Etes-vous prêt à découvrir de nouvelles galaxies ? A construire la meilleure avec des zones de végétation, de glace, de désert et d’optimiser les astéroïdes ? Tout cela en ayant à chaque tour de nouvelles contraintes et un temps imparti très restreint ?

Un jeu de 2 à 6 astronautes à partir de 10 ans. Une partie à 4 joueurs dure environ 45 min, même si c’est indiqué 30 min sur la boîte, les décomptes sont parfois un peu long. Surtout si vous jouez avec des enfants (ou/et des tricheurs) et dans ce cas on fait le décompte tous ensemble pour chaque joueur !

Parez au décollage ?

Cosmic Factory se joue en 5 manches, qui vont se dérouler de la manière suivante :

  • Révélation de la carte Kaos : Elle va changer une règle du jeu que ce soit une disposition de tuiles, un décompte de points, … A chaque début de manche, la carte précédente est défaussée, et une nouvelle est révélée.
  • Choix de ses cartes galaxies : Chaque joueur va piocher 9 cartes planètes. Après les avoir regardées, il en choisit 3 puis passe les restantes à son voisin. On continue ce système de draft jusqu’à avoir ses 9 tuiles devant soi mais ATTENTION, les 3 dernières tuiles données par son voisin ne doivent pas être regardées.
  • Construction de sa galaxie : On déclenche le sablier. Vous avez exactement une minute pour prendre connaissance de toutes vos tuiles et créer la meilleure galaxie en un carré de 3 x 3. L’objectif ici est de créer des zones de couleur avec des planètes sans discontinuité, c’est-à-dire non séparée par une autre couleur, ou une constellation ou un chemin d’astéroïdes. C’est également pendant ce temps que vous pouvez vous emparer des tuiles bonus. Vous pouvez en prendre autant que vous voulez mais vous devez les prendre en même temps et surtout ne plus modifier votre galaxie par la suite. La tuile bonus vous rapporte des points si vous êtes le joueur ayant la zone de cette couleur avec le plus de planètes. Mais ne soyez pas trop gourmand car si vous vous êtes surestimés vous perdez des points.
  • Décompte des points : Pour chaque zone de couleurs vous comptez le nombre de planètes et vous vous reportez à votre piste de score pour connaître le nombre de cases dont va pouvoir avancer votre pion correspondant. Par exemple 5 planètes vertes rapportent un point alors que 5 planètes bleues rapportent 4 points et les oranges auraient rapportés 5 points. Vous faites de même pour votre chemin d’astéroïdes le plus long mais cette fois vous comptez le nombre de tuiles différentes traversées (5 tuiles rapportent 1 point). Vous comptabilisez également les tuiles bonus si vous en avez et les points supplémentaires liés à la carte Kaos.

jeu

Qui sera le maître de l’univers ?

A l’issue de la 5ème manche, le vainqueur est celui comptabilisant le plus de points en additionnant les points du jeton blanc (chemin d’astéroïdes) et le jeton de couleur le plus faible (bleu, vert ou orange).

Avis

Le matériel est de qualité, les tuiles sont épaisses et donc robustes, les jetons sont simples mais le petit jeton blanc étoile fait toute la différence et les planètes sont joliment illustrées.

Le décompte de points en fin de partie est plutôt sympathique. On ne peut donc pas se concentrer sur une seule couleur. Au départ on se dit que les oranges rapportent plus alors on fonce dessus mais si on a zéro en planète verte, eh bien c’est ce score là qui comptera alors il ne faut rien omettre.

Quant aux cartes Kaos, toutes sont vraiment sympas. Quand j’ouvre la boite et que j’en vois 20 différentes je me dis que ça va être rébarbatif, on en invente plein pour en faire plus dans la boite, pour rallonger la règle de quelques pages et justifier le prix. Et non ! Là elles sont vraiment toutes sympas, certaines permettent de ruiner nos adversaires en choisissant les tuiles pour eux, ahahah !! D’autres nous obligent à construire notre galaxie différemment et quant vous tombez sur « construisez votre galaxie en 1 x 9 », il ne va pas falloir réfléchir de la même manière lors du draft de tuiles. Sans compter sur le trou noir qui vous oblige à retourner deux tuiles de votre galaxie et ruiner vos zones. J’avoue ici, mais chut il ne faut pas le répéter, je choisis mes 5 cartes Kaos avec lesquelles j’ai envie de jouer !

Un jeu qu’on découvre à la première partie et où l’on a tout de suite envie d’en refaire une, maintenant que l’on maîtrise mieux le jeu, le temps, les évènements. Un jeu de draft et de placement vraiment sympathique.

  • J’aurais aimé que les constellations soient plus exploitées. C’est mon côté féminin, des petites étoiles brillantes qui forment une image, j’adore !
  • Une version en équipe aurait pu être rigolote. Une galaxie de 18 tuiles sans connaitre les tuiles draftées par notre coéquipier. De quoi se souder ou s’engueuler, c’est bon ça !
  • Je n’aime pas le choix du titre et mon esprit critique fait que j’aurais préféré un titre français.
  • Un peu plus d’interaction avec les autres joueurs n’auraient pas été du luxe

  • Simple et facile à expliquer et à mettre en place, permet de le rendre accessible à un plus grand nombre.
  • Ni trop court ni trop long
  • Edition propre et belle que ce soit par le choix graphique ou la qualité du matériel
  • Les cartes Kaos où l’on intervient dans le jeu du voisin sont vraiment géniales

En résumé

Un bon jeu qui mériterait une exploitation plus profonde avec éventuellement des extensions. Que vous soyez débutants ou initiés en tout cas il sera adapté. Un jeu léger et sympathique : à faire découvrir ou à rejouer encore et encore pour améliorer ses performances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :