-> Lancer l’album en lisant cette critique avec la petite playlist à droite !

Après leur concert du 13 avril au Bataclan, il était temps de parler un peu de cet album de Trivium. Réussite totale après un précédent opus qui n’avait pas convaincu tous les fans ? On a sélectionné les 4 titres à écouter à tout prix sur cet album.

  • Beyond Oblivion Clairement mon titre favori de l’album. C’est même à cela que l’on reconnaît un bon groupe de metalcore pour moi. C’est la possibilité d’alterner entre chant clair et scream en un clin d’oeil. Plus le mélange des deux styles de chant est réussi, et plus la chanson aura une composition riche le plus souvent, avec des passages qui partent dans tous les sens et d’autres plus posés pour recadrer le tout et donner de la puissance aux plus rapides. Sur Beyond Oblivion, c’est exactement cela. On a du chant clair, suivi d’un écho des différents membres du groupe, puis finalement de quelques screams qui s’enchaînent… Ajoutez des petits riffs de guitare bien sympathiques puis des montées en puissance sur le « Beyond Obliviioooooon » chanté puis finalement screamé sur la dernière itération avant de repartir sur un drop à la double pédale de batterie de la folie… Enfin bref, il faut l’écouter car c’est clairement l’incontournable de l’album.

  • Betrayer Rythme intense pour débuter le titre, puis refrain plus posé, là encore les rythmes s’alternent avec une très grande classe et nous montre encore une fois que Trivium a tout compris et a totalement trouvé son genre qui lui va si bien. A la fois solennel lors des chants clairs et de la guitare soliste qui se laisse aller, le titre possède aussi l’une des guitares les plus lourdes de tout l’album. Un titre à écouter de toute urgence, bien évidemment !

  • Endless Night Peut-être le titre le plus posé de l’album, il n’en reste néanmoins pas un excellent titre et une balade rock énergique, avec un solo d’enfer et une guitare soliste qui prend toujours plus de libertés tout au long de la chanson. La nuit n’est pas prêt d’en finir avec des titres comme cela.

  • Sever The Hand LIFE BURNS ME ALIIIIIIIIVE. Encore une fois, les parties scream et chant s’alternent parfaitement. On ne voit même pas le drop de guitare (si on peut appeler ça comme ça dans le rock) venir. Le chant se veut crescendo quand le soudani « LIFE BURNS ME ALIVE » cité ci-dessous retentit suivi d’énormes screams comme on les aime. Un régal auditif. On imagine déjà en concert le mosh pit partir en live total sur ce titre. (Spoiler alert : c’est ce qui est arrivé, cf notre live report !)

 

Trivium signe ici un excellent opus, si ce n’est son meilleur. Les titres sont tous excellents et le choix des 4 cités précédemment se fait finalement de façon un peu triviale. J’aurais écrit ceci un autre jour, j’en aurai probablement choisi 4 autres tant l’album est cohérent et que la qualité est au rendez-vous tout du long. Si vous aimez le metalcore et particulièrement Trivium avec son fameux Matthew Heafy en guise de frontman. La voix est totalement maîtrisée que ce soit sur le chant clair ou le chant scream.

Le groupe, par le biais de Matthew est d’ailleurs très proche de son public et geek sur les bords. Il laisse d’ailleurs sa chaîne Twitch tourner à peu près tout le temps avec toujours un excellent contenu : séances gaming sur des Battle-Royale, même en tournée, répétitions en live twitch pour faire profiter aux fans, retransmissions de tous leurs concerts en intégralité et sessions acoustiques, bref, vous trouverez de quoi faire sur la chaîne Twitch du chanteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :