– Swords & Soldiers II –

Le studio Romino Games nous revient avec Swords & Soldiers II, il était temps ! (5 ans après le premier Swords & Soldiers)

Romino Games, principalement connu pour Sword & Soldiers (ah, vraiment ?) mais également pour son excellent « Awesomenauts » revient donc avec la suite d’un premier opus plutôt réussi, bien que court ! Voyons voir ce que le deuxième a dans le ventre.

– In english, you will speak. –

For sure, the entire game is in English… Oops, I did it again… Revenons-en à nos moutons. La première chose qui m’a sauté aux yeux bien évidemment est la langue de Shakespeare obligatoire, alors qu’elle n’était pas seule dans le premier et qu’il était possible de choisir parmi plusieurs langues. Certes, le scénario et les textes du jeu n’en sont pas le point crucial, mais n’empêche que c’est dommage pour tous ceux qui ne sont vraiment pas friands de puns et autres blagues anglaises ! On peut espérer une mise à jour qui ajoutera divers langages, dont le français, dans l’avenir… Après tout, leurs autres jeux sont en français, alors pourquoi pas celui-ci ?

Swords & Soldiers est donc un attack/tower defense dans lequel vous devrez aider Redbeard au travers de 25 missions. Comme vous vous en doutez, 25 missions, c’est court, très court ! Comptez moins d’une après-midi pour terminer le jeu.

BASTON !
BASTON !

– Smooth and fun –

Le jeu reprend les bases du premier, c’est-à-dire que vous devez jouer à tour de rôle des unités pour défendre votre base et des sorts pour vous aider à avancer jusqu’à celle de l’ennemi. Les graphismes restent très jolis, on a une patte artistique plutôt sympathique ici. Très colorés et « cartoon », ils ont vraiment de quoi plaire !Les graphismes restent très jolis, on a ici une patte artistique plutôt intéressante : très colorée et cartoon, elle a vraiment de quoi plaire ! Les musiques quant à elles sont aussi sympathiques. Sans marquer très fortement votre esprit, elles sauront vous satisfaire durant toute la durée de votre épopée. En revanche, le doublage de RedBeard est légèrement énervant à la longue… Il parle très lentement et avec une voix carrément exagérée qui le rend assez… rigolo (pour ne pas dire idiot !).

Le jeu est, à la manière de Stealth Inc 2 ou Bayonetta 2, une exclusivité Wii U, bien que les premiers opus de toutes ces séries soient sortis sur des plate-formes tout autres. Pourquoi pas ? Nintendo s’amuse à récupérer quelques licences qui fonctionnaient pas mal chez les concurrents, super coup marketing !

– Mais ne satisfait pas… –

Alors oui, le jeu est bien, oui vous passerez un bon moment et oui il vaut (presque) son prix. Mais non il n’est pas à la hauteur de Swords & Soldiers premier du nom ! Les contrôles au GamePad de la Wii U sont plutôt intuitifs et se résument à ZL et ZR pour jouer des sorts ou des unités, un petit B pour changer de route (parfois, plusieurs chemins sont possibles pour avancer vers la base ennemie) sur le niveau et les sticks pour sélectionner les unités dans une roue présentant toutes les possibilités. Avec son lot de petits soucis, on peut dire qu’on ressort de Swords & Soldiers plutôt insatisfait… En revanche, si vous avez quelques centimes/euros à claquer dans cette licence, tentez plutôt Swords & Soldiers HD sur Steam, vous en aurez probablement davantage pour votre argent !

Il faut l'avouer, les graphismes ont quand même leur charme.
Il faut l’avouer, les graphismes ont quand même leur charme.
Plus + tableau Moins -
  • Graphismes et BO
  • Le principe de Swords & Soldiers.
  • Doublage foireux de RedBeard.
  • Une durée de vie vraiment faible.
  • Pas de traduction pour nous les amateurs de Molière.

Conclusion :

Malheureusement, le scénario encore plus en retrait qu’avant et la durée de vie ridicule du titre Swords & Soldiers II ne le rendent que peu crédible pour ses acheteurs, hormis s’ils souhaitent redécouvrir ce jeu sur Wii U. On en retiendra seulement une médaille de bronze.

Médaille - Bronze

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :