Yakuza, une licence qui a maintenant 13 ans et qui est surtout très prolifique ! Alors que les spin-offs et remakes ne se comptent plus non plus, voici que le sixième épisode voit le bout de son nez sur PS4. Alors, messieurs des studios Yakuza, qu’avez vous à nous proposer pour ce nouvel opus dans la vie de Kazuma ?

 

  • Une série de vignerons Yakuza, c’est une série de jeux qui, comme le bon vin, se bonifie avec le temps ! Dans ce sixième opus, l’intrigue prend place directement dans la vie personnelle de Kiryu Kazuma, pour la toute dernière fois. Haruka, sa fille adoptive, a eu un accident grave et se retrouve hospitalisé. Un nouveau-né voit le jour dans votre famille, mais sa mère malade ne peut s’en occuper, et c’est donc à notre cher Dragon de Dojima de devoir s’occuper du tout jeune bambin. La chanson de la vie, ou Song of Life, le titre du jeu, est donc justifié par ce scénario entièrement porté sur une famille déchirée. Le jeu possède de très très nombreuses cinématiques, ce qui rend le tout aussi vif et bourré de rebondissements qu’un bon film de guerre de gangs et d’action. Un film, mais en bien plus long, et où nous jouons vraiment le héros de celui-ci !
    Salut, c’est le test de mon jeu que tu lis !

 

  • Tokyo 2.0  On aura l’occasion d’explorer de nouveau Kamurocho dans cet opus, un quartier fictif de Tokyo plus vrai que nature. Il est inspiré du quartier de Kabukicho, quartier des vices de Tokyo. Une fois de plus, et à l’aide d’un nouveau moteur graphique utilisé par l’équipe, le rendu est bluffant. Si vous êtes déjà allés à Tokyo vous verrez que les ressemblances avec la réalité sont nombreuses, jusque dans les moindres détails, prix des items, enseignes et pancartes… Bref, le GTA-like du quartier tokyoïte fonctionne plus que bien et l’immersion est saisissante ! Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir de vos propres yeux le Japon, Yakuza est sûrement la meilleure alternative possible aux fantasmes dont on peut se faire de la ville du pays du soleil levant. Fans du Japon, jouez à Yakuza n’est que le premier pas pour la découverte de la culture et du paysage tokyoïte (et autant vous dire que si vous y êtes déjà allés, la série Yakuza est une réelle torture!)
Ce n’est pas que pour les Youtubers les placements de produits !
  • Meta-game Au delà du jeu principal, Yakuza 6 renferme toujours un nombre d’activités et de mini-jeux improbables. Du bowling, du karaoké, des fléchettes, du chat coquin en ligne (oui oui! et c’est même l’uns des meilleurs jeux), du tower défense en guerre de gang… Bref, les exemples sont très nombreux et c’est donc un univers persistant, à la façon d’un MMO qui s’offre au travers de Yakuza 6. Quoi de mieux qu’une vidéo pour tous les découvrir ?

 

  • Une conclusion touchante Comptez une bonne quarantaine d’heures pour finir le jeu en rushant, mais comme expliqué au dessus, le jeu est tellement vaste et rempli de choses à faire que vous pourriez y passer des mois tel un MMO, pour maximiser vos stats, goûter tous les plats et devenir un maître sur tous les mini-jeux/jeux inclus au sein même de Yakuza ! Ce titre termine le volet de la saga Kiryu pour laisser place à un nouveau scénario et un nouveau héros dans le prochain volet. En tout cas, si vous suivez l’histoire depuis le début (ou si vous avez rejoint en route comme moi) vous ne serez pas insensibles à l’Histoire quoi qu’il arrive. D’ailleurs, vous pouvez d’ores et déjà vous réjouir si vous n’aviez pas fait les précédents opus puisque Yakuza 3,4 et 5 ont été annoncés sur PlayStation 4 ! Quant au 0, 1 et 2 ils sont déjà disponibles sous les noms de Zéro, Kiwami et Kiwami 2, tous sur PS4. Il sera donc possible d’ici quelques mois de faire la saga complète, de Yakuza 0 à 6 sur votre PS4 !

 

  • Pas grand chose en fait Rappelons qu’il s’agit ici du 6ème opus de Yakuza. Le studio à l’origine du jeu ne fait que ça depuis le début et commence à connaître par coeur les mécaniques qui fonctionnent sur leur jeu pour s’approcher du jeu ultime. On a donc pas grand chose à reprocher au jeu !
    Talalalalala…

 

  • Adieu les modes de combat Les combats ont été un peu trop simplifiés à l’extrême, enlevant même l’aspect avec les différents « modes de combats ». Les combats sont toujours dynamiques et s’amusent autant avec le décor, mais Kiryu possède un seul et même mode : le sien. Cela dit, ça a le mérite d’être au moins plus réaliste sur ce point que de se transformer en différentes sortes de super sayians sortant de l’Espace toutes les 10 secondes !
Le mode photographie du jeu est incroyable.
  • Sous-titrage Oui, on sait ce problème est toujours récurrent dès qu’on parle de jeux japonais… Mais attendez, là on parle de Yakuza, une licence à plus que grand succès, qui n’a rien à envier à ses compères GTA-like. On a ici un petit GTA ambiance nippone, et une traduction n’aurait franchement pas été de trop pour laisser l’opportunité aux anglophobes de s’essayer au jeu. Un peu comme Persona 5, c’est le genre de jeu qui fonctionne aussi en Occident et pour lequel il est vraiment dommage de ne pas avoir proposé ne serait-ce qu’un sous-titrage anglais ! Si vous n’êtes pas adeptes de l’anglais, on vous conseille quand même d’essayer, un bon dico à proximité au cas où, car le jeu en vaut clairement la chandelle.
Je vous laisse sur le joli collector du jeu, avec des verres à whisky ! Damn, this is awesome!

C’est un succès total pour Yakuza 6, une conclusion parfaite à l’ode Tokyoïte des aventures de Kazuma. On a hâte de voir le nouvel opus sur lequel se penchera le studio Yakuza et si leur prochaine histoire pourra autant nous tenir en haleine. Yakuza 6 a poussé ses limites encore d’un grand à tel point de devenir un vrai MMO solo avec une multitude d’activités à faire qui permettent de revenir encore et toujours sur le jeu, que cela soit pour tabasser des gangs, jouer au Mahjong, à Virtua Fighter ou tout simplement manger un bon ramen en profitant des quartiers japonais. Sans-faute !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :