la voix la plus représentative du groupe est tout de même la voix claire, vraiment très caractéristique sur des titres comme Tongue Tied. Les compositions du groupe américain sont particulièrement efficaces en live, tout le monde peut reprendre facilement les airs et les refrains. N’étant pas un fan (à défaut) de longue date du groupe, je ne connaissais pas tous les morceaux et j’ai pourtant pris un pied monstre tout du long tellement OLN savait emporter le public avec lui !

Je me suis rendu compte tout particulièrement pendant ce set l’importance de l’ingénieur lumière. Que ce soit pendant les passages très violents ou plus calmes, la synchro des lumières collait totalement au rythme de chaque chanson et les lumières étaient vraiment impressionnantes durant tout le set ! Alors, un gros GG à toi ami ingé lumière (et à tous ses confrères !)

Après de nombreux titres, dont une reprise de Humble de Kendrick Lamar, le groupe proposera des titres issus de tous leurs albums sortis jusqu’à aujourd’hui, sans en mettre un plus en avant qu’un autre. Tous les hits de toutes les époques du groupe ont été joué ce soir, de quoi ravir plus d’un fan !

White Tiger sera joué en acoustique durant la soirée, pour un petit moment émotion & repos avant d’enchaîner de nouveau sur du lourd avec Fate.
Le groupe était très à l’aise sur scène et n’hésitait pas à se vanner entre eux. Trevor invite le manager à boire un verre de lait d’une traite sur scène car « il aime le lait ». En revanche, ce n’était sûrement pas que du lait vu la tête qu’à fait le guitariste en goûtant… Ce qui n’a pas empêché leur manager de faire un cul sec ! Bref, on s’amuse bien pendant cette tournée semblerait-il !

Trevor finit par passer à la batterie peut avant le rappel, jouera pendant 10 secondes avant de balancer frénétiquement toutes les baguettes de leur batteur Tim dans le public. Obligé d’aller à la pêche aux baguettes, il en récupèrera dans la foule afin de pouvoir faire Sunrise en guise de rappel !

Ce soir, Our Last Night nous aura régalé grâce à un set des plus complets qui aura pu ravir les fans de toutes les époques. Il est déjà l’heure de retourner se coucher, et de se préparer pour partir au Knotfest/Hellfest …

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :