Batman Année 100

Paul Pope, José Villarrubia
Urban Comics, sorti le 3 juin 2016 au prix de 22,50€  

– Year 100 –

Batman-Year-100-SideView2-PaulPopeBatman, Année 100, c’est une histoire déjà plus toute jeune… La ré-édition de cette histoire courte de Batman met en avant le travail personnel de Paul Pope, connu pour ses nombreuses oeuvres tels que Battling Boy, Heavy Liquid ou bien même 100%. Reprenant les débuts de Batman, l’ouvrage retrace l’une des périodes les plus humaines de Batman : on voit un Batman pas au meilleur de sa forme, souffrant, fatigué, et c’est assez rare de voir nos super héros sous leur mauvais jours en général. Il veut juste s’en sortir, se reposer, éviter le conflit…

Cet ouvrage contient les comics presse suivant :

  • Batman Year 100 #1-4  (l’histoire principale)
  • The Batman Chronicles #11
  • Solo #3
  • Batman : Gotham Knights #3

– Batstory –

ça va pas fort ce matin
ça va pas fort ce matin

Nous sommes en 2039 à Gotham City. Batman est un héros déchu. Tombé dans l’oubli et resté dans le passé, le peuple de Gothan City ne s’y intéresse plus et il est même recherché pour meurtre. Le commissaire Gordon va alors partir à la poursuite de ce Batman mais va vite découvrir de nombreux détails qui peuvent faire changer toute la donne. Batman n’est peut être pas celui que l’on croit. Assisté sur le terrain par une unité d’élite de Washington, comment le commissaire Gordon va t-il capturer (ou pas) notre héros chauve-souris ? 

Le scénario est bien tenu durant ces 275 pages : il a même valu en 2007 2 Eisner Awards (prix dans le domaine de la bande dessinnée américaine) : Meilleur scénariste et Meilleure série Courte. Il faut quand même savoir que ces Eisner Awards sont les prix les plus réputés dans le milieu : c’est un peu l’équivalent des Oscars aux cinémas… Cela montre déjà le niveau !

– Batstrange –

Batman-Year-100-BikeMoto-PaulPopeComme vous l’avez vu sur les images ci-dessus, le style graphique choisi pour Batman est assez étrange. Il va bien sûr rappeler ce côté fatigué et malade de Batman tout au long de ce tome, mais cela reste troublant de découvrir Batman de cette sorte. (Après je ne suis pas un professionnel dans le milieu du comics, peut être est-ce que je me trompe ?). C’est le style graphique de Pope qu’on retrouve à l’identique dans Battling Boy par exemple. On adhère ou pas, à vous de voir selon les images que vous avez pu voir dans cette petite revue. 

 

Plus + tableau Moins -
  • Un scénario au poil !
  • Un point de vue changeant : Batman en super-héros affaibli
  • Un batman graphiquement étrange

Conclusion :

 

Batman Année 100 me laisse un avis plutôt mitigé : d’une part un scénario de très haute facture, récompensé aux Eisner Awards en 2007, mais de l’autre côté des dessins qui ne m’ont pas fait grand effet (bien que cela soit un style graphique propre à Paul Pope et que les amateurs seront ravis).  Pour les amateurs de l’artiste et de Batman, il va de soit que ce titre reste un must-have acclamé par la critique et adulé par le public. Médaille d’argent pour ce Batman, Année 100.

 

Médaille - Argent

Merci à Urban Comics pour l’ouvrage :)7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :