Salut à tous, bienvenue dans cette nouvelle édition des Découvertes du Mouton ! Aujourd’hui on repart sur une web-série (j’adore vraiment les web séries !!!). La dernière fois je vous ai parlé d’Ulysse, une série que j’adore, j’ai regardé la première saison trois fois et j’attends avec impatience la saison 2. Mais aujourd’hui, on va partir sur un tout autre style : Random.

Note : dans cet article, je vais légèrement spoiler, car il serait très compliqué de parler de cette série sans en dévoiler, ne serait-ce qu’un tout petit peu, le contenu.

 

Bon alors, pour commencer : c’est bizarre ! Mais pas bizarre, du style « Ouaiiiis, c’est un peu étrange, on ne comprend pas touuuuut, tout çaaaa… », Non là, c’est vraiment BIZARRE, on comprend rien de rien. Est-ce un mal ? Non, bien sûr, car c’est sur cette incompréhension totale du spectateur que se base la série et, au début, il faut admettre que ça Random 2désarçonne. J’avoue que je me suis demandé dès le premier épisode si j’allais aller jusqu’au bout ! Mais n’allons pas trop vite et revenons à la base : de quoi est-ce que ça parle ?

 

Le pilote débute sur une pendaison de crémaillère, une quinzaine de jeunes gens font la fête… Tout ça dure 3 minutes, sur un épisode de 6. C’est un peu long mais passons. A la fin de l’épisode, un des personnages principaux se réveille et voit une de ses amies, Jeanne, dehors, en train sortir les poubelles ET dans la cuisine, en train boire un café. Comment peut-il y avoir deux Jeanne ? Il jure à celle qui est dans la cuisine qu’il ne délire pas, que ça n’a rien à voir avec le joint qu’il vient de fumer… Il la traine jusqu’à la fenêtre, et c’est là qu’elle se voit en effet revenir vers la maison, débarrassée de ses poubelles. L’épisode s’arrête comme ça. Alors, oui, décrit comme ça, on dirait pas, mais ça claque ! J’étais vraiment en train de me demander si j’allais regarder le deuxième épisode, mais avec une fin pareille, je voulais comprendre !

 

En effet, le spectateur veut comprendre, à tout prix ! Et c’est quelque chose que les créateurs de cette série ont bien compris, et extrêmement bien exploité. En effet, tout au long des douze épisodes qui composent la première saison de Random, vous ne comprendrez rien. Cette installation de l’absence de compréhension est extrêmement bien Random 7manipulée car elle plonge le spectateur dans la peau des personnages, qui ne comprennent rien non plus à ce qui leur arrive. De plus, j’ai noté un ou deux passages où je me suis dit « Ha ! Je crois que je commence à comprendre ce qui se passe… », mais finalement non, pas du tout.

 

Le spectateur veut comprendre, mais il y a aussi un risque de le lasser s’il passe son temps à se demander « Mais qu’est-ce que je regarde ??? », alors comment le garder devant son écran à la fin de chaque épisode ? La recette est simple : mettez des gros cliffhanger, mais VRAIMENT GROS. Soyons clair et concis : les fins d’épisodes de Random CLAQUENT ! Et pour preuve, j’ai commencé le premier épisode en pensant en regarder trois ou quatre, j’ai finalement regardé la saison 1 en intégralité d’un seul coup. Et je suis impatient de voir la suite.

 

J’ai essayé de faire comprendre mon ressenti devant cette série très particulière, bien que ça ne soit pas chose aisée, et j’espère avoir été assez clair. Mais venons aux questions plus « techniques » sur la réalisation.
Random 6

J’ai dit un peu plus haut que la soirée du premier épisode est un peu longue, mais en fait le problème s’étend sur les cinq ou six premiers épisodes. Avec le recul, je comprends en fait que ces longueurs sont instaurées volontairement, comme un calme avant la tempête qu’est chaque fin d’épisode. C’est une excellente idée, assez classique, mais Random 1redoutable. Seulement ici, les longueurs sont peut-être un peu trop… longues. Une minute de moins à chacun des cinq premiers épisodes n’aurait pas fait de mal à la mise en scène de la série.

 

Pour ce qui est du jeu des acteurs, je reviens plus ou moins sur l’avis que j’avais eu sur Ulysse : bien sûr ça n’est pas parfait, on voit de très jeunes acteurs qui débutent très certainement dans le domaine. Cependant, ça n’est pas un mal ! C’est au contraire très agréable car leur jeu amène de la fraîcheur au milieu de toutes ces séries qui sortent aujourd’hui. De plus, rappelons-nous de Florent Dorin ou Raphaël Descraques lors de la première saison du Visiteur du Futur : eux non plus n’étaient pas parfaits, pourtant, ils sont aujourd’hui très bons. Laissons le temps à cette nouvelle génération de prendre ses marques.

 Random 5

D’un point de vue technique, la série est très bien réalisée. Que ce soit le son, le cadrage, les effets spéciaux… on trouve un travail réfléchi et bien accompli dans tous les domaines (encore une fois, il y a évidemment quelques erreurs, mais qui n’en fait pas ?). Je ne l’ai pas encore précisé, mais il est très important de noter que Random est un huis clos. Je préfère parler de cette facette de la série en fin d’article car face à un huis clos, j’ai tendance à perdre mon objectivité : en effet j’adore les huis clos. J’en ai vu un certain nombre, tous aussi excellents les uns que les autres (mis à part la websérie Huis de Golden Moustache que j’ai trouvée sans intérêt). Je trouve que c’est vraiment un prouesse technique pour une jeune équipe comme celle de Random, car ça n’est pas évident de rendre un huis clos intéressant. C’est d’ailleurs entre autres pour cela que j’adore ces créations. Bravo à l’équipe de Random pour avoir tenter ET réussi !

 

Pour conclure, je vous conseillerais de regarder cette série sans tarder (je vous laisse le lien juste après), ça ne vous prendra pas longtemps et c’est une très bonne expérience. Si ça vous plaît, n’hésitez pas à soutenir l’équipe Random, elle le mérite et elle en a besoin pour la saison 2 ! Pour ma part, je les félicite pour le travail accompli et leur souhaite bon courage pour la suite !

 

Random – WebSérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :