Chapitre 26 : La Détermination pour Changer

 

J’attrapai Mora afin de nous inscrire tous les deux en tant que groupe. Sur le chemin, il abandonna et m’en expliqua un peu plus sur la formation d’un groupe.

– Un groupe est une équipe complétant des quêtes. Il est possible de modifier un groupe, mais je n’en sais pas plus. Le groupe est mené par un leader qui choisit ce que fait le groupe et il y a ses subordonnés. Il est possible de désigner un officier ou commandant, mais puisque nous ne serons que 2 dans ce groupe, tu en seras le leader.

J’avais de nombreuses questions et en posa une.

– Tu ne veux pas être le leader ?

– Uhm … non, je ne préfère pas.

– Pourquoi ?

– Parce qu’en cas de problème, c’est toujours le leader qui se fait attaquer en premier.

– Oui, ça m’a l’air logique.

Et ainsi, nous continuâmes à marcher. J’en profitai pour lui poser d’autres questions sur l’école. Il m’expliqua que cette école possédait une large bibliothèque mais que les élèves de grade Anubis ne pouvaient entrer que dans la 1ère section. Le grade Hades pouvait accéder aux livres du 2ème tiers, et le grade Ullr pouvait accéder à la dernière section, la 3ème.

Je lui demandai aussi s’il existait un autre moyen pour accéder au 2ème tiers de la bibliothèque. Selon lui, je pouvais aussi y accéder en augmentant mon rang. J’étais actuellement au rang A, le plus faible. Toutefois, il ne connaissait pas le rang nécessaire pour accéder au 2ème niveau de la bibliothèque. J’allais donc devoir mener moi-même l’enquête.

Après quelques minutes, nous arrivâmes enfin dans le hall principal. Il s’agissait d’un large hall dans lequel circulait de nombreux élèves, toutefois ceux-ci ne se mélangeaient pas et se réunissaient en groupes. De ce que je pouvais voir, il y avait 8 groupes présents. Je me demandais bien ce qu’ils faisaient tous là.

De plus, ils nous regardaient tous sans que je sache pourquoi. Je voulais poser la question à Mora, mais il avait l’air trop effrayé pour me répondre.

Je m’approchai du comptoir derrière lequel se tenait un homme d’âge moyen aux cheveux châtains. Il était humain.

– Bonjour messieurs, comment puis-je vous aider ?

– J’aimerai inscrire un groupe de 2 personnes.

– Hmm, très bien. Il me faut vos 2 noms et le nom de votre groupe.

Je donnai mon nom et celui de Mora à l’homme, mais je n’avais pas de nom de groupe.

– Hey Mora, tu as une idée de nom de groupe ?

– Uhh …. Ehm …. Je ne sais pas, peu importe …

– Bien, dans ce cas je vais décider …

Je réfléchis un instant et m’exclama,

– Deldurian. Nous allons appeler notre groupe Deldurian.

– Très bien, je le note.

– Hey Damon, que fais-tu ?!

Je fus surpris tout à coup. Mora qui était habituellement réservé me cria dessus et faillit me faire sursauter.

– Quoi ? N’est-ce pas un nom normal ?

– Qu’est-ce que … ne me dis pas que tu es un Deldurian … ?

– Si, et alors ?

– HAHAHAHAHA !

J’étais complètement confus. Toutes les personnes dans le hall éclatèrent de rire. Même les groupes qui nous regardaient ne purent retenir leurs rires. Le visage de Moa pâlit, ce qui me rendit encore plus confus.

– Hey vous deux, votre groupe s’appelle Deldurian ?! Vous n’avez pas honte ?

Je ne comprenais absolument rien et décidai de rester silencieux tout en réfléchissant. Voyant mon air confus, l’élève venant de s’adresser à nous m’expliqua. D’ailleurs, il était un Elfe.

– La race des Démons possède un système de rang contrairement aux autres races. Il existe de nombreuses espèces de rangs, et la plus faible est celle des Deldurians ! HAHAHA !

Ahh, je comprenais maintenant. Puisque les Deldurians étaient considérés comme faibles, ils pensaient que je l’étais. Est-ce que Grimor, sachant cela, avait baissé sa garde contre moi ? Il avait l’air d’être un puissant magicien, et se faire tuer par un Deldurian avait dû être un choc pour lui. Mais dans ce cas pourquoi est-ce que tout le monde riait ?

– Et pourquoi riez-vous ?

– Parce que la personne à côté de toi est elle aussi un Deldurian. Le Prince de la Fuite, plus connu sous le titre de Prince Deldurian du Continent Démoniaque.

Je me tournai confus vers Moran qui esquiva mon regard en détournant la tête. Je vis cependant ses yeux pendant un instant, et ils contenaient des expressions qui m’étaient familières : la solitude et la tristesse. Je me retournai vers l’élève venant de me donner toutes ces explications en se moquant.

– Et donc que vas-tu faire, monsieur grande gueule ?

– Tu …. Huh, je vois que tu as la langue bien pendue, et je vais te le faire regretter. Je te défie en duel de groupe !

– Duel de groupe ?

 – Tu ne sais même pas ce que c’est ? Très bien, je vais te l’expliquer. Lorsqu’un groupe combat un autre groupe pour gagner des points, cela s’appelle un duel de groupe. Il est possible de gagner des points en complétant des quêtes ou des duels, et chaque élève commence à 100 points. Vous écraser va être une tâche plus que facile. Puisque je vous ai défié, vous pouvez choisir l’activité dans laquelle nous nous combattrons. Allez dépêche-toi, qu’on en finisse rapidement.

Je comprenais maintenant. Tous ces groupes se tenaient là pour s’attaquer aux nouveaux groupes et voler leurs points.

– Est-il possible de refuser un duel ?

– Non, c’est impossible. Il faut défier le leader, et celui-ci est obligé d’accepter, toutefois, il a le droit de choisir l’activité de compétition. De toute façon, vous allez perdre dans tous les cas. D’ailleurs, votre nombre actuel de point est de 200 puisque vous êtes 2. Si vous battez les 12 membres de mon groupe, vous obtiendrez la moitié de nos points, mais cela n’arrivera pas alors dépêchez-vous de choisir.

Je regardai Mora et il avait l’air désespéré. Il me faisait de la peine, et je répondis,

– Hmm … Dans ce cas les règles sont simples : le premier groupe à tomber perd.

– Hahaha, très bien, le duel se déroule ici et maintenant, alors préparez-vous !

Les 12 autres personnes s’approchèrent. La moitié possédait des bâtons tandis que l’autre possédait des épées en bois. Les vraies armes étaient interdites à l’école, mais j’avais toujours les miennes. De toute façon, je n’en avais pas besoin.

Je me tournai vers Mora, et cette fois-ci il avait l’air surpris et son visage était pâle.

– Ne te considère pas comme faible, même si tu ne peux pas gagner, combats. J’ai toujours vécu ainsi, alors peut-être ne me comprends-tu pas, mais je préfère me battre plutôt que fuir.

Mora me regarda droit dans les yeux, le visage blanc comme un linge.

– Comment peux-tu rester aussi calme ? Nous allons nous faire massacrer …

S’exclama-t-il à voix basse, et je fus le seul à l’entendre.

– Parce que j’ai l’habitude.

Il eut l’air surpris, mais cela ne lui remonta pas vraiment le moral.

– Mais même si tu y es habitué, je ne le suis pas. Je suis différent de toi, j’ai toujours fui, alors comprend-moi …. Je suis faible …. Je ne peux rien faire ….

– Mais tu veux que ça change, n’est-ce pas ?

– Ugh …

J’avais raison. Il avait l’air d’avoir abandonné, mes ses yeux le trahissaient même si je ne pouvais pas les voir derrière ses lunettes. Une fois cela découvert, je continuai,

– Si tu es faible, et bien apprends aux côtés du fort. Je t’enseignerai et t’apprendrai qu’il t’est possible de changer.

Avant que Mora ne puisse répondre, je m’écartai de lui tandis que les 12 enfants chargèrent d
ans ma direction avec leurs épées en bois. Ceux ayant des bâtons étaient des mages, et ceux avec des épées des épéistes. En les observant, je remarquai qu’ils étaient bien plus faibles que moi. Même les soldats d’élite de Grimor que j’avais facilement vaincus étaient bien plus effrayants qu’eux.

– Crève !

Cria l’Elfe. Je murmurai doucement,

– Albi, n’interfère pas, je m’en occupe.

Albi était en attente sur ma tête. Lorsque nous étions entrés dans le hall, elle faisait semblant de dormir mais surveillait en vérité les lieux.

– Hhhhaaaa !

En criant, il abattit son épée. Je l’esquivai facilement et frappai les points de pressions situés dans le bas de son corps, ce qui le fit tomber. J’avais frappé assez fort, de sorte à ce qu’il ne puisse plus se relever pendant 2 jours. Les 3 personnes suivantes furent surprises en voyant leur leader tomber aussi facilement, ce qui les fit hésiter pendant un instant. Je n’avais pas besoin de ma compétence du Vide, et les 3, venant de reprendre leurs esprits, m’attaquèrent. Esquivant à nouveau les attaques, je frappai leurs jambes pour les faire tomber. Et en pleine chute, j’attaquai leurs points de pressions afin de les immobiliser.

4 en moins, plus que 8, je voulais en finir le plus rapidement possible. Les 8 personnes restantes étaient toutes des mages, et lancèrent une magie de missile, un sort projectile de base ne nécessitant aucun chant. Les 8 tirèrent donc des missiles, mais je voulais tester quelque chose. J’ouvris un petit portail invisible à l’œil nu sur ma main gauche, et lorsque les missiles s’approchèrent de moi, je levai ma main gauche et les attrapai dans mon Vide. J’avais l’air de danser. Ensuite, profitant de leur confusion, j’ouvris un autre portail sur ma main droite et la relia à ma gauche, avant de la lever dans leur direction. Au final, les 8 furent frappés par leurs propres missiles et perdirent connaissance.

Le combat prit ainsi fin et tout le monde me regarda d’un air abasourdi. Une personne, un Deldurian qui plus est, avait battu 12 élèves. En vérité, il ne s’agissait même pas d’un défi pour moi.

Je m’approchai de Mora qui me regardait la bouche grande ouverte. Il bégayait et je ne parvenais pas à comprendre ce qu’il voulait dire.

– Demain à 6 heures du matin, nous commencerons à t’entrainer.

En entendant cela, Mora se tut et hocha la tête.

Nous quittâmes le hall principal tandis que des professeurs vinrent s’occuper des élèves au sol. Mora et moi nous n’avions plus rien à faire, et décidâmes donc de rentrer au dortoir. Après avoir vu mon combat, certains élèves essayèrent de m’inviter dans leurs groupes, mais je les refusai tous. Et lorsqu’ils ne comprenaient pas ce que ‘non’ voulait dire, j’utilisais Pression, ce qui les faisait tituber et tomber ou fuir.

J’étais vraiment fatigué et j’avais oublié mon manque de sommeil. Mora me parla de ce qu’il s’était passé sur tout le chemin du retour. Il avait l’air bien plus motivé maintenant, et décidai de lui demander,

– Alors, pourquoi te fais-tu martyriser ?

– Hugh … uhmm …

Il bégaya un instant, mais finit par répondre.

– Je … Je suis un Deldurian, la honte du Continent Démoniaque. En tant que prince, ma montée de rang était un véritable échec alors mon frère a répandu des rumeurs selon lesquelles j’étais faible, et ainsi tout le monde a commencé à me prendre de haut.

Je comprenais maintenant. Parce qu’ils le considéraient comme faible, ils pensaient pouvoir lui faire subir tout ce qu’ils souhaitaient. Quelle raison idiote.

Je frappai Mora sur la tête.

– Oww … !

– Ecoute Mora, les Deldurians ne sont pas faibles, alors ne dit pas de telles choses sur ta propre espèce. Ne viens-tu pas de me voir écraser ces 12 personnes.

– Mais Damon, tu es différent, tu possèdes des compétences que je n’ai pas.

– Tu penses que je suis né avec ces compétences ?

(Note de l’auteur : Oui.)

– …

– Moi aussi j’ai commencé à partir de rien, et pour atteindre un tel niveau tu dois t’entrainer. Arrête de dire que tu es faible, seuls les faibles pensent être faibles.

– Hehh ?

Oui, moi aussi j’étais confus par ce que je venais de dire, mais mon premier maître m’avait dit exactement la même chose.

– Je t’enseignerais des techniques de combat, mais après, tu devras avancer seul. Tu comprends ?

Mora acquiesça. Je pouvais voir sa détermination et lui dis enfin,

– Bien, ton premier objectif sera de vaincre ton frère.

– Hue ….

Ainsi, nous rentrâmes au dortoir et le jour suivant, j’allais enseigner à Mora des arts martiaux.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

3 pensées sur “Un Nouveau Départ – Chapitre 26

  • 21 juin 2016 à 17 h 06 min
    Permalink

    Vous pensez que c’etait ca l’information que grimor avait sur les deldurian? Qu’ils etaient faible?
    Merci pour le chapitre

    Répondre
    • 11 août 2016 à 22 h 37 min
      Permalink

      Hé bien grimor à dit qu’ils était finalement plus utile qu’il le pensait alors il doit y avoir autre chose °^^

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :