Chapitre 36 : Surprise !

 

En entrant dans la pièce, la première chose que je vis était deux individus discutant entre eux. En les regardant, je pouvais me douter que le débat était animé. La pièce ressemblait à un bureau ; la femme assise derrière le bureau ressemblait beaucoup à la fille devant la porte. Probablement sa mère ? Et d’ailleurs, est-ce que les vampires peuvent avoir des enfants ?

 Bon, j’étais là pour trouver Vladimir, et d’après l’apparence de l’homme, il était probablement celui que je cherchais. Il était chauve et ses traits de visage étaient plutôt Russes, comparé à Rupert qui ressemblait à un Européen.

Je pouvais peut-être écouter leur conversation …. Pensai-je.

Je me dirigeai vers la mur droit de la pièce, ouvris une sorte de placard et m’introduisis à l’intérieur. Il y avait une toute petite fente sur la porte, me laissant voir l’intérieur de la pièce. Le son n’avait pas l’air d’être un problème non plus.

J’avais aussi découvert un autre aspect de ma capacité : je pouvais remonter le temps d’un objet que je touche, je pouvais aussi l’avancer ou l’arrêter. Arrêter le temps d’un objet était trop fatiguant mentalement, alors je le faisais rarement, mais cela permettait à l’objet de devenir pratiquement indestructible et de s’arrêter en l’air : exactement comme lorsque j’arrêtais le temps, prenais un objet et le lâchais : la gravité n’avait plus d’emprise sur l’objet … Sauf que cette fois-ci cela arrivait tandis que le temps continuait à avancer : j’arrêtai le temps pour un objet précis dans un temps donné. Et, concernant les choses vivantes ; je savais que je pouvais contrôler le temps de n’importe quel objet, et que je pouvais même faire pousser une simple graine en arbre, alors qu’en était-il de quelque chose de vivant et conscient ? Un humain par exemple ? Et la réponse est …. Oui, je peux le faire ; je pouvais faire vieillir très rapidement une personne ou la faire rajeunir, mais cela demandait 6 fois plus de force mentale, grillant presque mon cerveau, et pouvant faire de moi un légume.

Qu’est-ce que je pouvais faire d’autre avec ma capacité ? Je pouvais arrêter le temps de mon corps. En faisant cela, rien n’arrivait vraiment à mon corps, je pouvais toujours bouger, parler et même manger, mais par contre, mon poids devenait 0, signifiant que je ne pouvais pas vraiment tomber en sautant : j’étais bloqué en l’air. En faisant ça, je pouvais toujours bouger, comme si l’air était un sol dur. En même temps, l’air pèse plus et a une plus forte masse que moi, qui ne pèse rien et qui n’a pas de masse. Toutefois, j’étais toujours visible en faisant cela.

Ce que j’essayai de faire était arrêter le temps de mon corps, car une autre option était que je devenais indétectable par toutes les détections, 6ème sens, capacités ou même sorts. Mon corps était visible, tandis que tout le reste était invisible.

Je ne l’avais pas encore essayé, n’en ayant jusqu’à maintenant pas l’utilité. Cela ne demandait aussi pas beaucoup d’énergie, étant donné qu’il s’agissait de mon corps, mais cela restait tout de même difficile à garder longtemps.

Je remis le temps en marche et écoutai leur conversation.

– Je te dis que nous pouvons le faire Illeana ! Il nous faut juste cette fille et le rituel pourra commencer ; la puissance de notre sang atteindra un niveau jusqu’alors inégalé, et nous pourrons commencer à créer notre propre …

– Et moi je te dis que nous ne ferons rien ! Nous avons un traité avec les humains. Du moment qu’ils ne nous attaquent pas, nous n’attaquerons pas non plus, Vladimir ! De plus, tu n’as même pas réussi à capturer la fille, et cela nous a valu une sommation de la part du Conseil. A cause de ton impulsivité, nous avons failli être entrainés dans un incident international !

Rugit la femme, faisant trembler ses cheveux noirs. Vladimir avait l’air amer, mais ne s’arrêta pas,

– Et alors ?! Tu souhaites vivre pour toujours dans l’oppression ?! Nous sommes des vampires ! Nous avons plus de sagesse et de force qu’ils ne l’imaginent !

– Mais ils ont le nombre Vladimir, et je ne souhaite pas mener de guerre. La paix est bonne, personne n’oppresse personne ; et toi …

Elle le pointa du doigt,

– Tu es devenu imbu et avide de pouvoir !

S’exclama-t-elle avec dédain.

Pour un (presque) mort-vivant, le visage de Vladimir devint très rose à cause de la colère. J’aurais rigolé si je ne savais pas qu’il était un monstre nocturne suceur de sang.

Vladimir se leva tout à coup, foudroyant du regard la femme. Elle tenait son regard droit, ne cédant pas à la pression.

Vladimir se mit à sourire, et dit,

– Tu ne sais pas ce qui est le mieux pour nous ! Tu n’es pas faites pour être notre dirigeante !

– Comment oses-tu ?!

Elle se leva à son tour, ses longs cheveux noirs dansant au rythme de ses mouvements. Je pouvais voir des griffes sortir de ses mains, et ses yeux devenir rouges, seules ses pupilles étaient toujours présentes, tandis que le reste était devenu rouge carmin.

Vladimir ria et claqua des doigts.

Lorsqu’il fît cela, j’entendis tout à coup un tapage au rez-de-chaussée. Des personnes criaient, courant dans tous les sens.

La femme remarqua elle aussi.

– Que fais-tu … ?

Avant qu’elle ne puisse finir, la porte du bureau fut enfoncée. De la poussière s’invita dans la pièce, et quelque chose entra dans le bureau.

Elle fixait la chose du regard, les yeux grands ouverts, et une seconde plus tard elle devînt furieuse.

– Tu as fait un pacte avec les démons ?! Tu réalises qu’ils ne t’auraient pas aidé sans motif ultérieur ?!

Cria-t-elle dans sa direction.

Vladimir n’avait pas du tout l’air déconcerté ; la chose qui venait d’entrer dans la pièce s’assît à côté de lui … Il s’agissait du chien mutilé de tout à l’heure.

Je pris ma respiration : l’odeur pestilentielle s’émanent de lui était même perceptible là où je me tenais. Après examen, il avait l’air différent de celui rencontré plus tôt, mais tout aussi décomposé …

Vladimir ria, un sourire confident sur son visage.

– Au moins, les démons sont plus ouverts aux négociations que toi, Illeana ! Ne t’inquiètes pas, je laisserais vivre ta petite-fille ; elle pourra nous être utile, étant l’une des dernières sangs-purs. Maintenant crève !

Vladimir la montra, et le chien sauta vers la femme, griffes sorties. A cet instant, je ralentis le temps, prêt à intervenir, mais une seconde plus tard, je vis une flèche verte logée dans la tête du chien. Je m’arrêtai et remis le temps en marche.

– Kyuuuuunn.

Le chien s’écroula au sol sous la puissance de la flèche. Après ça, la tête du chien commença à sécher, rapetissant. La flèche avait elle déjà disparue.

– Quoi ?!

Vladimir cria, incrédule. Mon ouïe perçue du bruit dans la pièce voisine où se tenaient les 3 : un léger choc et le bruit de corps tombant au sol. Pendant une seconde, plus rien ne se fit entendre dans la pièce, puis 4 paires de bruits de pas se firent entendre, entrant dans le bureau.

– Grand-mère !

La fille qui lisait son magazine entra en première, suivie par Rupert et l’autre fille, c’est-à-dire ses gardes du corps. Rupert avait l’air surpris tandis que la fille de grande taille était confuse ; la petite-fille, je présume, avait l’air inquiète.

Et le dernier à entrer était … Leraje ?! Oui, c’était lui ; il tenait dans ses mains un arc vert et entra dans la pièce avec son visage dénué d’expression habituel.

Leraje fixait des yeux le placard dans lequel je me tro
uvais, tandis qu’Illeana et Vladimir le regardaient lui.

– TOI !

Illeana pointa Leraje du doigt.

Il était temps pour moi de faire mon apparition, alors j’ouvris la porte du placard et pénétrai dans la pièce … à nouveau.

– TOI !

Cria Rupert en me pointant du doigt.

Vladimir et Illeana étaient bouche bée en me voyant, se demandant probablement ce que je faisais là.

Je riais et dit,

– Oui, moi !

Et en une fraction de seconde, Leraje tira la corde de son arc à la vitesse de l’éclair et tira dans les genoux de Vladimir.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

2 pensées sur “Le Rude Maître du Temps – Chapitre 36

  • 27 mars 2016 à 17 h 52 min
    Permalink

    la fin idéal, ça donne trop envie de voir la suite XD

    Répondre
  • 13 août 2016 à 19 h 32 min
    Permalink

    Vladimir à l’air vachement faible X) mais pour quel raison leraje s’est séparé des fille alors qu’ils devait rester avec elle , instainc ? cXD

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :