Bonjour/Bonsoir ! Après la franchise cinématographique arrivée en 2013 : American Nightmare ; cette dernière nous propose une série composée de 10 épisode de 60 minutes.

Située entre les deux premiers opus, l’histoire se déroule sur une nuit et suit 4 histoires principales.

Petit rappel du principe. Tout au long de l’année aucun crime n’est autorisé aux USA. En échange chaque année pendant 12heures les américains sont libres de faire ce qu’il veulent même la torture et le meurtre.

Nous avons le jeune couple anti-purge (Jenna et Rick), heureux et entreprenants qui se rend à une soirée mondaine organisée par les créateurs de la purge. Le but est de signer un deal financier sauf qu’une inconnue surprise va gâcher les célébrations.

Jane, femme entreprenante, noire qui se bat pour réussir dans son entreprise malgré un patron misogyne.

Miguel, ancien militaire qui va tout faire pour sauver sa petite soeur (Penelope) d’une secte de tarés persuadés qu’il faut se sacrifier pour la purge.

Un mystérieux homme masqué qui écoute beaucoup la radio, sauve des personnes  Gentil ou méchant ? On se tâte.

 

  • Changement de format – On est sur un film de 10 heures. Si vous êtes fan de la saga ça peut vous plaire.

  • Toujours plus de déboires –  je n’ai pas vu tous les films, je suppose donc qu’on explore un peu plus l’imaginaire macabre des créateurs et de la nature humaine.

  • Tout le monde n’est pas sain et sauf – j’ai vraiment cru que la série allait se terminer en happy ending mais non ! Je peux paraître monstrueuse en disant cela mais j’ai vu trop de films américains où tout le monde est sauvé par la grâce de ce je sais qui.

 

  • C’est trop long – 10 épisodes = 10 heures pour une intrigue tirée en longueur qui aurait pu être bien plus intense et prenant. Là c’est long mais vraiment on s’ennuie ferme.

  • Les personnages sont clichés – Le patron misogyne, la femme noire qui est la première à aller à la fac de sa famille, la femme qui se pose des questions sur sa sexualité, les traumatisés du meurtre de leur parents. Pas de grosse surprise sur le background.

  • Manque de gore – Que je m’explique. Je m’attendais à avoir, peur, à être horrifiée, à voir de la torture ou du moins un peu de sang qui gicle. Mis à part un peu de sang au sur les deux premiers épisodes on est sur une série publique. Je suis un peu déçue.

En conclusion est-ce que je vous recommande la série ? Si vous êtes amateurs de la saga oui. Si non, non. Surtout si vous êtes exigeants et attendiez une série d’horreur/gore. Une saison 2 est attendue ; pas sûre que je la regarde..

 

 

Une pensée sur “The purge – série

  • 2 décembre 2018 à 21 h 33 min
    Permalink

    Clair, limpide, on a sûrement mieux à faire
    (Comme par exemple de voir l’excellent premier film « Sami, une jeunesse laponne » qui malgré son titre niais, réussit la performance de montrer le société suédoise des années 50 traitant ses lappons comme nos roms, et offrant le portrait magnifique de l’une d’entre elles qui veut s’émanciper de sa communauté, dont elle a compris que l’Histoire allait la laminer : la tradition oui, mais pas au prix de l’extinction). Et cette vieille femme rebelle qu’elle est devenue, vue au début du film.
    (2016, mais ça vient de sortir, de Amanda KERNELL)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :