Chapitre 42 : Apôtre VS Dragon

 

Dans la plaine de Goldran, les Croisés parvenaient à peine à retenir les troupes de Daidalos à l’aide de formations en carré, tandis que dans les airs, les Chevaliers Pégases combattaient les dragons.

Et, au dessus des Chevaliers Pégases et dragons, par delà les nuages, le 7ème Apôtre et le Roi Dragon se faisaient face.

Le ciel ensoleillé était d’un bleu pur, mais au dessus de la plaine de Goldran, celui-ci était empli de lumières noires et blanches.

« OOOOOOOO !!! »

Le Souffle Draconique de Gaevinal traversa les airs sous la forme d’un sinistre rayon destructeur.

« [Bouclier Divin du Dieu Ailé ― Arulks Aegis] »

Des ailes d’anges enveloppèrent Sariel et arrêtèrent le souffle.

La compétence secrète de classe Divine surpassant les plus puissantes magies, le [Bouclier Divin ― Aegis] était capable de résister à n’importe quelle magie humaine sans recevoir le moindre dégât.

Mais après avoir reçu à de nombreuses reprises le souffle d’un gigantesque dragon noir, le bouclier fut enfin détruit.

« [Marche Sonique]. »

Avant qu’un nouveau souffle ne puisse l’atteindre, Sariel sauta de son Pégase.

Et, alors qu’elle devrait tomber, elle se mit à marcher sur l’air.

Sariel courut à travers le ciel. S’approchant du dragon en émettant une aura argentée, elle ressemblait à un météore.

Cette vitesse invisible à l’œil nu et lui permettant d’avancer dans les airs était l’effet d’un art martiel de classe Sage, [Marche Sonique].

Mais les yeux rouges de Gaevinal pouvaient suivre la silhouette en approche.

Il abattit donc sa gigantesque queue sur elle. Même s’il s’agissait d’un simple mouvement, cette queue était similaire à un mur de château.

La queue couverte d’écailles était considérée comme la matière la plus solide du monde animal.

Si une telle queue était abattue à la vitesse du son, combien de magiciens faudrait-il pour arrêter cette attaque à l’aide de magie défensive ?

Se déplaçant à toute vitesse dans les airs, Sariel concentra son énergie magique et son esprit sur l’attaque en approche. Utiliser le [Bouclier Divin ― Aegis] n’était plus possible. Elle décida donc d’esquiver à l’aide de sa vitesse.

L’attaque était visible grâce à sa vision dynamique améliorée et son sixième sens pratiquement similaire à une divination.

La queue destructrice passa à l’endroit où se trouvait Sariel avant qu’elle n’esquive.

Ses cheveux argentés dansant au vent, elle venait d’esquiver l’attaque et réduisit la distance la séparant de Gaevinal. En réponse, celui-ci commença à préparer sa prochaine attaque.

De larges griffes plus larges que des épées assaillirent Sariel.

Possédant un tranchant incroyable capable de couper un corps en deux au moindre contact, ces griffes étaient non seulement solides et tranchantes, mais étaient aussi équipées d’une magie augmentant leur portée d’attaque. Toutefois, Sariel parvint à esquiver de peu. Gaevinal l’avait clairement laissé s’approcher de lui. Au moins, il était maintenant à portée de la lance divine de Sariel ― Grande Croix.

« [Clair de Lune ― Lunalux] »

Force physique, énergie magique et concentration étaient améliorés au maximum avec [Faust Berserk], mais [Lunalux] vint les améliorer davantage.

Le temps d’invocation était à peine d’une seconde, mais l’énergie nécessaire à l’activation était supérieure à l’énergie possédée par plus de 10 magiciens combinés. Et, une fois l’énergie magique utilisée, Sariel lança son attaque mortelle, une attaque ne pouvant être utilisée que par les personnes détenant une partie de ‘Dieu’, l’ultime art martial.

« ――[Lance Divine ― Brionac] »

Une lumière blanche aveuglante surgit de la pointe de la Grande Croix.

Cette lumière était divine et magnifique, mais possédait le même niveau de destruction que le souffle draconique.

Le [Brionac] lancé par Sariel de toutes ses forces était dirigé vers le cœur du dragon.

Jusqu’à maintenant, peu importe le bouclier ou mur, la Lance Divine avait toujours tout traversé, mais cette fois-ci, elle perdit son titre d’attaque mortelle.

Tellement solide――Je ne peux pas percer davantage――

Les écailles réputées comme étant les plus solides, la chair similaire à du métal, et le protection divine du Roi Dragon ; le [Brionac] les perça tous, mais ne parvint pas à atteindre le cœur.

Une fois la lance retirée, avant que du sang ne puisse s’échapper de la plaie,

« GOOOAAAAAAAAAAAAAAA !! »

« Nn―― »

Face au puissant rugissement de Gaevinal, le corps de Sariel fut projeté comme une simple feuille.

En plein air, Sariel corrigea sa posture et comme si elle l’avait prévu, atterit sur le Pégase.

Sariel était maintenant assise sur son Pégase, tandis que du sang s’écoulait du torse de Gaevinal. Les deux étaient à nouveau séparés par une certaine distance.

« Tu as réussi à m’infliger une blessure……. Fille humaine, nomme-toi. »

L’air trembla en recevant les mots de Gaevinal. N’importe quelle personne normale se serait évanouie à leur écoute.

Sariel, même face à une telle pression, resta sans expression et répondit,

« 7ème Apôtre Sariel. »

Elle se présenta comme elle l’avait fait devant Kurono.

« Hou, le même nom que l’ancien ange de dieu ? Et comme ton nom le suggère, tu possèdes une puissante lumière―― »

Gaevinal prit sa respiration et tout à coup, le saignement sur son torse s’arrêta et sa blessure se referma rapidement.

« Sariel, je n’ai pas eu de véritable adversaire depuis longtemps. A partir de maintenant, j’utiliserai ma véritable puissance― »

Reconnaissant Sariel comme une personne méritant de faire face à sa toute puissance, Gaevial laissa échapper un puissant rugissement.

Puis, sur ses écailles aussi noires que la nuit, des lignes rouges commencèrent à apparaitre. Son corps sombre fut recouvert de lignes rouges et Gaevinal doubla son énergie magique, sa vitalité, son esprit combattif et sa soif de sang.

Même Sariel, face à une telle présence, ne put s’empécher de grimacer.

Je risque de mourir……….

Combien d’années cela faisait-il, pensa Sariel.

Après avoir commencé les expériences pour devenir un Apôtre, elle avait perdu tout sentiment de danger mortel.

Mais, grâce à de nombreuses modifications et améliorations, elle était devenue un Apôtre digne de recevoir la protection divine du Dieu Blanc. A partir de cet instant, elle était devenue une existence similaire à ce dragon, une existence éloignée de la mort.

En tant que 7ème Apôtre, Sariel avait participé à de nombreuses guerres, disputes et rebellions sur le continent Arc.

Mais en tant que plus puissante existence de l’Eglise, en tant qu’Apôtre, Sariel n’avait encore fait face à aucun adversaire capable de mettre sa vie en péril.

Lorsqu’elle se faisait prendre en embuscade, lorsqu’on la forçait à battre en retraire, lorsqu’elle se faisait trahir ou encercler de toutes parts, dans chacune de ces situations où l’armée était prête à mourir, Sariel n’avait jamais pensé pouvoir mourir.

Un Apôtre était une telle existence transcendantale.

Mais actuellement, à cet instant, Sariel pouvait ressentir le danger. Le Roi Dragon en face d’elle était bien plus puissant que n’importe quel ennemi rencontré jusqu’à présent.

Même en cas de victoire, combien de blessures allait-elle recevoir ? Peut-être allait-elle-même perdre la capacité de combattre de nouveau.

Pourtant, sans la moindrep eur, elle prépara de nouveau sa lance.

Pour elle, la mort n’était pas une peur absolue.

Après tout, elle avait depuis longtemps abandonné tous ses instincts de survie. Elle n’avait aucun attachement à ce monde. Tout ce qu’elle possédait, c’était son ‘devoir’ d’Apôtre.

Il s’agissait de sa raison d’être.

Ainsi, même si elle se faisait ici massacrer par le Roi Dragon, même si elle n’était pas assez forte, elle se fichait du reste.

Du moment qu’elle était en vie, elle comptait remplir son devoir d’Apôtre.

« ……..En garde. »

Confirmant sa résolution, Sariel fit face à Gaevinal sous sa véritable forme――

« Viens, humaine au nom d’Ange ! »

Ainsi, le combat entre les deux plus puissantes existences commença.

 

Chapitre Précédent                                                                                                                                    Chapitre Suivant

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :