Le froid arrive et pointe le bout de son nez sur nos vitres… Une seule solution : brisons la glace! (haha) Rien de mieux pour se réchauffer que de blast de la bonne musique à fond la caisse ! 😉 Au programme Novelists, Polaris, Holding Absence… Serait-ce un complot de Sharptone Records?

 

– CHANSONS –

Novelists – Somebody Else

Après l’avoir entendue en live samedi dernier au concert de Being As An Ocean, Novelists revient avec un nouveau son pour ce mois : Somebody Else. La chanson commence avec un petit solo à la guitare de Florestan Durand. Vous savez, un de ces solos qui se démarque par sa technicité et par lequel on reconnaîtrait le groupe instantanément. On y sent quelques airs de Plini et Wavey là-dedans, mais bien loin d’être déplaisant. (D’ailleurs, si vous ne connaissez pas encore Wavey, allez me checker ça!) La mélodieuse voix de Mattéo Gelsomino vous emporte paisiblement dans ce voyage avant d’éclater en puissants screams. L’atmosphère quant à elle, paraît moins sombre à l’oreille que le précédent titre qu’ils ont sorti, notamment grâce aux riffs presque joviaux. En bref, c’est un titre pour lequel votre addiction risque de se développer… et plus vite que prévu!

 

Polaris – Masochist

Eh oui, un deuxième titre d’un autre groupe signé chez Sharptone Records, décidément ! Et en plus ce n’est pas fini, puisque vous aurez même droit à une troisième sortie d’eux avant la fin de ce récap. Les Australiens de Polaris qui ont bien fait trembler l’Olympia aux côtés de Architects au début de cette année sont de retour. On commence très doucement avec un motif musical qui se répète en background, avant que le refrain n’arrive. Un refrain qui arrive de suite avec un peu plus de peps, puis laisse place à un couplet screamé qui semble purger toutes les émotions du chanteur sur un sujet plutôt profond. Une fois la machine lancée, impossible de faire marche arrière. Enfin… jusqu’à que la fin abrupte sonne la fin de cette course effrénée bien entendu.

Quel retour digne de ce nom! Ne manquez pas l’occasion de les voir à Paris au Gibus le 23 novembre prochain! C’est un weekend en plus, alors on vous y attend nombreux.

Bring Me The Horizon – Ludens

La nouvelle ère de Bring Me The Horizon est déjà arrivée. BMTH avait teasé il y a quelques semaines l’arrivée d’un titre à l’occasion de la sortie du dernier jeu d’Hideo Kojima, Death Stranding. Le featuring n’est pas si étrange quand on sait l’originalité et le WTF des œuvres de Kojima quand on écoute le dernier album de Bring Me The Horizon. Le rapprochement se fait donc en toute logique et donne lieu à un morceau plutôt réussi : mélange d’electro atmosphérique et de chant clair, à l’image du dernier album amo. Ici, on a cependant un mini retour de l’époque Sempiternal avec un passage scream old school auquel on ne pensait pas voir Oli Sykes revenir un jour. Mention spéciale pour la voix de l’enfant qui dit « Ok » durant les screams ! 🙂

Celldweller – Into The Void

Celldweller, c’est un projet solo à mi chemin entre l’electro et le metal. Si vous ne connaissiez pas, Celldweller sort des remix et titres vraiment très régulièrement depuis des années. Into the Void est le 4eme single de son 5ème album Satellites prévu pour 2020. On a hâte de voir cela, et on a surtout hâte de savoir quand Klayton, seul membre permanent du groupe, sera en tournée pour nous présenter ces morceaux ! En effet, Celldweller n’a jamais tourné en Europe (il a fait une date en Allemagne et une en Angleterre en 2013, et c’est tout !) et il serait vraiment temps de venir présenter tout cela en live !

Imminence – Erase (Acoustic)

Imminence, c’est un groupe metalcore que j’ai personnellement découvert (Max) il n’y a pas si longtemps que ça par rapport à leur existence. Ils ont un côté metalcore très sombre à la Architects mais a aussi un côté mélodieux prédominant grâce à la présence de violons sur la plupart des morceaux. Erase est l’un des morceaux phares de leur précédent album Turn The Light On et revient aujourd’hui en version acoustique. Le groupe sera de passage à Paris pour la deuxième fois en headliner le 21 janvier 2020 et guess what? On sera partenaire du concert pour vous faire remporter vos places!

Panic! At the Disco – Into the Unknown

Oh vous ne savez pas à quoi vous attendre ici… Je ne l’ai pas mis dans le titre volontairement… Vous vous souvenez de Libérée Délivrée ? Cette chanson qui a rendu folle tous les amateurs de Disney, les parents, les enfants… bref, à peu près tout le monde ? La Reine des Neiges 2 sort le 20 novembre, et c’est le groupe mono-membre de Brendon Urie qui nous propose le premier titre issu de la bande-son de la série ! On ne sait pas encore s’il s’agit de la chanson phare du film comme l’était Libérée Délivrée, mais ce n’est pas impossible (attendons donc de voir la version francisée pour chez nous…)

En tout cas, Brendon Urie nous montre une nouvelle fois à quel point il est bancable et capable de faire tout type de projets de qualité. Le morceau est vraiment sympa !

Switchfoot – Voices (ft.Lindsey Stirling)

Je ne saurais pas trop quoi vous dire sur Switchfoot car c’est un groupe que je ne connais pas trop en réalité, mais je suis tombé sur ce morceau en featuring avec la célèbre violoniste Lindsey Stirling. Je l’ai trouvé vraiment super cool, alors j’ai voulu l’ajouter tout de même à ce AFLC ! 🙂

– ALBUMS –

Ocean Sleeper – Don’t Leave Me This Way

On saute sur la vague histoire d’écouter l’album de Ocean Sleeper (enfin)! Une brise australienne rafraîchissante par ces temps déjà glaciaux. Mine de rien, ce petit groupe a déjà pu jouer deux fois au UNIFY festival en Australie, ce qui est déjà plutôt oufissime pour un jeune groupe. Quant à l’album, on y retrouve un mélange entre voix claire qui varie dans la gamme aiguë et des screams qui viennent alourdir le tout en beauté. On a une batterie globalement très déchaînée qui donne envie de se taper des gros headbangs dessus, en compagnie de rythmiques à la guitare qui, en quelques sortes, relâchent la pression musicale construite progressivement.

Coup de cœur – Better Days. La douceur du piano, la basse qui tapote, un refrain assez entraînant, puis le tout qui vire à la violence. C’est un oui!

Our Last Night – Overcome The Darkness

A mi chemin entre album et EP, ce 7 titres nous propose les derniers singles d’Our Last Night. Certains titres comme Outnumbered ou When Human Become Our Gods ont un petit côté Twenty One Pilots par moment (bon, pas les moments où ça scream bien sûr, hein)

En tout cas, les titres mélangent à merveille les passages soft et les passages ultra saturés où les pogos vont aller à foison. J’ai déjà hâte de voir cela en live !

Holding Absence – Holding Absence (Deluxe Edition)

Après avoir sorti leur album le 8 mars 2019, Holding Absence vient de sortir une version Deluxe de ce dernier. 6 titres acoustiques live, enregistrer au Banquet Records à Kingston le 6 mars. De quoi revivre de beaux moments si vous les avez déjà vus en live et pour d’autres, l’occasion de découvrir leur performance et le lien très fort qu’ils entretiennent avec leur public. Ils en profitent également pour sortir une nouvelle chanson Here Forever. Une bonne dose d’émotions, et un refrain entraînant qui sera certainement très efficace en concert. D’ailleurs, on compte sur vous pour venir chanter lundi 11 novembre à la Maroquinerie avant Sleeping With Sirens !

Et pour les plus chanceux qui peuvent voyager, ne manquez pas leur dernier concert de l’année, à Londres le 12 décembre. Un concert unique où le groupe jouera toute sa discographie ! (Ludivine: En tout cas moi j’y serai !)

Songs That Saved My Life  vol.2

Hopeless Records est de retour pour un deuxième album compilation Songs That Saved My Life. Comme le titre l’indique, 10 groupes sont invités à reprendre une chanson qui les a marqué et qui a vraiment eu un impact sur leur vie. Le but est de sensibiliser autour de la santé mentale et surtout de faire de la prévention sur le suicide. Tous les bénéfices seront ensuite reversés à différentes associations: Crisis Text Line, Hope For The Day, The Trevor Project et To Write Love On Her Arms. Pour cette édition on retrouve des titres comme  « Real World » (Matchbox Twenty) par State Champs, « Drops of Jupiter » (Train) par With Confidence,  « New Years Project » (Further Seems Forever) par Mayday Parade, “Given Up » (Linkin Park) par Trash Boat.

Si vous avez besoin d’aide, n’hésitez pas à contacter Suicide Ecoute :
Tél. : 01 45 39 40 00 – Site Internet : www.suicide-ecoute.fr.

As It Is – Acceptance

As It Is vient de sortir la quatrième et dernière partie de leur dernier album The Great Depression en version Reimagined. 12 chansons entièrement produites par Patty Walters (chanteur du groupe) et repensé sans genres ou limites. Le groupe profite de cette version pour s’exercer à de nouveaux styles, en passant de l’acoustique avec The Fire, The Dark, au le 8-bits avec The Truth I’ll Never Tell ou encore à un genre plus proche du metalcore avec The Question, The Answer. Cette fois-ci, ils sont prêts à faire pleurer leur fans. En pleine tournée d’adieux pour leur guitariste Ben Langford Biss qui vient d’annoncer son départ, c’est avec notamment une version de The Haunting entièrement chanté part Ben que le groupe décide de marquer le coup. 3 chansons encore très riches en émotions, aussi bien avec le titre très dansant The Hurt, The Hope ou le théâtral The End. Mais ce n’est pas encore la fin d’As It Is, ils se pourrait que le groupe soit de retour en France très prochainement !

BONUS cover :  Out Of My Eyes

Et si on se disait qu’à chaque AFLC on prenait une cover pour conclure en beauté ? J’ai pensé à cela en ré-écoutant le titre de nos amis d’Out Of My Eyes qui ont repris récemment Raining Blood de Slayer. C’est un peu différent du format des What The Covers? mais après tout, une bonne reprise à faire découvrir, reste une bonne reprise !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :