Anus Beauté – Tome 1

Takeshi Ohmi
Kurokawa, sorti le 14 avril 2016 au prix de 8,90€

 

– Amourroïdes –

Anus Beauté, c’était une idée osée, et c’est Kurokawa qui s’est risqué à cet exercice. Au moment de l’annonce, beaucoup n’ y croyait pas vraiment, et c’est pourtant maintenant une réalité. Anus Beauté est un mélange intelligent entre manga médical et comédie romantique. Il met donc en scène un jeune lycéen de 16 ans : Yakushiji, victime de grosses hémorroïdes. Il fait tout pour cacher son secret auprès de son groupe d’amis, et surtout de la fille dont il est tombé éperdument amoureux : Komatsu. Cependant, une autre fille de son lycée, Miura, est victime du même problème que Yakushiji. Consciente des symptômes que cette maladie fait vivre, elle devine sans problème ce qu’il se passe pour notre héros et vient donc s’interposer pour l’aider et devenir sa Sidekick-ass (jeu de mots salace dont elle est très fière.)

Dat ass...
Dat ass…

– Tu l’as vu ? Qui ? Mon c** ! –

Les graphismes sont très propres, aussi bien les personnages que les schémas explicatifs liés aux hémorroïdes. Il est facile de comprendre les principes et maladies évoquées tout au long de l’oeuvre. Les personnages ont des physiques variés et facilement reconnaissables ce qui aide vraiment à la compréhension du scénario. C’est d’ailleurs intéressant de voir comment on a pu placer un scénario et même une petite intrigue et un triangle amoureux en si peu de volumes et au milieu d’une histoire d’hémorroïdes. Le pire, c’est que toutes ces choses superposées collent très bien et donnent une histoire concise et très bien ficelée du début à la fin. Sans être particulièrement originale sur le fond, c’est la forme et cette amitié comme cul et chemise entre Miura et Yakushiji qui se forme sur la base d’une maladie commune est intéressant à découvrir. On voit au fur et à mesure que les deux lycéens cherchent à se découvrir et à se connaître personnellement, même au delà de leurs maladies respectives.

-Et mon c**, c’est du poulet ? –

Au Japon, le titre se nomme "Kiss My Ass"
Au Japon, le titre se nomme « Kiss My Ass »

L’humour est omniprésent au sein du manga, afin de faire « passer la pilule ». Les premières pages en couleurs sont carrément troublantes et pourraient faire penser à un manga d’un tout autre genre. Le comique de situation est donc bien sûr très présent comme on pouvait s’en douter 

Après une interface rédigée par un médecin, on a en bonus un jeu permettant d’en apprendre plus sur les statistiques liées aux problèmes du postérieur de façon ludique, un peu à la façon des statistiques dans « Step Up Love Story » ainsi qu’une micro BD présentant un échange entre auteur et éditeur d’Anus Beauté. On y apprend ici plus sur la personnalité des deux personnages ayant eu l’idée de la BD, ainsi qu’une des passions de l’éditeur. Souvenez-vous seulement que cette histoire n’aurait pas dû se passer au lycée si l’éditeur ne s’y était pas mêlé ! 

Plus + tableau Moins -
  • Graphiquement réussi
  • Schémas explicites et clairs
  • Humour omniprésent
  • Très bonne surprise
  • Le cliffhanger final,arghhhhhhh !

Conclusion :

 

Anus Beauté est le genre d’OVNI qui arrive sans que l’on ne l’attende trop et c’est réussi. Une idée originale qui est traitée à merveille et qui fait presque oublier les complexes des personnes. Anus Beauté, c’est aussi une comédie romantique on ne peut plus clichée, mais qui n’est pas non plus pour déplaire. Ajoutez-y une pointe d’humour et quelques données scientifiques et leçons de vie sur les maladies de votre derrière et vous avez une belle réussite. Le tome 2 paraîtra bientôt chez Kurokawa et viendra conclure ce manga (série terminée au Japon, en 2 tomes). On a hâte d’apprendre le dénouement de notre héros au démon anal !

Médaille - Or

Merci à Kurokawa pour le manga ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :