Le Bataclan un vendredi 13, ça avait malheureusement bien des raisons d’être un jour à éviter mais Trivium oblige,  nous nous sommes rendus en force au concert du quatuor américain, quelques mois après leur passage au Cabaret Sauvage.

-Venom Prison-

Trivium a pour habitude de toujours nous proposer des premières parties hors du commun, et souvent bien plus violentes qu’eux-même… La formation de Larissa Stupar n’aura cependant pas convaincu tout le monde. Le son était parfois un poil trop saturé (la faute au genre musical diront les mauvaises langues) ce qui n’a pas aidé non plus le groupe sur toute la durée du set. Le public de Trivium se trouve souvent à mi-chemin entre des metalleux fans de gros trucs bien méchants comme Venom Prison, et l’autre moitié aimant plutôt le metalcore alternant entre chant et scream. Trivium étant un peu à mi chemin entre les deux, il en faut donc pour tous les goûts ! Venom Prison lancera quand même les premiers circle pit et pogos dans une salle encore à moitié vide. Big up à la voix growl de Larissa, qui faisait complètement tâche à côté de sa voix clair quand elle prenait simplement la parole pour s’adresser au public. C’était à se demander comment une telle voix était possible… Complètement hors du commun; sa voix aura su effrayer bien des personnes dans la fosse, toutes à l’écoute et à mi-chemin entre l’admiration et l’effroi. Mission presque réussie pour Venom Prison qui n’aura pas totalement trouvé son public ce soir (faute de genre peut être ?) mais qui aura tout de même fait convenablement son boulot pour l’ouverture de la soirée, c’est à dire commencer à faire bouger le public.

– Power Trip –

Du thrash metal sauce Anthrax, pourquoi pas? Du punk hardcore en même temps ? Est-ce que cela avait sa place aussi avant Trivium ? Pourquoi pas ! Power Trip proposera son dernier opus sorti en 2017 « Nightmare Logic », servi sur un plateau d’argent. Le frontman Riley Gale est une vraie pile électrique sur scène et bouge absolument partout ! Le public désormais complet arrivera à faire de nombreux circles pits et semble convaincre l’audience. Performance sympathique qui passera très vite, surtout si on est amateur du style !

-Trivium –

Lumières éteintes, on entend Run To The Hills d’Iron Maiden retentir (ils seront d’ailleurs en concert les 5 et 6 juillet prochain à l’AccorHotels Arena !), puis les membres du groupe prennent place sur la grande scène du Bataclan.

Le set commence en grande forme avec The Sin And The Sentence, titre éponyme du dernier album du groupe. Le pit part au quart de tour et détruit tout sur son passage. Le circle pit est massif et prend presque la largeur de la salle. Le problème ? Cela sera comme ça durant tout le concert. Nous avions choisis avec les amis avec lesquels j’étais venu ce soir là les gradins (c’est assez rare, mais nous étions tous plus ou moins blessés ce soir là..!) et même les gradins étaient animés et les gens dansaient et sautaient depuis chacune des extrémités. Un vrai bordel. Aussitôt les présentations passées, on repart sur de la bonne vieille came : Throes Of Perdition, titre issu de Shogun !

Trivium au Bataclan, mais sans accreditations, alors on vous donne les photos que l’on peut, désolé !
Une grosse surprise se cache néanmoins à la fin de l’article 🙂

Après ce titre, le groupe va subir un terrible fléau : la basse de Paolo ne lui renvoie plus de son… Heafy déclarera alors que les merdes sur scène, ça arrive avec un petit « Shit Happens » bien placé comme il faut. Malheureusement le problème sera plus compliqué que prévu et amputera le groupe de son bassiste durant plusieurs titres complets. Matthew semblait un peu énervé mais disait à la foule que quoiqu’il arrive « The Show must go on ! » et que le show va continuer quoi qu’il arrive, car c’est metal ! On le croit sur paroles et on enchaîne donc sur le combo Betrayer, Ascendancy, Sevet The Hand et Inception Of The End sans l’ami Paolo. C’est finalement sur Becoming The Dragon que Paolo débarquera de nouveau la rage dans le regard et enverra les plus grosses notes possibles pour se venger de ce bug technique qui s’acharnait contre lui ! Matthew n’était pas en reste non plus puisque sa voix était un peu en retrait par moment…

Pourtant, et malgré les problèmes techniques, tous les musiciens étaient très bons ce soir et la voix d’Heafy, toujours impeccable, qui a une capacité à alterner chant clair et scream bien lourd en un instant. Impressionnant !

Enfin bon, tout cela n’a pas empêché le groupe d’être en totale communion avec un pit chaud comme la braise tout du long et sans aucun temps mort pour se reposer. Après pratiquement deux heures de show, le groupe nous a laissé sur un rappel aux petits oignons : Shattering The Skies Above, Pull Harder On The Strings Of Your Martyr, puis Capsizing The Sea retentit (enregistré) alors que la scène est sans lumière… Le public s’assoit entièrement et se laisse porter dans une vague de démence sans précédent avec In Waves qui conclura comme il se doit pratiquement 2 heures de set.

Maintenant que vous avez bien tout lu, il est temps de vous parler de Matthew Heafy. Heafy est probablement le chanteur du milieu le plus cool de la planète. Pour ceux qui ne le savent pas, Matthew est un geek avant tout et a une chaîne Twitch très en forme : il livestream pratiquement tous les jours, y compris pendant la tournée ! Je me rappelle avoir vu un stream sur Fortnite et PUBG de sa part alors qu’il était en étape sur la route à Clermont-Ferrand. Il a même fait un petit live acoustique il y a quelques jours, bref un vrai passionné, et c’est juste incroyable de voir ça de la part d’un groupe dont la renommée n’est pourtant plus à faire. Rien ne peut arrêter cette bête de scène. Lorsque Trivium n’est pas en tournée, le chanteur-guitariste n’hésite pas à faire partager ses répétitions en live twitch et proposer ainsi de véritables concerts (parfois de plusieurs heures) à ses fans ! Pour couronner le tout et rapprocher la proximité entre le groupe et son public… Trivium a pensé à ses fans n’ayant pas pu venir au Bataclan déjà complet et a enregistré tout le concert, puis l’a diffusé gratuitement sur sa chaîne Twitch. Oui, oui, tout le concert. Du coup si vous voulez le meilleur live-report qu’il puisse donné d’être, c’est d’aller voir le concert DANS SON INTÉGRALITÉ aujourd’hui même ! D’ailleurs les commentaires Twitch applaudissent encore la fosse complètement déchaînée ce soir-là. Matthew l’a d’ailleurs fait remarqué à plusieurs reprises. On a l’habitude des groupes disant ça pour faire plaisir à leurs fans, mais quelque chose me ferait préssentir que sur ce coup-là, on était pas si loin de la vérité… Si même les commentaires de tous les fans de Trivium le confirment alors… Bravo à vous si vous étiez dans le pit ! 😉

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :