Chapitre 63 : Désastre en Approche

 

« Changyang Xiang Tian, que… que comptes-tu faire ? Laisse-nous immédiatement partir et oublions tout, sinon, ma Secte Hua Yun viendra pour se venger. » S’exclama Cheng Ming Xiang. Même un idiot pouvait voir en un regard que Jian Chen ne comptait pas les laisser partir aussi facilement. Actuellement, Cheng Ming Xiang ne voulait rien d’autre que partir et remettre sa vengeance à un autre jour.

Jian Chen répondit d’un air moqueur, « Vous laissez partir ? Ce ne sera pas aussi facile. »

En entendant cela, toute expression disparut du visage de Cheng Ming Xiang, Ka Di Yun et Luo Jian. Ka Di Yun prit la parole, « Changyang Xiang Tian, nous avons peut-être blessé ton frère, mais tu nous as toi aussi blessé. Ainsi, nous sommes quittes. »

Jian Chen marcha lentement vers les trois, son Epée Vive Brise émettant du Qi d’Epée. Les trois regardèrent l’épée s’envelopper lentement d’une lueur argentée, comme dévorée par celle-ci.

« Quittes ? Comment cela peut-il être si facile ? Aujourd’hui, vous allez tous les trois laisser un bras derrière vous, et si vous recommencez, il s’agira de votre vie. »

Jian Chen arriva devant Ka Di Yun, et son Epée Vive Brise s’abattit à la vitesse de la lumière sur l’épaule de Ka Di Yun.

« AAAAAAH…. »

Ka Di Yun laissa échapper un cri désolé, la douleur profonde visible sur son visage. Toute couleur sur ce même visage disparut. Une fontaine de sang jaillit de l’endroit où se tenait auparavant son bras, tandis que celui-ci tomba sur le sol.

Jian Chen venait de couper le bras droit de Ka Di Yun.

Les visages de Cheng Ming Xiang et Luo Jian changèrent immédiatement en voyant un tel spectacle. Ils regardèrent le bras coupé, puis Ka Di Yun criant de douleur, et leurs visages devinrent aussi pâles que des linges.

Les dix élèves regardèrent Jian Chen d’un air terrifiés, ce type de développement était pour eux totalement inattendu. Qui aurait pu penser que Jian Chen était froid au point de couper le bras de quelqu’un sans la moindre hésitation ? Ce cruel spectacle leur fit ressentir anxiété et peur, mais aussi un léger sentiment d’espoir. Après tout, ils avaient eu la chance de ne pas attaquer Changyang Hu. Sinon, ils auraient sûrement rejoints Luo Jian, Cheng Ming Xiang et Ka di Yun.

Jian Chen avait traité l’affaire comme insignifiante, son visage ne révélant pas la moindre émotion pendant l’acte. Qu’il s’agisse des giclées de sang sur le sol ou des cris de douleur de Ka Di Yun, rien n’avait d’effet sur lui. A la place, il regarda Luo Jian avant de se diriger vers lui avec son épée ensanglantée.

Voyant son bourreau s’approcher, la peur envahit Luo Jian. Ignorant ses blessures, il se mit à ramper en arrière en pleurant, « Changyang Xiang Tian, que… que fais-tu ? Ne… Ne t’approche pas ! »

Jian Chen continua à marcher lentement vers Luo Jian. Le regard froid ne révélant pas la moindre bonté, il leva lentement son Epée Vive Brise.

Voyant Jian Chen lever l’épée argentée, Luo Jian devint encore plus terrifié. Il avait depuis longtemps perdu son attitude arrogante et commença à le supplier, « Changyang Xiang Tian, pitié… je t’en supplie… ne me coupe pas le bras. Si tu me laisses partir, moi, Luo Jian, je jure que je te rendrais cette faveur. »

Mais Jian Chen ne parut pas vouloir s’arrêter. Abattant son épée, il coupa le bras de Luo Jian sous les yeux ébahis de celui-ci.

« Ah ! »

 Un cri terrifié sortit de la bouche de Luo Jian lorsque son bras se sépara de son épaule, faisant jaillir un geyser de sang sur le sol.

« Changyang Xiang Tian, tu me le paieras… » Luo Jian grimaça en utilisant sa colère pour rugir. Ses yeux étaient devenus injectés de sang tandis qu’il regardait Jian Chen ave une profonde haine.

Toutefois, Jian Chen ignora les pleurs de Luo Jian, et se dirigea vers Cheng Ming Xiang.

Le visage de Cheng Ming Xiang était complètement blanc. Il n’y avait qu’un seul regret dans son cœur, tandis qu’il réalisait son impuissance face à Jian Chen. S’il n’avait pas amené cette dizaine de Saints avec lui, il ne se serait jamais retrouvé dans une telle situation.

Voyant Jian Chen s’approcher, Cheng Ming Xiang n’arrivait pas à calmer la peur qui venait de s’emparer de son cœur. « Changyang Xiang Tian, si tu ne veux pas que ton clan en subisse les conséquences… »

Les mots de Cheng Ming Xiang causèrent immédiatement une réaction de la part de Jian Chen. Il fonça tout à coup sur Cheng Ming Xiang et avant que celui-ci n’ait le temps de terminer sa phrase, Jian Chen lui coupa le bras droit.

Cheng Ming Xiang essaya de se retenir de crier, une profonde expression de douleur sur le visage. Il n’était pas comme Ka Di Yun et Luo Jian qui avaient tous les deux crié. Le cri de douleur avait été supprimé dans sa gorge, mais son expression le trahissait. Apparemment, sa résistance à la douleur était plus élevée que les deux autres.

Le regard froid de Jian Chen se posa sur les trois, et il annonça froidement, « Aujourd’hui, je vous ai coupé un bras, mais s’il y a une autre fois, je prendrais votre vie. Croyez-moi, je respecterai ma parole. » Puis, Jian Chen balaya du regard les autres élèves.

Lorsqu’il regarda les élèves uns à uns, tous baissèrent les yeux. Tandis que Jian Chen les contemplait, son épée ensanglantée en main, aucun n’avait la moindre envie de se venger.

Jian Chen regarda ensuite son Epée Vive Brise couverte de sang ; et d’une simple pensée, il plaça l’arme ponte vers le bas. Tout le sang accumulé sur la lame coula le long de l’épée puis sur le sol poussiéreux, restaurant la glorieuse lueur de l’Epée Vive Brise.

L’Epée Vive Brise enfin propre, Jian Chen retourna voir Changyang Hu. Après avoir vu son frère ensanglanté, son regard glacial s’attendrit et il s’exclama inquiet, « Grand frère, rentrons. »

Changyang Hu acquiesça, abasourdi. Actuellement, ses yeux étaient grands ouverts après qu’il ait vu l’intégralité du combat. Même s’il avait été personnellement témoin de la victoire de Jian Chen, il avait toujours du mal à y croire.

Jian Chen prêta sa main à Changyang Hu et les deux retournèrent aux dortoirs par une petite route. Malgré ça, ils allaient tous les deux croiser assez de personnes qui allaient répandre dans toute l’académie la nouvelle selon laquelle Changyang Hu avait été lourdement blessé.

Peu après que Jian Chen soit retourné dans sa chambre, les étudiants aidèrent les 3 élèves blessés et se dirigèrent lentement vers l’académie. Lorsque l’académie apparut dans leur champ de vision, un gigantesque tapage éclata, surtout  à la vue des trois élèves à qui il manquait un bras.

La nouvelle des élèves blessés parcourut l’académie comme une trainée de poudre. L’information attint même les professeurs, qui prévinrent en vitesse le vice directeur Bai En. Lorsque Bai En apprit que Cheng Ming Xiang, Luo Jian et Ka Di Yun avaient tous les trois perdus un bras, il considéra l’affaire de la plus haute importance et les envoya directement aux experts médicaux de l’académie.

Lorsque Bai En arriva à l’aile médicale de l’académie, un large groupe de personnes s’était déjà réuni à l’extérieur à la recherche de la moindre information.

Le vice directeur Chang Bai En poussa la foule d’élèves, et força son entrée dans l’aile médicale afin de constater la situation. Il y avait actuellement une dizaine d’élèves, tous couverts de sang et gisant sur des brancards. Au milieu de la pièce se tenaient 2 femmes et hommes d’âge moyen, les yeux fermés. Ils avaient placés leurs mains au dessus de 3 élèves, tandis que celles-ci émettaient une lueur blanche laiteuse enveloppant les blessés.

Sous les rayons de lumière blanche, les blessures terrifiantes des 3 élèves se refermèrent devant leurs yeux. La vitesse de guérison était étonnamment rapide, et en quelques secondes, les blessures des 3 élèves avaient disparues sans laisser la moindre trace.

Une fois les blessures disparues, l’expression sur le visage des 3 élèves changea. Ils ne ressentaient plus aucune douleur ; au contraire, ils paraissaient maintenant bien plus relaxés. En même temps, une peur était visible dans leurs yeux.

Après avoir soigné les 3 élèves, les deux hommes et femmes saluèrent Bai En. Puis, ils s’occupèrent du traitement des autres élèves présents au milieu de la pièce.

Une grimace était visible sur le visage du vice directeur, tandis qu’il balayait du regard la dizaine d’élèves ; son regard s’arrêta spécialement longtemps sur Cheng Ming Xiang, Luo Jian et Ka Di Yun, qui avaient tous perdus leur bras droit. Il leur demanda alors, « Que s’est-il passé ? Qui vous a blessés de la sorte ? Avez-vous rencontré quelqu’un de l’extérieur ? Hmph, ne savent-ils pas que tout dans un périmètre de 100 kilomètres appartient à l’Académie Kargath ? De là penser quelqu’un capable d’entrer dans l’Académie Kargath et oser blesser ses élèves ; quelle absurdité. » Bai En était fou de rage ; il était évident qu’il pensait les blessures des élèves dues à une personne de l’extérieur.

« Vice directeur, c’était Changyang Xiang Tian. Nous avons tous été blessés par Changyang Xiang Tian. » S’écria un élève.

« C’est vrai vice directeur, vous devez rendre justice. Changyang Xiang Tian nous a tous blessés, et a même coupé le bras du Seigneur Cheng, Luo Jian et Ka Di Yun… »

« Vice directeur… »

Bai En fut complètement abasourdi par ces mots. Il avait du mal à y croire ; parmi ces élèves, la personne la plus faible était un Saint Inférieur. Il y avait même parmi eux des Saints Intermédiaires et un Saint Supérieur. Avec une telle équipe, ils n’auraient eu aucune difficulté à vaincre un Grand Saint. Il n’arrivait pas à croire qu’autant de personnes puissent être vaincues par un nouvel élève venant à peine d’atteindre le niveau de Saint quelques jours plus tôt. Bai En ne pouvait absolument pas assimiler ce fait.

Après avoir confirmé les évènements, l’expression de Bai En devint sérieuse. Son cœur était tombé dans le plus profond des abimes. Il partit immédiatement chercher le directeur ; tout cela était bien trop compliqué à résoudre  pour Bai En.

Après que Bai En ait expliqué la situation au directeur, celui-ci perdit son calme. Il sauta de sa chaise, choqué, et s’écria, « Quoi !? Est-ce vrai ? Cheng Ming Xiang, Luo Jian et Ka Di Yun ont tous perdus un bras face à Changyang Xiang Tian !? »

« Oui directeur, je suis personnellement allé vérifier. Leurs bras ont effectivement été coupés. » Répondit solennellement Bai En.

« Ai… » Le directeur soupira lourdement puis continua, « Cette fois-ci, la situation a empiré… Changyang Xiang Tian est bien trop impulsif. Le Clan Ka Di et le Clan Luo ne posent pas le moindre problème, mais la Secte Hua Yun n’est pas une entité que le Clan Changyang peut se permettre d’offenser. »

« Directeur, que devrions-nous faire ? Il est extrêmement difficile pour notre Royaume Gesun de produire un prodige tel que Changyang Xiang Tian. Nous ne pouvons pas rester immobile et regarder mourir un prodige au potentiel infini. Sinon, il s’agirait d’une perte majeur pour le Royaume Gesun. » S’exclama lourdement le vice directeur Bai En.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                  Chapitre Suivant

Accueil

Une réflexion sur “Chaotic Sword God – Chapitre 63

  • Avatar
    29 janvier 2017 à 18 h 38 min
    Permalien

    Merci pour le chapitre

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :