The Last Guardian ou Trico

Japan Studio

Bonjour/Bonsoir ! Je vous parlais il y a quelques jours de Shadow of the colossus, eh bien j’ai terminé son petit frère The Last Guardian il y a peu. 

Je pourrais vous faire un article dédié à l’animal qui vous accompagne tout au long de l’histoire : Trico. C’est la bestiole la plus mignoooooooooonne que j’ai jamais vu dans un jeu vidéo. Vraiment quand vous commencerez à jouer attendez vous à faire « oooooooh » toutes les 25 secondes environ. Ceci étant si vous aimez les chats/chiens qui font des bruits adorables, pleins de poils et de 12 mètres de haut. 

Vous incarnez  un petit garçon qui se réveille dans une grotte de très haut plafond avec Trico. Vous allez apprendre à apprécier, travailler et tenter de vous évader des ruines qui vous entoure avec Trico

De nombreux dangers son parmi les ruines des temples. De nombreuses énigmes seront à résoudre, des ennemis à vaincre et une très belle amitié à construire. 

L’histoire apparaîtra peu à peu avec des flashbacks avant d’avoir un final grandiose. C’est un jeu qui demande beaucoup de patience et de réflexion. Il faudra essayer, encore et encore et encore avant de trouver la bonne solution ou réussir. Plus vous avancez dans le jeu; plus celui-ci vous proposera de fausses pistes. Une voix vous guidera dans les moments où vous serez perdus mais ça ne sera pas toujours suffisant. 

L’univers se situe dans un amas de temples très en hauteur. Vous serez amenés à être suspendus à des centaines de mètres dans le vide ou sur une minuscule corde. Si, comme moi, vous avez le vertige, certains passages seront particulièrement difficiles à faire… Mais tenez bien ! 

Ce jeu est splendide. Que ce soit les décors, la texture, l’animation de Trico qui réagit comme un véritable animal. 
Beaucoup vous diront que l’intelligence artificielle de ce dernier est difficile à contrôler. Pour ma part je n’ai eu aucun problème sauf une fois. Peut-être est-ce parce que je l’ai beaucoup (genre vraiment beaucoup) câliné au début du jeu ? 

Ce que j’ai trouvé difficile à gérer, en plus des énigmes, c’est la caméra de votre personnage. Je n’ai jamais vu un petit homme aussi agité de ma vie ! A peine vous toucherez votre joystick qu’il aura déjà fait  10 pas ! Cela demande un vrai temps d’adaptation… Sans compter le fait que la touche de saut se trouve sur triangle plutôt que sur l’habituelle croix !

Le gros point noir c’est la caméra. J’ai insulté les ancêtres du monde entier à cause d’elle ! Cette dernière NE RESTE PAS IMMOBILE. Elle va bouger tranquillement vous faire regarder le ciel ou Trico. Merci mais non merci ! C’est extrêmement pénible, surtout quand vous observez une scène remplie d’ennemis. 

En conclusion The Last Guardian est un très joli jeu,  très prenant avec pas mal d’heures au compteur. La découverte de Trico était fantastique et son histoire d’autant plus touchante. Je le recommande surtout pour les personnes qui ont bien la manette en main. Les débutants auront sûrement plus de mal à gérer les manettes et la caméra difficile, mais cela viendra avec le temps ! 🙂

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :