Luftrausers : Pas pour les losers !

Je vais vous parler aujourd’hui de Luftrausers, un jeu développé par le petit studio hollandais Vleeber (connu notamment pour le jeu « Ridiculous Fishing » sorti sur iOS et Android) qui s’est associé au studio un petit peu plus connu Devolver Digital, également éditeur du jeu! (Hotline Miami ftw)

Le jeu est un shoot’em up digne des jeux que l’on pouvait voir au tout début de l’ère des jeux vidéo, ses graphismes old-school y étant probablement pour quelque chose. Il est sorti le 18 mars 2014 et n’est qu’une amélioration du jeu flash « Luftrauser » qui reprend le même gameplay.

Pas réellement de menu à proprement parler dans LUFTRAUSERS!
Pas réellement de menu à proprement parler dans LUFTRAUSERS!

– Un n’avion à réaction –

Le principe est simple, très simple. Le jeu suit le proverbe classique « Facile à jouer, difficile à maîtriser ». En effet, il n’y a que 5 touches dans ce jeu : les 4 flèches directionnels (ou le stick de la manette) pour diriger votre avion et vous déplacer dans les menus, et la touche de tir (X par défaut sur PC et le bouton A sur manette).

L’histoire du jeu ? Un tas de méchant veulent vous tuer, survivez !

Le but du jeu ? Taper tout ce qui bouge !

Le jeu est très clairement un jeu de scoring pur et dur. A l’origine, le jeu flash dont découle ce jeu était simplement le jeu tel que vous le voyez une fois la guerre lancée, il n’y avait pas tous les « à-côtés ».

– Un n’avion aux 125 possibilités –

Les à-côtés, mais quels sont-ils ?

En effet, cette version de Luftrausers ne changent en rien le gameplay du jeu flash original, mais vient y ajouter un tas de choses rendant le jeu moins répétitif, plus attrayant !

Un système de missions est mis en place selon 3 colonnes : chaque colonne marche de façon indépendante. Une fois une mission remplie, vous remporter un crâne de la colonne correspondante et de l’XP. Une fois 5 crânes obtenus, vous débloquez une arme, un corps, ou un propulseur pour votre vaisseau (en fonction de la colonne que vous terminez). Ainsi, si vous voulez d’abord débloquez toutes les armes, concentrez-vous pour enchaîner toutes les missions de la première colonne par exemple. Il y a au total 5 éléments à débloquer dans chaque colonne, modifiant complètement le gameplay (forme des missiles que vous tirez, rapidité, résistance aux coups…) que vous pourrez combiner à votre souhait, soit 125 combinaisons possibles au total ! A noter que pour chaque combinaison une piste de son electro/techno y est associée, elles sont en revanche très très proches.

Voici votre labo de n'avions. Votre chercheur est probablement le meilleur de tous, ça se voit aux lunettes.
Voici votre labo de n’avions. Votre chercheur est probablement le meilleur de tous, ça se voit aux lunettes.

– Un n’avion à réaction, mais pas sans action ! –

On comprend vite pourquoi Devolver Digital a choisi d’éditer le jeu : dans la veine d’un Hotline Miami, le gameplay se veut très nerveux ! On commence doucement avec quelques avions pour vite en arriver à des dirigeables immenses, bateaux gigantesques tirant 50 missiles à la seconde et autres joyeux vaisseaux n’en voulant qu’à votre pauvre vous.

Comptez environ 2 à 5 minutes par partie (moins au début) tellement la difficulté se veut croissante. En effet, pour chaque seconde passée, vous gagnez un « point de difficulté ». Pour chaque vaisseau tué, vous gagnez xx points de difficulté… Du coup, plus vous en dégommez, plus ça devient compliqué… Vicieux comme principe, n’est-ce pas ?

Attention cependant au maniement du vaisseau qui demandera un petit temps d’adaptation, les flèches gauche/droite permettent de faire tourner le vaisseau sur lui-même, et la flèche du haut de lui donner un coup de boost en avant, rendant le maniement plutôt peu fluide.

"Pan, dans la vieille." Billy The Kid - Lucky Luke (Oui j'ai d'excellentes références.)
« Pan, dans la vieille. » Billy The Kid – Lucky Luke (Oui j’ai d’excellentes références.)

+

  • Fun as well, Hotline Miami inside !
  • 125 combinaisons de vaisseaux différents jouables !
  • Aspect scoring important qui peut plaire.
  • Pour les amateurs de difficulté
  • Missions parfois simples, parfois compliquées…
  • Bande-son : Peut être pas 125 morceaux réellement, mais quelques très bonnes boucles !
  • … mais trop court dans son ensemble, comptez plus ou moins 2h pour arriver au niveau 10 (maximum du jeu) et tout débloquer.
  • Répétitif si vous n’aimez pas faire du scoring et ne cherchez pas à vous surpasser
  • Le prix, 9€ pour finalement quelque chose très proche du jeu flash, mouais…
  • Le maniement du vaisseau assez particulier.

Conclusion

Luftrausers est un jeu très fun, même si l’on préférera le gameplay nerveux d’Hotline Miami.
Les missions et les modifications possibles de votre vaisseau apportent une vie nouvelle au jeu flash. Cependant, à moins d’être un fou du scoring et vouloir apparaître dans le top 10, il y a de fortes chances pour que vous rangiez ce jeu au placard une fois le niveau 10 atteint… Peut-être pour en refaire une partie un jour ou l’autre, mais certainement pas pour y passer la soirée. On va donc se contenter d’une timide médaille de bronze pour LUFTRAUSERS! dont le concept aurait pu être probablement encore plus poussé !

Médaille - Bronze

A noter que pour encore deux semaines, Luftrausers est dans le tier BTA de l’Humble Indie Bundle 12, composés d’excellents jeux (Gone Home, Prison Architect, Gunpoint et j’en passe…), n’hésitez pas à aller y faire un tour !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :