Bonjour/Bonsoir ! Virginia est un petit jeu vidéo indépendant qui m’intriguait beaucoup.
Une enquête avec le FBI, de sombre secrets tout cela est très alléchant mais qu’en est-il vraiment ?

 

  • Un jeu muet pour une magnifique BO – Pas de paroles, à peine quelques lignes à lire (même si difficiles à décrypter). Le jeu fait place à la musiqueuuuuh laaaaaaaa musiiiiiiqeuuuuuuuh. Une splendide BO qui envoute le joueur et rythme à chaque scène. La musique devient les dialogues, le joueur doit interpréter chaque faits et gestes des personnages.

 

  • Un scénario original… – Une mystérieuse enquête basée sur des faits réels avec une enquête interne qui relève de lourds secrets. Tout s’imbrique au fur et à mesure ou se désimbrique selon les choix de notre héroïne et de sa perception de la réalité…

 

  • … mais incompréhensible ou presque – … à l’image d’un film de David Lynch Virginia a des airs de Twin Peaks avec une atmosphère lourde, des images subliminales, des rêves étranges. Une double fin est proposée au joueur (passif).
    On rejoue à de multiples reprises certaines scènes du jeu mais cela ne fait qu’embrouiller notre esprit. Les amateurs du genre trouveront cela très inventif mais pour un gameur plus lambda l’envie de choisir sa fin aurait été plus intéressant afin de refaire le jeu.

 

  • Un gameplay peu fluide – Une caméra saccadée, des séquences de jeu parfois trop courtes pour tenter une quelconque action. Des choix peu clairs. Quand je regarde la liste des trophées je ne comprends pas comment on peut les obtenir avec le peu de liberté qu’offre le jeu. C’est une ligne droite inflexible. Dommage…

 

En conclusion, Virginia est un beau mais il ressemble plus à un film incompréhensible interactif qu’à un jeu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :