Bonjour à tous !

Je ne vais pas raconter toute ma vie mais je suis parti récemment en Corée du Sud… Qui dit voyage lointain dit évidemment occupation dans l’avion ! Je suis donc passé m’acheter le tome dont tout le monde parle en ce moment et sur lequel Kazé a misé gros : The Promised Neverland. Tirage à 100.000 exemplaires pour le premier jour, c’est une quantité encore jamais vue pour un manga ! (Environ 4 fois plus qu’un tirage normal pour une nouvelle oeuvre selon les dires de Kazé !)

Ce petit avis est garanti SANS SPOIL ! 😉

Mais alors, que vaut donc ce manga dont tout le monde parle ?

The Promised Neverland, c’est l’histoire d’un groupe d’orphelins, très bien élevés et éduqués dans la Grace Field House par « Maman », un personnage on ne peut plus gentil qui s’occupe d’élever tous ses enfants jusqu’à ce qu’ils soient en âge de quitter l’orphelinat, c’est à dire environ 12 ans.

Les orphelins suivent des règles très strictes : ne pas s’approcher des portes menant vers le monde extérieur, ni de passer une certaine barrière dans la forêt de la résidence…

Le manga suit donc les aventures d’Emma, une héroïne intrépide et aventurière, Norman le plus stratège et réfléchi du groupe de la bande et Ray le plus sage, le garçon qui connaît tout sur tout ! (on retrouve un peu les personnalités des Baudelaire d’ailleurs ici quelque part!)

Vous pourriez vous dire : « Mais alors les orphelins sont heureux, quel est l’histoire du coup Jamie ? C’est juste un manga Tranches De Vie où tout va bien ? »

Pas tout à fait… Certains personnages pourraient être bien différents de ce que vous pourrez imaginer au début… L’histoire va vite tourner à la catastrophe et les différents camps de personnages vont rapidement entrer dans un jeu d’échecs, façon Death Note, où chaque coup sera calculé au millimètre près pour tenter de faire tomber l’autre et de s’en sortir.

  • Tim Burton meets Little Nightmares L’ambiance du manga est à la croisée des chemins entre un bon Tim Burton, un Little Nightmares ou bien Les Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire (Est-ce que je dis cela car on parle d’orphelins ? Oui, peut-être…). Les dessins sont très oniriques et bien loin du shônen habituel. D’ailleurs, bien qu’il s’agisse d’un shônen, les cases en pleine page et des cases d’action rapide (avec des effets de mouvements) n’existent pas. On est dans un procédé bien plus stratégique, posé et réfléchi qu’un Naruto qui saute et court partout ! Aussi, le manga ne comporte pas de personnages féminins à forte poitrine et décolletés oléolé… Preuve qu’un manga peut quand même fonctionner sans ses artifices aguicheurs !

 

  • Une intrigue qui semble bien ficelée A l’image de Death Note, le scénario est un jeu d’échecs géant. Les clans jouent leurs coups les uns à la suite des autres, et on attend toujours de voir le moment où cela flanchera d’un côté ou de l’autre des différents clans formés au cours de l’histoire. Je n’avais pas ressenti cette tension depuis l’oeuvre citée précédemment. Je ne lis peut être pas beaucoup d’oeuvres du genre, mais je pense ne pas trop m’avancer en disant que celle-ci est très bien menée !
  • Rediscover Kazé a lancé récemment un projet ambitieux : Rediscover. Il a pour but de mêler la BD franco-belge plus classique ici et les mangas japonais, en proposant à de célèbres illustrateurs et dessinateurs francophones de faire la couverture de premier tome de plusieurs oeuvres. The Promised Neverland était l’une des oeuvres de ce projet (avec Platinum End, Black Clover et Fire Punch). C’était donc Benjamin Lacombe,illustrateur de plusieurs ré-éditions de contes célèbres (par exemple Alice aux Pays des Merveilles)
La version de Benjamin Lacombe à droite, la couverture originale à gauche !
Un petit exemple des œuvres de Benjamin Lacombe 🙂

 

  • De nombreux mystères à découvrir… En un seul tome, The Promised Neverland arrive à placer de nombreuses choses en places : des numéros d’identification sur chaque enfant, une « Maman », des tests d’intelligence, des interdictions, des lieux secrets… Bref, difficile de faire une liste sans spoiler un point ou un autre, mais ce qu’il faut retenir, c’est vraiment ce côté mystérieux

 

  • L’attente Il ne reste plus qu’à attendre le 27 juin pour retrouver le tome 2 et la suite de l’Histoire… On a beaucoup trop hâte !

 

  • Doute sur l’évolution? Ce n’est pas vraiment un point négatif, mais le leaflet dans le manga indique prévoir déjà 5 tomes en 2018… Très bien, nous n’aurons pas à attendre trop longtemps (est-ce que je viens de me contredire avec le point précédent ? oui !) entre chacun des tomes mais puisque l’histoire se déroule dans un huis-clos, je suis très très curieux de voir comment va évoluer l’histoire pour ne pas tourner en rond. Sans trop spoiler, l’histoire est pleine de rebondissements et je suis très curieux de voir comment cela va évoluer, et si cela le fera intelligemment. Des oeuvres comme Death Note ont su le faire par le passé, alors il n’y a pas de raisons pour que cela ne fonctionne pas pour eux si les idées sont là. On souhaite bonne chance à Kaiu Shirai dans sa mission scénaristique, et j’espère que ses éditeurs japonais ne feront pas pression sur l’oeuvre pour la forcer à sortir beaucoup trop de tomes par rapport à l’idée originale que les auteurs ont derrière la tête, au risque de dénaturer le scénario initial en ajoutant de la « durée de vie artificielle ».

Kaiu Shirai  et Posuka Demizu nous propose une excellente première oeuvre avec The Promised Neverland. On comprend pourquoi Kazé a souhaité de pousser le projet très loin puisque le manga a toutes les qualités requises pour prendre le même chemin qu’un certain Death Note. L’intrigue est prenante et il nous tarde de découvrir la suite dans le tome 2 dès le mois de juin !

Alors, oserez-vous entrer ?

Vous êtes encore là après l’article ! Vous méritez bien une récompense. Comme on a vraiment adoré le manga, on a décidé d’en acheter un et de vous le faire gagner ! 😉

Pour participez c’est très simple : Répondez à la question suivante !

Multipliez vos chances en jouant aussi sur notre Facebook (likez et partagez la publication), et sur notre Twitter en nous suivant et en retweetant le tweet du concours !

Fin du concours le 27/05, un mois avant la sortie du tome 2 ! 🙂

Concours réservé aux habitants de France Métropolitaine. Annonce du gagnant ici-même et sur nos RS le 28/05 ! Bonne chance à tous !

Une pensée sur “The Promised Neverland [NOSPOIL]

  • 26 mai 2018 à 22 h 23 min
    Permalink

    Bonsoir, grande adepte de manga, celui ci me plairait bien. J’ai participé, ce scénario est très sympa. Belle soirée! 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :