Bonjour/Bonsoir ! Aujourd’hui je viens vous présenter (si vous ne connaissez pas : oh malheur !) la plus belle BD du monde (au moins) : Blacksad (merci papa de me l’avoir empruntée un jour par hasard à la bibliothèque !)

blacksad-tome 5

Avant de m’emballer à vous dire tout l’amour que je porte à cette BD, petite présentation de l’auteur et du dessinateur, ainsi que ce qu’ils ont fait d’autre :
Juan Díaz Canales (scénariste) : né en 1972 à Madrid en Espagne. À 18 ans il intègre une école d’animation et y rencontre Juanjo Guarnido avec lequel il se liera d’amitié. Il fonde en 1996, avec trois dessinateurs, une société baptisée Tridente Animation. Il sera ainsi amené à travailler avec des sociétés européennes et américaines. Canales partage son temps entre son activité de scénariste pour la BD (Blacksad) ou l’animation (Otel) et celle de réalisateur de séries télé et films d’animation longs métrages.
Blacksad est son premier album. Il a obtenu le prix « Avenir » lors du festival de Lys-lez-Lanoist en novembre 2000.

auteurs

Juanjo Guarnido (dessinateur et coloriste) : né à Grenade, en Espagne, en 1967. C’est là qu’il étudiera les Beaux-Arts et obtiendra son diplôme. Par la suite, il s’installe à Madrid où, pendant trois ans, il travaillera pour plusieurs séries télé au sein des studios d’animation Lapiz Azul. C’est lors de son premier jour chez Lapiz Azul qu’il rencontre Juan Díaz Canales. En 1993, il déménage à Paris pour intégrer les Studios Walt Disney de Montreuil, où il a travaillé comme animateur jusqu’à la fermeture du bureau. En plus de « Balcksad », il a réalisé la série pour enfants « Sorcelleries ».

blacksad-tome 2-extrait 2

Bon, maintenant le vif su sujet !

Si vous l’avez remarqué (comme vous êtes hyyyyper observateurs), ce ne sont pas des humains à proprement parler. Ce sont des animaux, c’est donc une personnification (aller réviser votre bac de français si ça ne vous dit rien). Et notre héros est un chat (chaaaaaaaaaaaaaaaat <3) qui est noir et blanc (chose importante par rapport au tome 2). Détective privé, John, est le cliché du détective dans un polar noir. Avec un imper beige, de l’humour, du charme, un corps résistant à toute épreuve et un moral d’acier.

blaksad-cheval

Bon, pour ce qui est de l’histoire, il s’agit d’une enquête à chaque tome (actuellement il y en a 5). Ça se passe aux États-Unis dans les années 50. Chaque histoire ayant un thème propre assez fort. Petit résumé :
Tome 1 : C’est plus une histoire de vengeance, on plante le décor.
Tome 2 (mon préféré) : Le racisme/le Ku Klux Klan.
Tome 3 : La bombe nucléaire.
Tome 4 : La drogue/la musique/les répercussions des gaz sur une population.
Tome 5 : L’écriture/la fuite.

blacksad-tome 1

C’est un univers sombre, un peu violent. Avec quelques doses d’humour, l’histoire est bien ficelée à chaque fois. Il y a juste le dernier tome que je trouve très bien du point de vue de l’histoire de Blacksad, mais le fond est assez simpliste.

blacksad-tome 2-extrait

Ce qui est pour moi la base de ce coup de cœur, c’est LE DESSIN. Je veux dire, vous avez déjà vu un travail à l’aquarelle aussi magnifique ? Le travail du dessin, des couleurs, les détails… C’est de la pure beauté ! (Je tiens à préciser que la photo de couverture est un dessin qui n’est pas dans les albums mais à part). C’est très précis, ça permet de rendre l’ambiance et donne une telle humanité aux personnages !

blacksad-fleurs

C’est une des BD les plus belles esthétiquement que je connaisse, alors si vous voulez faire un beau cadeau, foncez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :