Toby : The Secret Mine

2015 sur PC. 6 juillet 2017 sur PS4. Testé sur PS4 Pro
Toby: The Secret Mine

Jeu très court, test très court. De quoi passer une courte soirée d’été sur un jeu tout de noir vêtu, j’ai nommé Toby : The Secret Mine Test 2O3Deux points positifs, et trois points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Harmonieux, mais pas mieux ! – Toby : The Secret Mine est un jeu plutôt joli, il propose quelques effets de parallèle sympathiques sur ces plans 2D de platformer horizontal des plus appréciables. Même si cela ne vient jamais décoller la rétine, on parcourt agréablement le jeu, et ce, par tous les temps !
  • Onemade – L’un des atouts de Toby, c’est qu’il a été entièrement réalisé par un seul et même homme : le tchèque Lukáš Navrátil. C’est plutôt appréciable de savoir qu’une personne a eu le talent et la passion pour faire un jeu du début à la fin, en passant par le code, la musique, le level design, les graphismes et bien d’autres éléments présents dans un jeu, alors bravo à toi Lukáš !

Moins -

  • Le Juste Prix – Je suis un jeu indépendant qui dure à peine 3h, je suis très similaire avec l’excellent Limbo et je coûte seulement la bagatelle de 14.99€ je suis, je suis… Toby ! Oui oui oui ! On est quand même sur un jeu qui revient environ à 5€ de l’heure, ce qui est excessivement cher pour ce genre de jeu qui ne propose même pas une expérience toute particulière ! Payer un jeu 15€ pour la durée d’un film ne me pose pas de problème (on paye bien les bluray d’un film de 2h ce prix-là après tout) mais l’expérience doit en valoir la chandelle, et là ce n’est pas du tout le cas !
  • Inspiration pas très inspirée – Au final, le jeu se veut beau, mélancolique et tout ce que vous voulez, mais c’est du déjà vu. Des mécaniques d’énigmes archi connus, des effets lumineux et un personnage qu’on reconnait trop d’ailleurs… Le tout se présente même sans aucun scénario : on est lancé dans la partie en tant que Toby, sans tuto ni rien (ça, pourquoi pas!) et on poursuit un monstre aux yeux rouges qui a foutu nos semblables dans des cages, à la façon des ptizetres dans Rayman. Notre mission : les libérer ? Bien sûr !
  • Fourbes pièges – Autant sur Limbo (oui on y revient toujours), les pièges s’inspiraient du décor, autant ici ils en jouent, mais nous troll le plus souvent ! 

Toby n’est pas un mauvais jeu en soi, mais il y a tellement mieux, et pour moins cher la plupart du temps ! Au final, le jeu se situe un peu au milieu de tout le reste sans vraiment se démarquer. Identité visuelle très légèrement pompée sur d’autres, pas de scénarios, expérience très courte et pas totalement gratifiante… Bref, un jeu à éventuellement faire une fois qu’il sera en soldes à une poignée d’euros, mais certainement pas 15 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :