3ème Histoire : Porc et Moustache

 

« J’ai mis otou-san en colère… » (note : otou-san = papa)

 

Le jour suivant.

A coté de moi, Astarte se plaint les larmes aux yeux.

Une énorme bosse sur sa tête.

 

Apparemment, Sebastian l’avait ramené aux niveaux supérieurs du château.

Et ce qui l’attendait là-bas était une sévère réprimande et un long sermon.

 

Mais au final, elle est quand même revenue.

Cet enfant n’apprend pas.

 

« Vah… (Ne t’inquiète pas) »

« Quoi ? Tu essayes de me consoler ? »

« Ah… (Je suppose, oui) »

« Un ! Merci. »

 

Avec les conversations journalières entre moi et Astarte, c’est un miracle qu’on ait pu établir une telle compréhension mutuelle.

Et en conséquence, elle a arrêté d’utiliser des honorifiques. (note : honorifiques= -san, -chan, -sama, -kun …)(note 2 : les Japonais n’utilisent pas d’honorifiques pour une personne dont ils sont proches : ami/meilleur-ami/petit(e) ami(e)…)

C’est tout à fait naturel que je puisse la comprendre, mais l’inverse est plutôt incroyable.

Evidemment, des conversations compliquées sont pour l’instant impossible.

 

Au maximum, nous somme capable d’échanges ordinaires entre enfants de maternelle.

Elle parvient apparemment à interpréter mes propos et lire mes émotions en fonction de mes actions et paroles.

Ce n’est pas de l’autosatisfaction, mais c’est incroyable de sa part de réussir à me comprendre la plupart du temps.

De lire des émotions depuis mes cavités sans yeux, sans nez, et sans dents.

 

En vérité, cet enfant ne serait-il pas super bon ?

 

« Gah… (Ca ne pose pas de problème que tu sois ici aujourd’hui ? »

« Aujourd’hui ? Otou-sama n’est pas dans le château aujourd’hui. Alors tout va bien. »

 

Pas ici ? Qu’est-ce que ça veut dire.

‘’Otou-sama’’, cela doit référer au vieil homme pourtant.

 

Il est vrai que du point de vue de sa santé et de son esprit, ce n’est probablement pas très sain de rester enfermé ici tout le temps.

L’atmosphère est lugubre,  et les sols et murs sont rugueux et humides.

Si on met de côté le fait que ce soit un château, je pense que le design ressemble à celui d’un donjon dans un RPG.

 

Rester dans un tel endroit pendant longtemps peut faire déprimer.

N’importe qui le serait. Même moi je suis devenu comme ça.

Ou plutôt, je pense qu’Astarte devrait sortir plus souvent.

Une seconde, pourquoi est-ce que le vieil homme n’est pas là ?

 

« Je ne comprends pas vraiment, mais  apparemment des personnes importantes font une ‘’rai-ugnon-‘’ »

 

Rai-ugnon- ?

Elle doit vouloir dire ‘’réunion’’.

Peu importe la façon, il s’agissait d’un événement dont je ne pouvais comprendre le but.

Je ne pense pas que de telles créatures inhumaines vivent librement dans la  nature, mais est-ce que les démons ont quelque chose comme une hiérarchie ou une société ?

Je m’imagine baisser la tête comme un employé d’une compagnie quelconque quand le vieil homme passe devant moi.

 

U~n….c’est en quelque sorte assez déplaisant.

Il s’agit d’une requête pour ma propre commodité, mais j’aimerais que les monstres se comportent un peu plus comme des monstres.

 

Mais il est inutile de s’imaginer des choses.

Et puis d’abord, je n’ai aucun moyen pour vérifier le monde en dehors du château. Et je ne suis pas intéressé.

 

« Mais à cause de ça, il a dit qu’aujourd’hui serait dangereux. »

 

Dangereux ?

Comment est-ce que ça peut devenir dangereux ?

Dans une telle demeure remplie de créatures monstrueuses.

 

« D’habitude, Otou-sama est dans le château alors il y a une barrière magique. Grâce à ça, les méchantes personnes ne peuvent pas entrer. »

 

‘’Méchantes personnes’’ ?

Haha.

De quoi est-ce que cet enfant peut bien parler avec tous ces démons et monstres se promenant tranquillement dans le château.

Peu importe comment je le vois, les méchantes personnes sont plutôt de votre coté.

 

Je soupirerais bien si j’avais des poumons, mais malheureusement je n’ai pas besoin de respirer.

Comment est-ce que je fais pour vivre.

Encore un mystère de la vie.

Enfin même si je suis un cadavre.

 

« Mais parce que Otou-sama n’est pas là aujourd’hui, la puissance de la barrière est diminuée. Alors se faire attaquer aujourd’hui est dangereux. Mais tout va bien puisque Sebastian et tout le monde dans le château est là. »

 

Fumu.

En parlant de cela, un ‘’château’’ sert normalement à repousser les ennemis à l’extérieur. Alors il y a évidemment des ‘’ennemis’’ non-humains pour moi et ces gars la.

Je me demande quelles sortes de monstres sont-ils.

 

A ce moment la, un son strident résonna dans ma tête.

 

« Intrus Alerte ! Intrus Alerte ! »

« Tout les soldats du château  doivent les  éliminer ! »

 

Qu’est ce que c’est ?

Ca résonne directement dans ma tête.

Des intrus ?

 

« Des intrus ! Ce n’est pas possible ! »

 

Astarte ouvrit grand ses yeux, surprise.

Et elle murmura en soupirant.

 

« Les humains sont venus. »

 

Humains ?

 

« Des humains sont entrés dans le château. »

 

――――――――――――――――――――――――――――――――――――――

Château des enfers, Château d’Astarte premier ėtage.

Dans le corridor, des bruits de pas pouvaient être perçus.
L’un est un homme rond, et l’autre est un géant moustachu.

“O-,oi! T’es sûr que c’est bon ? »
“Mais oui.”

L’homme répondit à son compagnon inquiet.

“Si mes infos sont bonnes, le maître des lieux n’est pas là aujourd’hui. Le fait qu’on ait pu entrer sans être réduits en cendres par la barrière magique en est la preuve. Profitons-en pour enlever sa fille.”

L’homme moustachu souria, satisfait que tout ce passe selon ses plans.

“Mais … Qu’est-ce qu’on fait si ils parviennent à nous capturer ?”
“Haa?”

L’homme attrapa par le col l’homme rond qui vomissait timidement ses mots.

“Hii-!?”
“Tu tiens à ta vie ? De toute façon, sauf si cette affaire se passe bien, on est que des déchets qui ne peuvent que mourir comme des chiens. C’est trop tard pour avoir peur de ces putains de monstres”
“…O-,ou.”

L’homme rond était silencieux face à la froideur de l’homme moustachu, mais celui-ci avait tout à fait raison.
Ses mains relâchèrent le col de son compagnon.

« J’ai besoin d’argent … d’argent pour aider ma famille …”

Ces mots n’étaient pas destinés à l’homme rond. Il se parlait à lui même.
L’homme murmurait pour se donner du courage

“C’est pareil pour toi, n’est-ce pas ?”
“A-,ahh..”
“Alors arrète d’avoir peur. Reprends-toi.”

L’homme se leva et l’homme rond claqua ses mains avec un « pan ».

“T-Toi.Tu as dû revenir d’un champ de bataille. Je compte sur toi…”
“Je suis habitué a tuer des humains, mais je ne connais pas très bien les monstres. Ne compte pas sur moi, protège toi toi même.”
“Ahh…c-,compris…”

Cet homme mo
ustachu est un humain qui a connu les champs de bataille.
Un homme qui a choisi sans hésitation son chemin, combattant ses peurs.
Honnêtement, il était effrayant, couvert de toute ces cicatrices, et il avait un caractère plutôt sauvage.

Il voulait vraiment partir.

C’était ce que pensait l’homme.
Mais pour l’instant, il est inutile de parler de cet homme, puisqu’il est temps d’avancer calmement.

« Graouuuh… »

“Gyaaaa!”

Un rugissement monstrueux. Entendant ça, l’homme moustachu sortit un sabre de son fourreau.

“Qu-, qu’est-ce que c’est ?”
“Tu comprends pas idiot ? Un ennemi. Prépare-toi.”
“Hii-…”

Entendant ça, l’homme rond prépara enfin une arme.
Une hache de combat faisant à peu près la moitié de sa taille.
C’était un objet qui attirait l’attention, mais le manque de confiance du porteur était visible et on ne pouvait seulement qu’imaginer être tué par le physique de l’arme.

En fait, il s’agissait d’une arme qu’il avait acheté avec l’argent de ses parents parce qu’il la trouvait cool.
Comme ça, il y avait quelque personnes qui pensaient qu’il était un homme de valeur en voyant son large physique permettant une bonne balance et son arme coûteuse, mais ni son apparence ni son regard courageux n’avaient vraiment d’effets sur les monstres.

Rapidement, la véritable identité des rugissement apparut à quelques mètres.
Il n’était pas seul.
5, 8, non, encore plus.

“Gruuu…!!”
“Gahh…!!”

Ce qui apparut était des morts vivant au physique humain.
Leur corps est décomposé et couvert de fluides corporels collants et visqueux.
Ils approchèrent lentement, marchant comme des prédateurs devant une proie.

“ Des Goules ?”

C’était la première fois qu’il en rencontrait directement, mais l’homme moustachu les analysa immédiatement.

(Un démon mangeur de cadavres de bas rang qui réagit aux humains et les attaque.Ils sont normalement feignants et lents, et ne deviennent sérieux qu’en dévorant des humains. Ces gars n’ont pas d’intelligence.Il n’y a pas de remords à avoir peu importe le nombre qu’on en tue.)

“Gahhhhhh!!!”
“Hii!”
“Ecarte-toi !!”

Shink !

L’homme moustachu poussa l’homme rond sur le côté, et coupa la goule essayant de le dévorer.
La tête coupée décrivit un arc de cercle en l’air, avant de tomber et rouler jusqu’aux pieds de l’homme rond avec un bruit désagréable.

“Hiii!!”
“N’ai pas peur d’une goule gros tas! Tu devrais le savoir!”

En disant ça, l’homme moustachu visait le point faibles des Goules l’attaquant, leur tête, en un flash, encore et encore.
Puis il cria.

“Cherche d’abord les escaliers! La fille du seigneur devrait être aux étages supérieurs!”

 


 

【Journal de Recherche de Rinne】
Nom: Homme Porc
Race: Humain
Rang: En dessous de F. Decidé car aucune valeur mesurée.
Compétences: Avoir peur.
Remarques: Un intrus.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                      Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :