Que penser du film La Grande Muraille avec Matt Damon en acteur principal et Zhang Yimou à la réalisation. En tant que bon rédacteur d’Error 404 je vous livre mon avis, et toujours #NoSpoil (ou presque).

Synopsis

William Garin (allias Matt Damon) et Pero Tovar (allias Pedro Pascal) chevauchent vers l’inconnu. Sans cartes ni nourriture, ils sont à la recherche d’une arme qui changerait leur vie, la poudre noire. Mais ils vont vite être confrontés à un problème de taille qui va mettre à rude épreuve leurs talents de guerriers et de mercenaires.

Mon appréhension avant séance

Un film chinois parlant d’une histoire étrange avec un acteur américain? Le tout en anglais et autour de la grande muraille? Je n’en attendais pas beaucoup (oui je suis méchant). Mais je dois dire que la bande annonce bien que visuellement impressionnante n’a pas changé mes craintes.Matt Damon dans La Grande Muraille

L’univers visuel

Alors, est-ce que ce film est beau? La réponse est oui. Le film est visuellement impressionnant dans les combats, vos yeux passeront un bon moment devant ce film.

Il y a clairement une recherche très poussée sur l’univers mythologique chinois, et une idéalisation de ce dernier, ce qui donne de belles scènes, aussi bien visuellement que dans l’action. Mais je dois prôner ma méconnaissance de cette mythologie chinoise, ce qui limite une critique sur ce sujet.

Il y a souvent une grande quantité de couleurs à l’écran, ce qui peut donner des plans magnifiques à mon gout. Une des scènes finales prend presque un aspect mystique avec un déluge de couleur.

 

La grande muraille

Le film étant une réalisation chinoise, ma crainte était de me sentir en décalage avec l’univers visuel montré. Finalement cet écueil est en partie évité par une habile présentation des protagonistes de la part de nos héros.

Le scénario 

L’histoire est somme toute classique, sans vous spoiler le film. Il faut garder en tête que le film se base sur une forme de fable historique, d’histoire fantasmée autour de la grande muraille, et que par conséquent, il faut oublier tout aspect réaliste envers certains points.

Vue de la grande muraille

J’ai été agréablement surpris de la place laissée à la femme dans ce film chinois. J’avais un peu peur que ce soit un film de guerre avec une surenchère de virilité. 

Le film tente aussi d’insuffler une notion morale à l’action des hommes et à leurs conséquences. Un parti pris intéressant qui aurait pu être plus développé. Mais ce propos accompagne bien l’histoire des origines de la création de la grande muraille. Mais cet aspect disparaît peu à peu dans le film derrière la place très importante des scènes d’actions.

Car oui le film donne une place très importante aux scènes d’actions et à des scènes très (trop?) spectaculaires, qui l’inscrivent à la fois dans une démarche de blockbuster, et de récit fantasmé. Et il est des fois difficile de savoir ou le réalisateur veut en venir entre une démonstration visuelle, une remise en question de la nature humaine, et un récit mythologique.
Scène d'action du film La Grande Muraille

Par rapport Legolas peut prendre face à la précision des archers dans ce film !!

Alors on y va? 

Clairement ce film d’action n’est pas le futur film du siècle. Le film est agréable à regarder. J’ai passé un bon moment et je ne regrette pas de l’avoir vu.

Le film n’est pas trop dans la démarche du « j’entre et je dépose mon cerveau ». C’était un reproche que j’avais pu entendre avant d’aller le voir.

Alors oui allez le voir si vous voulez voir Matt Damon transformé en Legolas version machine de guerre, aux côtés d’une ravissante commandante chinoise se battant dans un bel univers de la culture chinoise, et avec de grosses scènes d’actions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :