Unsung Cinderella, de Mamare Arai vient de paraître chez l’éditeur Meian (Egregor, Kingdom). Disponible en librairie*, Unsung Cinderella s’intéresse à un domaine peu mis en avant dans les mangas : la pharmacie ! Et pas n’importe laquelle, la pharmacie en hôpital.

Midori Aoi est pharmacienne hospitalière depuis maintenant deux ans. Énergique et motivée, elle prend son travail très à cœur. Elle est également frustrée de ne pas pouvoir aider plus directement les patients. Du fait de sa profession, elle se retrouve systématiquement en second plan, derrière les médecins, alors qu’elle est habitée par la même volonté que ces derniers : aider les patients. Elle passe par conséquent beaucoup de temps avec chacun d’entre eux, ce qui lui vaut régulièrement des remontrances de sa hiérarchie, sans pour autant entamer sa détermination !

Prépublié dans le Comic Zenon depuis 2018, le manga compte actuellement 5 volumes au Japon (la série est en cours). En dessous du nom de Mamare Arai apparaît le nom d’un conseiller médical : Hiromitsu Tomino. Sa présence ne fait que renforcer le côté réaliste du manga (les symptômes, les médicaments…). Unsung Cinderella a également été adapté en drama !

Premières impressions

Je n’ai jamais été fan d’histoires qui se déroulent dans les hôpitaux, qui contiennent souvent trop de sentimentalisme à mon goût. Comme j’ai aimé la douceur du trait de Mamare Arai en couverture, j’ai décidé de me lancer !

J’ai aimé le côté passionné, et impliqué, du personnage principal. Il ressort lors de la lecture de ce premier volume, même si Midori est parfois un peu trop vocale. Certaines histoires (dont celles avec le petit garçon) sont très touchantes. Le chapitre qui se concentre sur Seno aussi, et confirme que Midori n’est pas la seule à avoir du caractère à la pharmacie.

Un premier tome d’exposition, qui installe un rythme, une ambiance et la personnalité des personnages. J’attends la suite pour découvrir l’évolution des personnages, en espérant qu’il y aura un peu plus de nuances.

*depuis le 17 décembre. Le 2e tome est annoncé pour février 2021.

Vous pouvez lire d’autres chroniques ici !

© Mamare Arai / COAMIX
© Mamare Arai / COAMIX

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Exit mobile version