Identify

De Steven Gomez, avec Vanessa Kirby, Thure Lindhardt
Sony Pictures Home Entertainment

test-bluray-identify

– Identify the synopsis –

Identify, c’est l’histoire d’un capitaine, Bukes qui va se rendre sur une île d’entraînement militaire afin de tester les dernières technologies développées par l’État en matière d’arme militaire. Ces robots de combats se révèlent être finalement autonomes au combat et assistent le commando. Rapidement, les robots analysent et anticipent les actions du groupe commando et se retournent finalement contre eux. Bukes et ses hommes se retrouvent donc face à d’impitoyables robots, violents et incontrôlables.

Le scénario a donc beaucoup de ressemblances avec ce qui se faisait dans Predator avec Schwarzenegger dans les années 80. Le film est même plutôt mauvais en fin de compte. L’idée est loin d’être originale, le tout n’est pas particulièrement bien amené et on s’ennuie durant la plupart du film… Cependant, il n’est pas dénué de toute qualité non plus.

– Identify the qualities –

Le film profite également d’un steelbook vraiment joli !

Malgré tout, il faut reconnaître quelques atouts (pas bien nombreux mais tout de même) à Identify. Certains effets spéciaux ont été plutôt bien réalisés malgré le budget assez faible du film. On a des robots parfois plutôt classe, et même les effets spéciaux d’HUD (informations supplémentaires à l’écran comme lors des identifications ou autre) sont relativement belles. Les yeux de Vanessa Kirby remplis d’informations au début sont plutôt jolis pour la rétine, et c’est grâce au support Blu-Ray et sa bonne résolution globale sur ce film qu’on a le droit à quelques jolis plans dans le film. On parlait de Vanessa Kirby, l’actrice révélée en 2011 dans la série The Hour arrive à tirer son épingle du jeu et se démarque un peu du jeu d’acteurs relativement faible dans le film. Bien qu’elle n’arrive pas non plus à nous garder captivés tout du long, l’effort était là et on ne peut que l’applaudir.

– Identify the defaults –

Identify-cation en cours
Identify-cation en cours

J’ai essayé de mettre en avant les qualités qui ressortaient du film au-dessus, c’est bien parce que tout le reste n’arrive pas à se démarquer et est plutôt moyen. N’étant déjà pas fan de ce genre de film SF/Robot/Aliens tout-puissant, je partais déjà avec un désavantage… Cela étant dit j’essayais de rester objectif en regardant le film et rien n’y a fait. Scénario plutôt bancal, on n’apprend pas grand-chose sur aucun des personnages. On a plus une succession de bastons entre humains et robots possédés sans vraiment comprendre pourquoi. Cela aurait pu être un jeu vidéo en fait, un FPS ou l’on dézingue du robot sans vraiment connaître l’histoire de cela, et encore… Bref, je ne vais pas m’amuser à énumérer tout ce qui ne va pas dans ce film, mais sachez qu’il n’y a malheureusement pas grand chose à en attendre.

Plus + tableau Moins -
  • Quelques jolis effets spéciaux sur Blu-Ray qui viendront illuminer la rétine.
  • Pour le petit budget, c’est quand même propre niveau effets spéciaux
  • Vanessa Kirby qui se défend comme elle peut malgré un jeu en déca de ce qu’elle fournit
  • Jeu plutôt mauvais
  • Scénario plutôt mauvais
  • Effets spéciaux inégaux

Conclusion :

Identify est une sorte de Predator low-cost des années 2010.  Les effets spéciaux sont parfois jolis, mais souvent pas incroyables, mais compte tenu du faible budget pour le film, c’est franchement très correct à ce niveau là. Le jeu d’acteurs est plat et le s
cénario bancal, il n’est malheureusement pas l’un des films que nous pourrions chaudement vous recommander pour 2016…

Pour les personnes qui sont tout de même curieuses, vous pouvez retrouver le film ici (le steelbook est vraiment joli par contre pour votre collection !)

Merci à Sony Home Entertainment de nous avoir fourni le Blu-Ray de test support

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :