Si vous connaissez le Time Bomb, vous pensez certainement que celui-ci est une extension. Non, c’est un jeu à part entière. Comme son nom l’indique c’est une évolution du premier opus. Là où il n’y avait qu’une seule carte bombe, qui terminait instantanément la partie une fois révélée, on est ici en présence de 30 cartes bombe, où 4 d’une même couleur devront être mises face visible pour mettre fin au jeu.

On reste dans un jeu de bluff et déduction où tous les coups sont permis.

Un jeu pour 4 à 6 joueurs à partir de 8 ans. Comptez une quinzaine de minutes pour une partie, sachant que vous avez de grandes chances d’en faire plusieurs.

Au cœur de Londres

Ici Sherlock Holmes et Moriarty sont des femmes avec en fond non plus le Big Ben mais le pont de la Tamise. On reste tout de même à Londres à la même époque, 1890. Les 6 couleurs de bombe représentent les différents explosifs placés près des monuments les plus emblématiques de la ville.

Concernant le matériel 6 cartes rôles dans le même style graphique, des câbles de désamorçage (il n’y a plus de câbles sécurisés), des bombes colorées, des jetons compte-tours, des cartes numéro utilisées uniquement dans la variante, 1 carte et 1 pince coupante pour se mettre plus dans le rôle du personnage.

cartes

Mensonges et trahisons

Chaque joueur a un rôle qu’il garde secret. On distribue à chacun 5 cartes dont il prend connaissance puis les mélange et les positionne face cachée devant lui. Le premier joueur va ensuite couper un câble d’un autre joueur (il ne peut jamais couper chez lui), il révèle la carte désignée et la pose au centre de la table.

S’il s’agit de la 4ème carte Bombe d’une même couleur alors l’équipe de Moriarty gagne.

S’il s’agit de la 5ème carte câble de désamorçage alors l’équipe de Sherlock Holmes gagne.

Dans tous les autres cas, la partie continue. Le joueur qui vient de se faire couper un câble joue à son tour. La manche se termine lorsque le nombre de cartes révélées est égal au nombre de joueurs. Rassemblez toutes les cartes encore face cachée, mélangez-les puis redistribuez-les de manière que chaque joueur ait le même nombre devant soi. Une nouvelle manche commence…

A la fin de la 4ème manche, si aucune des deux conditions de fin de partie n’est remplie alors les membres de l’équipe Moriarty gagnent.

Evolution

Cette variante attribue des effets différents à chaque couleur de bombe et aux câbles de désamorçage.

Le câble de désamorçage désamorce une seule couleur de bombe tant que la carte est placée dessus.

La bombe jaune ne peut pas être désamorcée.

Chacune des cartes bombe bleue révélée annule les effets d’un câble de désamorçage.

Une carte bombe rouge impose le prochain joueur chez qui il faudra couper un câble.

Si deux cartes bombe rose sont coupées à la suite alors elle explose, l’équipe Moriarty l’emporte immédiatement.

La bombe verte explose dès la 3ème carte face visible (et non la 4ème en temps normal).

Les cartes bombe orange raccourcisse la durée de la dernière manche (c’est-à-dire le nombre de cartes à révéler) si vous allez jusque-là !

Avis

La variante apporte une autre stratégie. Personnellement j’aime bien les deux versions et j’alterne régulièrement entre les deux.

Les parties étant courtes, vous allez forcément en faire plusieurs. Surtout si vous n’avez encore jamais été le méchant car ce qui est sympa c’est bien cela : jouer l’équipe de Moriarty, mentir le mieux possible et tromper les autres.

Accessible en famille même les plus jeunes peuvent si mettre. Bluffer n’est pas simple mais au bout de plusieurs parties ils seront de plus en plus discrets sur leur rôle.

  • Cette version ne se joue qu’à 6 contrairement à la précédente version qui allait jusqu’à 8.
  • Pas de mixité, 2 hommes sur la boîte du Time Bomb et 2 femmes sur cette boîte.
  • Certaines couleurs de bombe devraient faire obligatoirement partie de l’installation de départ. Jouer sans la bombe bleue apporte un gros avantage à l’équipe de Sherlock Holmes.
  • Moins accessible que son prédécesseur pour des novices.

  • La pince coupante articulée.
  • Le coup de crayons fin et précis avec ce côté très réaliste.
  • Les parties courtes.
  • Le format Mini Games.

En résumé

Un bon jeu par équipe à rôle caché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :