Quelques mois après son passage à Rock en Seine, Mike Shinoda est de retour à Paris pour une unique date française, et c’est au Zenith que nous le retrouvons.

20h30 – Coco Bans

COCO BANS © Romain Keller Pour Error404

C’est à Coco Bans qu’est assignée la lourde tâche d’ouvrir la soirée et de chauffer le public. La chanteuse Américaine qui vit en France depuis une décennie s’en sort très bien. Le public lui fait un accueil chaleureux et se laisse entraîné par sa voix et son entrain. Les chansons s’enchainent bien et c’est dans un français parfait qu’elle s’adresse et interagit avec eux. (Logique, elle vit là depuis plus de 10 ans !)
Le moment émouvant du set arrive, elle nous raconte qu’elle a écrite la prochaine chanson pour une amie dont le père est décédé il y a peu de temps. L’émotion est perceptible sur scène mais également dans la salle. C’est après trente minutes de show que Coco Bans quitte la scène sous les applaudissement d’un public convaincu.

Les lumières se rallument et on aperçoit une vague de t-shirts Linkin Park et Chester Bennington dans une salle bien remplie. Les fans, tout comme à Rock En Seine cet été, sont une fois de plus au rendez vous pour rendre non seulement un hommage à Chester mais aussi pour montrer leur soutient à Mike qui à sorti son album solo “Post Traumatic”

21h30 – Mike Shinoda

Mike Shinoda © Romain Keller Pour Error404

C’est à 21h30 que les lumières de la salle s’éteignent pour laisser place à Mike Shinoda, on peut apercevoir un drapeau français accroché au synthé sur lequel est imprimé le logo de Mike Shinoda. Le concert commence en force avec “Welcome” une chanson de son ancien groupe Fort Minor. Il enchaîne avec une chanson de son album que le public n’hésite pas à reprendre en chœur. La scénographie est simple mais très efficace avec des lumières de toutes les couleurs et des palettes lumineuses sur le fond de la scène.
Tout au long de la setlist Mike va alterner entre musiques de son album, des chansons de Linkin Park mais également de Fort Minor, de quoi ravir ses plus grands fans.

Mike hésite pas à communiquer et à partager avec le public, son sourire est communicatif et ça fait du bien. Il plaisante même avec les fans en prenant les différents objets donné par le public et notamment des bonnets Pikachu et licorne.

La Première chanson de Linkin Park joué ce soir, Roads Untraveled, débute les flashs des portables se lèvent, le premier moment émotion du set arrive, les chœurs reprit avec force par le public.
La suite du set s’enchaine avec fluidité entre solo de synthé, de batteries et chansons accrocheuses, le public connait chacune des chansons et des paroles au plus grand plaisir de Mike.
Puis le concert se calme, la tension redescend et Mike est seul sur scène avec son piano, il nous parle de la première venue en France de Linkin Park, qu’il s’en souvient encore parfaitement, et qu’il n’en revient pas que quelques années plus tard ils aient rempli d’immense salles, il enchaînera par la suite qu’après la mort de Chester ça a été très dur, il ne savait pas si il devait continuer la musique et comment le public allait l’accepter, mais que voir tout ces gens aujourd’hui devant lui le rendait heureux. C’est à ce moment la qu’il entamera les premières notes de In The End en nous demandant de chanter les parties de Chester. Le public chante à pleins poumon, l’émotion est palpable et les larmes sont nombreuses sur les visages. Il enchaînera par Numb que le public chantera entièrement, des feuilles “You make chester proud” levées.

Le concert continue avec un medley très efficace de About You / Over Again / Papercut qui redonne de l’énergie au public. Il poursuit encore quelques titres avant de quitter la scène pour le rappel. Il reviendra jouer un rappel de 7 chansons dont Make It Up as I Go qu’il chantera accompagné de Coco Bans, puis un medley de Good Goodbye / Bleed It Out avant de terminer en beauté avec Running From My Shadow.

C’est sous les applaudissements et les hurlements du public que Mike shinoda quittera la scène avec un grand sourire. C’était un concert très spécial rempli d’émotions et de nostalgie que Mike nous a offert ce soir là, et une chose est sûre : Le public en est reparti heureux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :