Episode 57 : Elfe Noire et Nourriture

 

L’elfe noire s’appelait Marifa Nagutsu. Jusqu’à hier, elle était tout à fait prête à mourir. Après tout, elle était blessée, alors elle avait peu de valeur. Elle ne pouvait même pas parler à cause de sa blessure à la gorge. Même au rabais, elle n’était pas sûre que quelqu’un l’achète.

Tout avait commencé lorsque son village avait été attaqué par une horde de monstres. Au milieu de l’attaque, elle avait été capturée par un marchand d’esclaves. Elle avait perdue un œil, la capacité de parler et elle avait souffert de nombreuses blessures sérieuses au dos. Le marchand d’esclave avait utilisé [Magie Blanche], mais il s’agissait d’une fausse bénédiction. Il ne l’avait pas totalement guérie, juste assez pour l’empêcher de mourir d’hémorragie.

Vivre chez un marchand d’esclave était horrible. Les bons esclaves pouvaient avoir trois repas par jour et même une chambre, mais elle, elle avait de la chance d’avoir ne erait-ce qu’un repas par jour. De temps à autres, elle n’avait que du pain et des restes de soupe.

« A quoi penses-tu ? »

Marifa regarda la personne venant de lui poser la question, il s’agissait de Yu. Elle détourna le regard, mes ses oreilles tremblaient, en attente d’entendre le sort qu’il lui réservait. Après quelques minutes, le marchand d’esclaves sortit avec lui.

« Hohoho, désolé de vous avoir gardé si longtemps. »

« Ce n’est pas grave. »

L’expression du marchand d’esclaves était toujours la même, mais il suait à grosses gouttes. Il ne souhaitait clairement pas offenser Yu.

« Alors, devrions-nous commencer en complétant le contrat d’esclave ? »

Chaque fois qu’un esclave était acheté chez un marchand, celui-ci recevait un collier. Ce collier avait une magie intégrée, une magie établissant un contrat.

« Je n’en ai pas besoin. »

« Quoi ? C’est pour votre propre sécurité. Les esclaves essayant de fuir, ceux qui tentent de blesser leurs maîtres, ceux qui veulent voler ainsi que tout autre acte rebelle, du moment que le maître à un contrat d’esclave, ils ne peuvent rien faire de tout ça. »

« Si elle n’aime pas rester avec moi, elle peut juste partir. »

« Hohoho, une façon de penser assez unique. Toutefois, vous n’allez pas laisser fuir vos 500 pièces d’or n’est-ce pas ? »

« Ces 500 pièces d’or, je vous ai déjà dit que je vous les paierais. Si elle s’enfuit, c’est mon problème, pas le vôtre. »

« Mais, les esclaves ne peuvent pas marcher librement en ville sans collier. Bon, je vais chercher quelque chose y ressemblant. D’ailleurs, avez-vous décidé du nom que vous vouliez lui donner ? »

« Un nom ? N’en a-t-elle pas déjà un ? »

« Bien sûr, en utilisant ma capacité oculaire, je peux voir son vrai nom. Elle s’appelle Marifa Nagutsu. »

Après ça, Yu partit avec Marifa. Toutefois peu après, un son étrange se fit entendre derrière Yu. Cela venait de Marifa.

*Gruuuu*

Son estomac gondait. Yu s’arrêta et dit.

« Il y a une auberge près d’ici qui sert de la bonne nourriture. Les personnes là-bas sont étranges, mais les plats qu’ils préparent sont plutôt bons. Nous allons y manger. »

Bien sûr en tant qu’esclave, elle était totalement affamée. Marifa ne répondit pas, mais son estomac lui avait l’air d’accueillir à bras ouverts la décision de Yu. Elle se contenta de baisser les yeux, le visage rouge vif.

 

Il s’agissait de l’auberge dans laquelle Yu était resté pour la première fois à son arrivée à Comer. Même lorsque ce n’était pas l’heure du repas, les places étaient remplies à 70%.

« Bienvenue ! Vous souhaites louer une chambre ou manger ? » Melissa l’accueillit d’une voix joyeuse.

« Oh, tu es revenu. Et la fille derrière, elle est avec toi ? »

Melissa affichait un large sourire, elle devait probablement mal interpréter la situation.

« J’aimerais prendre le plat spécial complet. »

« Et pour la fille ? »

« La même chose. »

Normalement, il n’était pas étrange pour un esclave d’attendre dehors tandis que son maître mangeait. Toutefois, aujourd’hui Yu lui avait acheté un plat complet, et lui avait même permis de s’asseoir à la même table que lui.

« Quelque chose ne va pas ? »

Demanda Yu à Marifa, mais elle répondit instantanément en secouant rapidement la tête. Elle ne pensait pas qu’il lui achèterait  à manger, un repas complet qui plus est. Elle était excitée.

« Quel est la plat du jour ? »

« C’est un Kazamidori spécial, un poulet cuit aux herbes. »

« Bien, deux portions dans ce cas. »

« Je reviens tout de suite. »

Melissa retourna en cuisine afin de passer la commande. Marifa quand à elle gigotait, incapable de se calmer. La bonne odeur dans le hall lui faisait perdre tout contrôle.

Pas loin de leur table, deux aventuriers étaient assis. Ils regardaient le collier de Marifa avec mépris.

Peu après, Melissa revint avec les plats. Ils remplirent vite la table.

« Désolé pour l’attente. Le plat du jour vient juste d’être cuisiné. »

De la vapeur s’échappait du poulet, ainsi qu’une puissante odeur d’herbes.

« Hey, je crois que je l’ai déjà vu chez le marchand d’esclaves. »

« Ouais, ça gâche le goût de mon plat. »

Cela venait des deux aventuriers. Ils faisaient exprès de parler fort afin que Yu entende. Yu regarda Marifa, qui baissa les yeux.

« Un problème si un esclave mange dans l’auberge ? »

Demanda Yu à Melissa, qui resta silencieuse.

« Si nous gênons, nous pouvons partir. Bien sûr, je paierais pour la nourriture. »

Puis Melissa s’exclama,

« Tu sais, les nobles, les esclaves, dans cette auberge, ils sont tous pareils. Il n’y a rien de problématique du moment qu’ils payent leurs plats. Si cela gêne quelqu’un, cette personne peut juste partir et ne plus jamais revenir. »

Le hall devint tout à coup silencieux. Melissa lança un regard glacial en direction du duo d’aventuriers.

« Melissa, on est désolé. »

« C’était involontaire. »

« Vous êtes bruyants, fichez-moi le camp. Et que je ne vous voie plus à partir de maintenant. »

Les mots de Melissa pour les chasser s’ensuivirent des acclamations des autres personnes autour. Sous une telle pression, les deux aventuriers ne purent que partir.

« Melissa t’es la meilleure ! »

« Bien joué Melissa ! »

« Melissa marie-moi ! »

Elle reçut ensuite les compliments des personnes dans le hall. Après un sourire embarrassé, elle retourna à la table de Yu.

« Désolé, maintenant vous pouvez manger en paix. »

« Merci. J’ai bien fait de venir ici. »

« Bien sûr ! Tu reviendras n’est-ce pas ? »

« Oui, après tout, je l’aime beaucoup (l’auberge). »

« Hahahaha … ah … désolé, je dois retourner en cuisine. »

Apparemment Melissa avait à nouveau mal interprété les mots de Yu. Elle courut vers les cuisines et trébucha en chemin, étant donné qu’elle se pressait, le visage rouge vif.

 

Marifa pendant ce temps lançait des regards à Yu.

« Que fais-tu ? Mange avant que ça ne refroidisse. »

« U…. »

Marifa se mît à manger silencieusement. Peut-être était-ce la vapeur, où la chaleur de la nourriture, mais son nez coulait et ses yeux étaient humides. Elle fit de son mieux pour ne pas pleurer en mangeant.

 

Chapitre Précédent               
                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :