Ultraman – Le manga aux allures de comics !

Aujourd’hui, on remercie Kurokawa pour nous avoir envoyé leur premier tome du légendaire Ultraman. Il s’agit d’un manga reprenant le scénario d’une série mythique du même nom, Ultraman, enfin Ultra Q lors de sa première saison, et sorti en 1966 au Japon. Ultraman fût l’une des premières séries live-action (un tokatsu pour être exact) de la télévision japonaise. Son héros du même nom devint alors une figure emblématique de la pop culture japonaise que parents et enfants connaissent très bien. Berçés par ce personnage mythique, Eiichi Shimizu et Tomohiro Shimoguchi s’associèrent donc pour retracer les aventures de ce super héros dans le format le plus connu du japon, le manga.

– Ultraman, un superhéros hors du commun ! – 

Alors qu’on ne sait pas exactement d’où vient Ultraman, on sait en revanche qu’il a transmis son gêne et que les pouvoirs surhumains (digne de Saitama de One Punch Man !). Tout au long de ce premier tome, le héros, Shinjirô, va se découvrir des pouvoirs surhumains qu’il essaiera de contrôler sans trop savoir d’où ils proviennent. On sait cependant qu’en fait Ultraman aurait existé, et aurait fusionné avec le père de Shinjirô pour éviter qu’il ne meurt. A partir de là, les « gênes » d’Ultraman se transmettrait de la sorte de génération en génération. Cependant, le père de Shinjirô ne l’aurait pas mis dans la confidence pour lui éviter bien des problèmes. Malgré le fait que celui ci se rendait compte de sa forcé démesurée, il ne savait pas réellement l’expliquer, jusqu’à sa rencontre avec Bemular, le premier ennemi d’Ultraman. On a donc vraiment l’esprit shonen qui se met en place ici : Je découvre que je suis le héros, je bats un premier méchant, et je vais m’entraîner tout au long de la série pour être encore plus fort !

Alors, qui gagne ?
Alors, qui gagne ?

– Ultraman, Ultraman, does whatever an ultra can –

La charte graphique du manga est plutôt originale. Il y a beaucoup de zones sombres et de traits noirs malgré le fait que le manga n’est pas particulièrement « dark » dans son histoire et son style. Du coup, on a un style un peu particulier (ce n’est pas aussi kawaiiiii ou funky que pourrait l’être des best sellers à la One Piece ou Naruto dans leurs premiers tomes en gros), mais il n’y a pas de raison pour qu’il ne plaise pas. On a donc vraiment un aspect et une influence comics, en plus de la série de 1966, très prononcée. Pas franchement étonnant au vue de notre superhéros aux airs d’Iron Man !

– Fan Service –

A la fin du manga, vous retrouverez ,comme souvent dans les mangas, un petit dossier fan service, détaillant l’armure et le casque d’Ultraman, à l’aide de jolis artwork et de quelques descriptifs ! Vous retrouverez également deux planches de dessin mettant en scène directement les auteurs du manga dans leurs « aventures IRL » (=In Real Life, dans la vraie vie). Enfin pour terminer, il faudra prendre le manga dans le sens de la lecture française : de gauche à droite, et non pas de droite à gauche comme un manga; et c’est donc au début du livre (ou à la fin dans le sens japonais, à vous de voir !) que vous retrouverez un magazine de 18 pages nommé l’UltraQlub qui reviendra sur les séries diffusées au Japon, listera les épisodes, vous présentera l’histoire d’Ultraman, le pourquoi du comment, bref un vrai petit guide culturel des tokatsus et de ses créateurs, avec une présentation en détail de la vie de Eiji Tsuburaya, le père des effets spéciaux japonais. Ces trois petits bonus sont donc vraiment plaisant et pas futiles comme cela peut parfois l’être, on y apprend beaucoup de choses si l’on s’intéresse un minimum à l’univers, vraiment bien ! 

Plus + tableau Moins -
  • Ultraman en manga !
  • Des airs de comics dans un manga.
  • Un premier tome de mise en bouche qui donne envie d’en savoir plus.
  • Du fan-service 
  • Le style graphique qui peut déplaire ? Non, on ne voit pas franchement ! 

Conclusion :

Ultraman est donc un manga très sympa pour peu que l’on soit fan de comics, de superhéros et un peu de science fiction ou de vie paranormale. Les bonus du manga sont très sympathiques et on a hâte de découvrir la suite des aventures de Shinjirô en ne lisant que ce premier tome… Médaille d’or !Médaille - Or

Retrouvez toute la série Ultraman ici même ! (fdp à 0.01€ !)

Le tome 4 sort d’ailleurs le 10 mars, soit très bientôt ! 

 

On remercie chaudement Kurokawa pour nous avoir proposé le tome et nous avoir laissé faire une critique dessus ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :