City Blox est un jeu de construction pas si enfantin que cela. Vous devez être le premier à construire un quartier contenant une résidence, une école et un supermarché. Vous pouvez y jouer de 2 à 4 architectes, à partir de 6 ans pour le niveau 1, comptez plus pour les autres niveaux. Une partie dure environ une vingtaine de minutes.

Les matières premières

Vous avez des plaques représentant des terrains à bâtir, des briques en lego pour construire votre quartier, des cartes parcelle qui permettront de vérifier si votre construction est aux normes et des tuiles événement pour compliquer un petit peu tout ça.

Tout ça rangé dans une boite avec un dessin un peu année 80. On remarque le choix d’avoir fait un fond à plat et de la perspective uniquement sur les blocs.

Bon architecte ou futur legoman

Chaque joueur a donc devant soi : trois terrains et trois cartes parcelle, une de chaque couleur (vertes pour les résidences, jaunes pour les écoles et marrons pour les supermarchés).

Pour une partie à 4 joueurs, un joueur va choisir au hasard 4 blocs de construction. Le premier joueur va ensuite en prendre un, puis c’est au tour du 2ème, etc… jusqu’à ce que chaque architecte ait un bloc en main. Vous allez devoir ensuite le poser sur un de vos terrains. Attention, chaque bloc posé ne peut plus bouger. Si vous vous apercevez qu’un bloc est mal positionné, votre seule possibilité est de le remettre dans la réserve, vous perdez donc un tour par rapport aux autres.

Dès qu’un joueur pense avoir fini un terrain, vous prenez la carte parcelle et la posez dessus. 2 cas possibles :

 

  • Ça correspond, c’est-à-dire toutes les formes prédécoupées sont remplies avec des blocs de construction, le terrain est terminé. Vous piochez une carte événement et appliquez son effet (les instructions peuvent s’appliquer à vous, aux autres joueurs uniquement ou à tout le monde. Vous pouvez gagner des blocs de construction comme en perdre).
  • La carte ne s’imbrique pas sur le terrain OU un ou plusieurs blocs de construction manquent, remettez la carte parcelle à sa place et en pénalité, supprimez une de vos briques. Par contre, vous pouvez en profiter pour repositionner ou supprimer toutes les briques déjà présentes sur votre terrain.

 

 

Le gagnant est le premier à réussir ses trois terrains. Une fois que l’on connait le vainqueur, vous pouvez continuer de jouer pour déterminer la 2ème puis la 3ème place.

plateau

Variantes

Les deux variantes se jouent sur plusieurs niveaux.

Niveau 2 : Vous jouez sur deux niveaux mais attention vous devez construire de telle façon qu’au minimum un cran blanc soit visible sur chacun de vos terrains à bâtir une fois la parcelle posée. C’est-à-dire vu du dessus, le terrain est entièrement terminé mais vue de côté, on voit bien au rez-de-chaussée un cran vide.

Niveau 3 : Vous jouez sur trois niveaux. Un cran blanc doit être visible sur une résidence, deux crans blancs sur une école et trois crans blancs sur un supermarché. Même principe que précédemment, le(s) cran(s) vide(s) doit(vent) se trouver au rez-de-chaussée mais vue du dessus le terrain est terminé. Lorsque vous devez avoir plusieurs crans blancs, ils n’ont pas l’obligation d’être visible du même côté.

Avis

En voyant ce jeu, j’ai forcément pensé à Brick party de Iello. Des jeux avec des legos finalement il n’y en a pas tant que ça. Celui-ci est pourtant d’un tout autre style. Point besoin de rapidité mais de repère dans l’espace, et une bonne vue en 3D si vous jouez avec les variantes !!!

Le fait de ne pas tout perdre quand votre parcelle ne s’imbrique pas et de pouvoir repositionner tous vos blocs le rend vraiment accessible aux plus jeunes sans les décourager.

Avec ses variantes, on peut vraiment le qualifier de jeu évolutif, il va vous durer un certain nombre d’années pour vos bambins.

Pour jouer avec toute la famille, vous pouvez ajouter ou supprimer des parties de règles. Par exemple, chez nous, les adultes doivent entièrement vider leur terrain si la parcelle ne s’imbrique pas du premier coup. On a aussi fait une partie où les plus jeunes jouaient au niveau 1, les ados niveau 2 et les adultes niveau 3 pour faire une certaine équité et difficulté pour tout le monde.

 

  • Les dessins associés aux cartes événement. Le dessin est bien représentatif de l’instruction mais un peu simpliste ou trop plat peut-être.
  • La boite n’est pas très attrayante, mais ce point est très subjectif.
  • Le niveau 3, vraiment prise de tête.
  • Des tuiles parcelle sans les points de repère auraient été intéressant pour complexifier un peu.

 

 

 

  • Le côté évolutif avec les variantes.
  • Ne pas tout perdre lorsque la parcelle ne s’imbrique pas.
  • Jeu accessible en famille.
  • On apprécie les petits détails au niveau illustration sur les tuiles parcelle.

 

 

En résumé

Un mélange entre un Brick party pour le matériel et un Loony Quest plutôt réussi et original.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :