Chapitre 97 : Mystérieux Vieil Homme

 

Le coup de paume projeta Jian Chen 20 mètres en arrière, avant qu’il ne retombe enfin dans l’eau. Une expression de surprise apparut sur son visage lorsqu’il ressentit la puissante énergie provenant de cette main. Cette seule attaque venait de lui causer des blessures, ses os lui faisant mal comme s’ils avaient été frappés par une chose lourde.

Le bras de Jian Chen pataugea dans l’eau jusqu’à ce que ce dernier parvienne à bondir dans la forêt, sur la rive opposée. Se cachant derrière un arbre assez large, il utilisa sa Force Sainte pour évaporer les gouttes d’eau sur son corps puis sortit l’Anneau Spatial de son collier. D’un geste rapide, il récupéra sa dernière tenue intacte avant de l’enfiler.

Tandis que Jian Chen enfilait ses robes, son visage déjà pâle se figea et tout à coup et il bondit rapidement sur le côté.

*Bang !*

Jian Chen venant de faire un saut sur le côté, l’arbre qui lui servait de couverture explosa en une multitude d’échardes sous l’assaut d’une quantité impressionnante de Force Sainte pure. La terre tout autour fut projetée, laissant dans la zone d’impacte un large cratère.

« Scélérat, tu as osé me regarder alors que je prenais mon bain. Je vais te tuer ! »

Un soupçon de tristesse était mêlé à sa colère, son visage toujours plus rouge après chaque seconde. Ses mains couleur jade libérèrent une Force Sainte bleue avant de se diriger si vite vers Jian Chen qu’un sifflement d’air pouvait être entendu.

Ressentant la large quantité de Force Sainte dans ses paumes de mains, le visage de Jian Chen changea rapidement pour devenir anormalement solennel. Rassemblant la Force Sainte en lui, il concentra celle-ci dans sa main droite et attaqua.

*Bang !*

Les deux paumes se rencontrèrent dans une explosion étouffée, et une onde de choc se répandit dans toutes les directions. Jian Chen fut violemment projeté en arrière, traversant plusieurs buissons avant de s’écraser enfin sur le sol.

« Pfff ! » Une gorgée de sang s’échappa de la bouche de Jian Chen, formant brièvement une brume pourpre. À cet instant, son visage devint aussi pâle que celui d’un mort.

Avec difficulté, Jian Chen leva la tête en direction de la femme, incrédule. Elle avait à peu près son âge, mais possédait une force incroyable. D’après ses estimations, elle possédait au moins un niveau de Grand Maître Saint. Cette déduction provenait du fait que Jian Chen connaissait sa propre force comme le dos de sa main, surtout après plusieurs combats contre des Maîtres Saints dans la Chaîne de Montagne des Bêtes Magiques. Avec sa force actuelle, les Maîtres Saints ne faisaient pas le poids contre lui. Or, la femme devant lui était un adversaire incroyablement puissant qu’il ne pouvait pas vaincre facilement avec sa puissance actuelle.

« Grand Maître Saint ! » Jian Chen avala nerveusement sa salive. Jian Chen n’arrivait pas à croire que la femme en face de lui était aussi forte. À l’Académie Kargath, académie réunissant les individus les plus talentueux du Royaume Gesun, de nombreuses jeunes femmes de l’âge de celle se tenant devant lui n’étaient même pas capables de condenser leur Arme Sainte pour atteindre le niveau de Saints.

La femme s’avança lentement vers Jian Chen avec la beauté d’un immortel sans égal en ce monde. Ses magnifiques yeux étaient emplis d’une profonde honte et indignation, sa furie entachant son charme. Couverte d’un puissant désir de meurtre et lançant un regard glacial en direction de Jian Chen, elle ne semblait vouloir qu’une chose ; le réduire en cendres.

La femme portait une robe en cuir rose enfilée à la va-vite. Il était évident qu’elle l’avait rapidement jetée sur ses épaules sans même prendre le temps de l’arranger. Ses longs cheveux étaient drapés derrière son épaule et collaient à sa hanche, les gouttes d’eau humidifiant petit à petit sa robe. Ses sandales roses aux pieds, elle s’avança lentement vers Jian Chen, son épée bleue en main. Voyant l’épée d’une telle couleur, le visage de Jian Chen changea.

Avec difficulté, il se releva lentement, son bras droit tremblant. Cette femme était très puissante. Après n’avoir reçu qu’un seul de ses coups, le bras droit de Jian Chen souffrait déjà d’une blessure critique.

Contrôlant la Force Sainte de lumière présente dans l’air, Jian Chen commença par s’assurer que les effets guérisseurs de la Force Sainte de lumière étaient invisibles pour son adversaire. Il ne souhaitait pas dévoiler son attribut spécial de Force Sainte de lumière, ni la lueur laiteuse ou ses compétences de soin.

« Attendez, Mademoiselle ! C’était un malentendu, je n’essayais pas de vous espionner pendant votre bain ! » S’écria Jian Chen en riant, la puissance de la femme demoiselle l’ayant impressionné.

« Silence, scélérat ! » Le visage de la jeune femme devint couleur cendre lorsqu’elle entendit Jian Chen. Ces paroles n’avaient pas l’air de la consoler, au contraire, et sa chaussure rose se dirigea tout à coup vers l’entrejambe de Jian Chen.

Jian Chen pencha son corps sur le côté et esquiva de peu l’attaque. Instantanément, la jeune femme se retourna et abattit son épée bleue sur Jian Chen.

L’épée fendit l’air et en un instant, elle apparut devant Jian Chen. En voyant cela, Jian Chen commença à se tourner, mais reçut cependant une blessure à la poitrine. Du sang se mit à gicler violemment de la plaie ; en un clin d’oeil, la nouvelle paire de vêtements de Jian Chen devint rouge sang.

Incapable de réaliser qu’il venait d’être blessé, une sensation de brûlure traversa Jian Chen et celui-ci se rendit enfin compte de la douleur. Rapidement, il tenta de s’éloigner de la femme et laissa la fine Épée Vive-Brise apparaître dans sa main. Même si Jian Chen avait eu la chance de voir son corps nu, il s’agissait d’une simple coïncidence. Il s’était excusé trois ou quatre fois, mais la jeune femme était toujours aussi enragée, demandant sa mort.

Cette dernière ne semblait pas vouloir laisser Jian Chen partir, et le poursuivit.

Son épée bleue contenait une Force Sainte émettant un bruit de vagues tout en se dirigeant vers Jian Chen.

Jian Chen laissa échapper un grognement, ses yeux traversés d’une lueur glaciale. Même si la jeune femme en face de lui était plus forte, il n’était pas le genre de personne à se laisser faire. D’un rapide geste de la main, son Épée Vive-Brise entra en action. Baignée d’une lumière argentée, l’épée partit à l’assaut de son ennemie.

L’épée allait aussi vite que possible, et la femme n’était pas assez puissante pour l’ignorer. Jian Chen comptait faire tout son possible pour gagner, même face à une femme.

Lorsque l’épée bleue fut de nouveau sur le point d’entrer en contact avec Jian Chen, se dernier bougea et l’épée ne fit qu’égratigner son bras. Quant à Jian Chen, son épée était maintenant pointée vers la gorge de son adversaire.

À cet instant, la femme laissa transparaître une expression de panique sur son visage ainsi qu’un petit cri. Tournant immédiatement le cou, elle esquiva l’attaque fatale visant sa gorge, cependant, une fine coulée de sang s’échappa de la petite plaie infligée par l’épée.

Sentant une légère douleur dans son cou, son expression de panique ne fit que s’intensifier, et ses yeux révélèrent enfin un soupçon de peur.

Voyant cela, Jian Chen sourit intérieurement. Même si cette jeune femme était puissante, elle possédait peu d’expérience et était donc désavantagée dans ce combat.

Mais cela ne voulait pas dire qu’il comptait la laisser partir. Son propriétaire ressentant chaque blessure reçue, l’Épée Vive-Brise devint indistincte et partit poursuivre l’ennemi.

Le visage de la femme dévoila une profonde panique, l’Épée Vive-Brise sur le point de transpercer son corps. Tout à coup, la jeune femme disparut du champ de vision de Jian Chen avant de réapparaître mystérieusement 10 mètres plus loin, comme un tour de magie.

Le cœur de Jian Chen trembla lorsqu’il la vit réapparaître 10 mètres plus loin. Mais d’après la pâleur de son visage, cette technique de déplacement rapide lui avait coûté cher en énergie.

« Est-ce un type spécial de Compétence de Combat ?! » Pensa Jian Chen.

« Scélérat, tu oses lever la main sur une femme. Je ne te laisserai pas partir ! »

Après avoir été réduite dans un tel état par une personne plus faible qu’elle, la femme était furieuse. Après que celle-ci ait crié sur Jian Chen, l’épée bleue dans sa main scintilla de plus belle, toute la Force Sainte contenue dans cette épée refaisant surface et enveloppant l’arme.

La jeune femme leva son épée et cria “Première Forme des Arts Impériaux de l’Eau – Coup du Dragon Aqueux !” Tout à coup, la concentration de Force Sainte dans son arme adopta instantanément la forme d’un dragon qui s’échappa de l’épée avant de charger en direction de Jian Chen.

Le visage de Jian Chen changea dès que ses yeux se posèrent sur la forme indistincte de dragon jaillissant de l’arme. Dès son entrée dans le champ de vision de Jian Chen, le dragon lui avait fait ressentir une large pression, comme s’il portait sur son dos de nombreux rochers. Simplement respirer devint une tâche difficile, alors esquiver…

Son visage changea davantage lorsqu’il se rendit vraiment compte de la situation. La seule façon de se défendre contre ce dragon d’eau était d’esquiver, mais il en était maintenant incapable. Il savait aussi que la quantité de Force Sainte dans ce dragon d’eau était assez importante pour lui infliger de sérieux dégâts.

« Tu es trop dangereuse, alors ne m’en veux pas si je te fais mal ! » Une lueur dangereuse traversa le regard de Jian Chen et du Qi d’Épée enveloppa de nouveau son arme. Une fois enveloppée, l’épée s’échappa de la main de Jian Chen et fonça en direction de la jeune femme à une vitesse difficilement visible à l’œil nu. Lorsque la femme entraperçut l’épée arrivant vers elle, sa blessure au cou la brûla légèrement.

Le visage de cette dernière devint pâle de peur. La technique secrète qu’elle venait d’utiliser pour esquiver la précédente attaque de Jian Chen lui avait demandé beaucoup d’énergie, de même pour le dragon d’eau. Actuellement, sa Force Sainte interne était pratiquement vide, elle était donc incapable d’esquiver l’attaque.

Elle ordonna désespérément au dragon d’eau de revenir afin de bloquer l’épée en approche. Immédiatement, celui-ci se retourna et poursuivit l’Épée Vive-Brise. Ouvrant sa gigantesque mâchoire, il tenta d’happer l’arme.

Toutefois, l’Épée Vive-Brise était bien plus rapide que le dragon. Lorsque les mâchoires du dragon d’eau se refermèrent, elles ne capturèrent que de l’air, l’épée se trouvant déjà à un mètre du cou de la jeune femme.

« Vous osez lever la main contre la jeune Madame ! »

A cet instant critique, un vieil homme furieux descendit du ciel, criant d’une voix résonnante à travers la forêt toute entière. Cette large silhouette se plaça devant la jeune femme, bloquant l’Épée Vive-Brise.

Il s’agissait d’un vieil homme d’environ ** ans, avec une large carrure et une taille de deux mètres. Il portait une robe blanche laissant apparaitre ses longs cheveux blancs derrière lui, attachés d’un anneau en jade. Ses yeux acérés ainsi que ses sourcils blancs eux aussi lui donnaient un air sérieux.

Voyant l’Épée Vive-Brise avancer dans sa direction, le vieil homme laissa transparaitre un air de dédain. Il leva son puissant bras droit et attrapa la lame à deux doigts. Malgré l’immense quantité de Qi d’Épée, il ne reçut aucune blessure.

Tout de suite après, il leva son autre bras en direction du dragon d’eau en approche, le forçant à s’arrêter tout à coup. Rapidement, le dragon commença à se dissiper avant de se disperser dans le Qi du monde.

« Oncle Feng, aide-moi à le tuer, vite ! » Constatant l’arrivée du vieil homme, plus aucune peur n’était visible sur le visage de la jeune femme. A la place, sa voix adopta une attitude à la fois adorable et énervé, comme si elle venait d’être victime d’une injustice.

Mais le vieil homme ne lui prêta pas la moindre attention, son regard plutôt dirigé vers l’Épée Vive-Brise qu’il venait d’arrêter. Une expression de surprise apparut sur son visage avant de disparaitre tout aussi rapidement. Tournant la tête vers Jian Chen, il demanda, « Quel est ton nom, et qui est ton maître ? »

 

Chapitre Précédent / Chapitre Suivant

Accueil

3 pensées sur “Chaotic Sword God – Chapitre 97

  • 17 avril 2018 à 16 h 44 min
    Permalink

    Merci pour le chapitre vivement la suite 🙂

    Répondre
  • 18 avril 2018 à 0 h 42 min
    Permalink

    marci, c’est fou comment les asiatiques dans leur novel adorent la façon de rencontrer une homme et une femme par accident nus dans la flotte… A croire que tout les auteurs n’ont jamais lus de littérature portant une romance et n’ayant aucune expérience dans ce domaine. La légende raconte que chaque jour 2000 asiatique vogue nus dans une rivière quelconque afin de trouver l’amour.

    Répondre
    • 22 avril 2018 à 0 h 12 min
      Permalink

      Je te rappelle que sans les compétences qui vont avec si ces gars tombes sur une cultivatrices ils sont tous mort :3

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :