Dans The River, vous allez devoir avec votre équipe de pionniers remonter un fleuve, exploiter les gisements de ressources et aménagez le mieux possible des rives fertiles pour votre nouveau foyer. A votre colonie d’être la plus prestigieuse de la région.

Explorons

Un grand plateau de jeu central, des plateaux individuels avec des meeples (pions en forme de bonhomme pour les novices) et un bateau associé. Pleins de ressources toutes mignonnes qui nous changent des cubes de couleur, des jetons, des tuiles, des cartes, … Moi qui n’aime pas les gros jeux, je me dis tout de suite qu’il y a bien trop de matériels et que je ferais mieux de refermer la boîte tout de suite. Mais je suis persévérante, le matériel m’attire puis sur la boîte c’est indiqué à partir de 8 ans de 30 à 45 minutes, ça ne doit pas être si affreux. Alors je me lance !

plateau

Rendez-vous en terre inconnue

Qui dit beaucoup de matos, dit mise en place un peu fastidieuse. Pourvu que le plaisir du jeu n’en soit que meilleur.
A chaque tour de jeu, vous allez envoyer vos pionniers sur le plateau central à la conquête de nouvelles ressources et rives constructibles. C’est-à-dire que vous allez placer un de vos meeples sur l’action que vous souhaitez réaliser. Vous avez le choix entre :

 

  • Récolter des ressources (nombre en fonction de votre plateau individuel), faut-il pouvoir les stocker sur votre plateau !
  • Prendre une tuile à ajouter sur votre plateau individuel en suivant le sens du fleuve
  • Permuter deux tuiles de votre plateau individuel
  • Construire un bâtiment soit de votre réserve soit disponible sur le plateau central, pour cela il vous faudra les ressources nécessaires. Chaque bâtiment construit vous rapporte un jeton bonus.
  • Réserver un bâtiment que vous construirez plus tard (le fait de réserver vous permet lors de la construction de gagner une ressource)
  • Récupérer le jeton premier joueur pour le prochain tour

 

Au fur et à mesure que vous remontez le fleuve de vos plateaux individuels, certains membres de votre équipage vont se sédentariser sur une rive et ne plus vous aider à étendre votre colonie. A contrario, à la construction du 2ème bâtiment vous engagez un nouvel explorateur.

indiv

Les tuiles ont des avantages différents : récolter plus de ressources, les stocker ou directement des points en fin de partie.

La partie prend fin lorsqu’un plateau individuel est rempli de tuiles ou lorsque qu’un joueur a construit 4 bâtiments.

Vous cumulez des points en fonction des bâtiments construits, du nombre de ressources qu’il vous reste, des jetons bonus, des pouvoirs des bâtiments et de certaines tuiles et enfin des points par tuile de même type sur chacune de vos colonnes de votre plateau individuel (d’où l’intérêt d’en permuter).

Avis

The River est un jeu de gestion de ressources classique (pose d’ouvriers et actions associées), il ne réinvente pas le monde du jeu. Cependant, il est simple à prendre en main tout en étant subtil dans ces choix.

Les pouvoirs des tuiles sont clairs, ça fait plaisir de ne pas devoir toujours se référer à la boîte pour comprendre leur fonctionnement. Grâce à ces règles simples, Il est réellement accessible à partir de 8 ans et plus nos rejetons grandissent plus leur stratégie se développera et le plaisir de jouer également.

Un vrai effort est fait sur le matériel, les ressources ont la forme des matières premières qu’ils représentent, les tuiles sont épaisses et permettent de ne pas glisser lorsque l’on fait un faux mouvement sur son plateau individuel, quant aux bateaux ils font leur job.

Il y a un rythme équilibré entre acquérir des terrains au fur et à mesure de la remontée du fleuve et construire des bâtiments. Certains joueurs, surtout les plus jeunes, se concentreront sur un seul objectif et d’autres joueront sur les deux domaines mais les points resteront serrés. Une stratégie ne fonctionne pas à tous les coups, il va vraiment falloir réfléchir en fonction du choix aléatoire des tuiles et des bâtiments.

A deux joueurs, on apprécie la réelle Interactivité malgré les plateaux individuels qui pourraient laisser croire un jeu individualiste. A quatre, cela est plus difficile à moins que des ligues se forment et vous n’avez plus qu’à prier pour ne pas être le joueur ciblé.

Days of Wonder a déjà bien développé les jeux de ressources et de pose avec des pépites d’or connues et reconnues dans le monde du jeu comme Five Tribes, Smallword ou encore les fameux Aventuriers du Rail mais The River propose encore une autre dynamique et fonctionne très bien.

 

  • Les bateaux auraient pu être plus travaillés
  • L’illustration de la boîte fait un peu passée à mon goût mais certains aimeront
  • Pourquoi un titre en anglais pour un jeu purement français ?
  • Manque une règle pour définir le premier joueur au premier tour. Cela lui procure un avantage et souvent il garde ce privilège un certain nombre de tours car on a du mal à sacrifier un ressource humaine pour récupérer ce rôle.

 

 

  • Thermoformage de la boîte parfaite pour tout bien ranger correctement. Chacun a son petit emplacement.
  • La forme travaillée des ressources donnent un réel plus au jeu.
  • Règles simples et facilement accessibles en famille
  • Durée de jeu court mais suffisante pour mettre en place une stratégie

 

En résumé

The River est simple, fluide, équilibré et stratégique sans être trop long. Le mélange parfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :