Chapitre 37 : Le Laboratoire d’Alchimie

 

Mora, Deo et nous nous dirigions vers l’école. Mora avait un rendez-vous avec son professeur et se sépara de nous. Au final, il ne restait plus que moi et Deo.

– Je vais au laboratoire d’alchimie.

J’y étais déjà allé à plusieurs reprises pour voir à quoi cela ressemblait. Environ 10 minutes de marche séparaient l’entrée de l’école du laboratoire au premier étage. J’avais sur moi de nombreuses herbes que je souhaitais utiliser.

– Attends, je viens aussi !

– Pourquoi ?

Demandai-je. Deo s’arrêta de marcher et baissa les yeux. J’avais presque oublié qu’elle n’était qu’une enfant.

– *Soupir* D’accord, tu peux m’accompagner, mais ne touche à rien, d’accord ?

– Oui !

Déterminée, Deo me suivit jusqu’au laboratoire d’alchimie. Sur le chemin, Albi sauta de ma tête, s’exclamant qu’elle n’aimait pas l’odeur des herbes pulvérisées et des étranges liquides, et partit donc. Je n’était pas inquiète pour elle, puisque grâce à mon contrat, je savais à tout moment où elle se trouvait.

– Est-ce que ce chat vient juste de parler ?!

Tandis que je discutais avec Albi, j’avais complètement oublié Deo.

– Oui, c’est mon familier, tu as du la voir lors de notre combat dans la cave.

Deo réfléchit un instant puis laissa échapper un ‘’Ahhh !’’ comme si elle venait de se souvenir de quelque chose.

– Attends, n’était-ce pas une personne ?!

– Elle peut se transformer en humaine, alors oui.

– Wow …

Deo parut fasciné et me posa tout un tas d’autres questions auxquelles je ne pris même pas la peine de répondre.

 

Après quelques minutes de marches, nous arrivâmes enfin au laboratoire d’alchimie. La pièce en question était similaire à une salle de classe, mais de nombreux outils et objets permettant de créer des potions jonchaient les tables. Lorsque nous entrâmes, tous les yeux des personnes présentes se tournèrent vers moi et Deo. Ils commencèrent ensuite à discuter entre eux, jusqu’à ce que …

– Silence !

Une enseignante cria. Il devait s’agir de la professeure responsable des lieux. Elle survola la pièce du regard er nous vit, moi et Deo. Elle s’approcha ensuite de nous.

– Hey, tu es l’élève étant venu à plusieurs reprises ici sans rien faire. Tu as enfin décidé d’apprendre l’alchimie ?

– Oui Madame.

– Appelle-moi Abbigale. Elle est avec toi ?

Madame Abbigale pointa du doigt Deo. Je hochai la tête avant de demander,

– Comment fonctionnez-vous ? Est-ce que je peux juste commencer à faire des potions ?

– Pas si vite. Pour des raisons de sécurité, je dois te faire passer un petit test afin de savoir si tu possèdes les connaissances nécessaires à l’alchimie.

Je ne considérais pas vraiment cela comme nécessaire, mais me pliai aux règles.

– D’accord, je suis prêt.

– Hooh, très bien, commençons dans ce cas.

Ces derniers jours, Mora et moi nous avions collecté une quantité massive d’herbes, alors j’avais largement de quoi faire des potions. Mais je n’avais pas fait que collecter des matériaux, j’avais aussi lu de nombreux livres sur les différentes potions créables : leurs avantages, leurs inconvénients, et la façon de les fabriquer.

 

– Je vais juste te poser 3 questions. Si tu réponds correctement aux 3, tu peux utiliser le laboratoire d’alchimie. Mais si tu fais la moindre faute, tu vas devoir attendre 2 semaines pour passer un nouveau test.

– Compris.

– Bien. Que se passe-t-il lorsqu’on arrache une mandragore du sol et qu’on ne la replante pas ?

– Elle meurt. La mandragore est considérée comme un monstre de type herbe. Sa voix est extrêmement aigue et peut tuer une personne si elle l’écoute trop longtemps. Si elle n’est pas replantée, elle meurt au bout d’un certain temps à cause du manque d’oxygène. La terre est en quelque sorte l’air de la mandragore.

– Bien question suivante : quelle potion peut être fabriquée à partir d’Herbes Vertes et de Champignons Bleus ?

– Les potions de soin de tiers 1. Les potions de soin sont rangées du tiers 1 au tiers 5 en fonction de leur efficacité.

– Hmm …

Elle me contempla d’un regard acéré. Elle ne s’attendait probablement pas à ce que je réponde aussi rapidement et précisément à sa question.

– Bien, dernière question.

Tout le monde nous regardait d’un air intéressé. Deo était abasourdie en me voyant répondre aussi rapidement aux questions. Puis, le dernière question vint.

– Quel ingrédient sert à fabriquer le plus haut grade de potion de soin ?

Cette question me força à réfléchir. Je savais que des herbes ne pouvaient pas créer le plus haut tiers de potion de soin, il s’agissait obligatoirement d’un matériau de monstre, je me mis donc à réfléchir profondément … Non, rien, je ne pouvais pas répondre à cette question …

Je regardai la professeure. Elle souriait comme si elle avait déjà gagnée. La question était relativement injuste car une telle recette n’était pas enseignée aux élèves Anubis. Elle savait probablement cela, alors pourquoi m’avait-elle posée une telle question ?

Je balayai la pièce du regard pour essayer de trouver un indice. Je savais seulement grâce à un livre que les potions aux longs effets ne pouvaient être fabriquées qu’à partir d’ingrédients de monstres.

 

Une herbe se dissolvait trop rapidement, et il y avait forcément un indice dans la pièce. Je cherchai tout autour de moi de quel monstre il pouvait bien s’agir. Merde, je ne savais même pas quelle partie du monstre en question il fallait utiliser. Mon regard se posa à nouveau sur l’enseignante. Il s’agissait d’une fine Elfe Noire, elle portai une robe bleue et avait de larges yeux rouges avec des pupilles noires. Sur sa poitrine … il y avait un badge !

Le badge montrait une sorte de troll, mais il était plus pâle qu’un troll normal. Ce troll tenait une flasque contenant un liquide rouge …

Etait-ce l’indice que je recherchais ?

– Bien, temps écoulé, quelle est ta réponse ?

Je ne savais pas quoi répondre, mais le badge avait probablement une signification. Je devais donc faire un pari risqué …

– C’est le sang d’un Troll Glacé …

En m’entendant, les yeux de Madame Abbigale devinrent ronds comme des soucoupes. Ma réponse était-elle juste ou fausse ? Je ne savais pas. Madame Abbigale ouvrit la bouche pour parler … Je ne voulais franchement pas attendre 2 semaines de plus …

– Ehmm, bonne réponse. Comment le savais-tu ?

J’avais donc raison huh ?

Madame Abbigale se rendit compte de ma confusion et demanda,

– Tu l’as deviné ?

Je ne voulais pas mentir et répondis donc,

– Oui Madame.

– Hahaha, appelle-moi juste Abbigale, pas Madame. Bien, jeune homme, tu peux utiliser le laboratoire d’alchimie dès que tu le désires, Hahahaha !

Après ça, Madame Abbigale retourna à son bureau et commença à lire un livre. Un élève s’approcha d’elle, l’air furieux.

– Madame Abbigale, seuls les élèves Hades peuvent utiliser le laboratoire d’alchimie, pourquoi laissez-vous …

*Clac !*

Un bruyant claquement de doigt résonna. Il était si puissant, que Madame Abbigale l’avait probablement amplifié par la magie. Puis, elle s’exclama,

– Ce laboratoire d’alchimie est sous ma responsabilité, alors je décide de qui peut l’utiliser ou non gamin.

Elle parla de façon à ce que les élèves sentent des frissons parcourir leur corps. Je ne savais pas que seuls les élèves Hades pouvaient utiliser le laboratoire, ais dans ce cas, pourquoi m’avait-elle fait passer ce test ?

Sans trop me pencher sur la question, je retournai à mon objectif principal. Les tables me regardèrent d’un air réprobateur, mais je les en dissuadai avec ma Pression.

Et ainsi, je reçus l’autorisation d’utiliser le laboratoire d’alchimie. Je ne pensais pas que le jour suivant, je serais forcé d’utiliser toutes mes potions de soin.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

2 pensées sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 37

  • 1 juillet 2016 à 12 h 49 min
    Permalink

    merci en fait Damon c’est Harry Potter en meilleur

    Répondre
  • 1 juillet 2016 à 13 h 35 min
    Permalink

    Fais pas chier gamin!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :