The Handmaid’s Tale

Hulu
Interdit au moins de 12 ans

Bonjour/Bonsoir ! Laissez-moi vous parler de la série phare de ces derniers mois : The Handmaid’s Tale (ou La servante écarlate en français, c’est vous qui voyez je ne juge pas). Cette série est inspirée du roman de Margaret Atwood qui nous dépeint une société où la place de la femme est en grand danger

Pour cette première saison nous découvrons petit à petit le monde après une 3ème guerre mondiale où les femmes sont divisées en 3 catégories : les Epouses, femmes de commandants elles dirigent la maison dans laquelle elles vivent et ne travaillent pas. Les Marthas qui s’occupent du ménage, la cuisine,.. Et au dernier rang les Servantes qui servent à la reproduction de l’espèce. 

Dans ce monde, le taux de natalité est extrêmement faible, les femmes pouvant avoir des enfants (les Servantes) sont mises au service des familles importantes pour prolonger l’humanité… qu’elles le veuillent ou non

On suit donc la servante Offred au service de la famille du Commandant, sa vie est entrecoupée de flash-backs sur la montée de ce système totalitaire. J’apprécie beaucoup ce système de narration qui permet de comprendre au fur et à mesure les enjeux de l’histoire. Où on découvre qu’Offred a un mari et une petite fille, cette dernière lui a été prise car il est interdit d’avoir ses propres enfants et son mari est présumé mort. 

On découvre que cette société est extrêmement religieuse et pieuse, l’homosexualité est synonyme de mort tout comme l’avortement et la désobéissance
Cependant il semble que ce système soit propre aux USA, on ne connait pas les conséquences de cette révolution dans le reste du monde ce qui est un peu dommage mais j’espère avoir de plus amples informations lors de la saison 2 !

En plus d’être merveilleusement bien interprétée elle possède un casting de qualité. On y retrouve Elisabeth Moss découverte dans Mad Men, puis Top of the Lake; ainsi que Ann Dowd interprète de Patti Levin dans The leftovers, Samira Wiley qui était l’adorable Pussey d‘Orange Is The New Black

Non seulement cette série nous décris une société qui pourrait arriver, elle ouvre surtout les yeux sur la fragilité de la place de la femme. Rabaissé à son rôle de procréatrice, sans nom propre, sans liberté, sans sexualité. 

Aujourd’hui nous nous battons pour que les droits de tous soient respectés, comme le disait si bien Simone :

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question. Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. » 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :