paper mario logo

Quinze ans après sa sortie sur Nintendo 64, Paper Mario refait surface sur la console virtuelle de la Wii U (après un passage en 2007 sur l’eShop de la Wii). Alors, faut-il le (r)acheter ?

– Quand le papier devient réalité –

Vous aussi, étant petits, vous vous amusiez à dessiner des petits personnages sur des morceaux de papier et vous leur donniez vie au travers de palpitantes aventures ? Bon d’accord, j’avoue ne l’avoir jamais fait… Paper Mario, c’est un peu ça !

Si vous ne connaissez pas Mario (mais si, le moustachu un peu joufflu !), ni les RPG (Role Playing Game) il se peut que vous soyez déroutés par certains termes. Je ne manquerai pas de vous les expliquer au besoin ! Allant à l’encontre de la majorité des jeux Mario qui sortaient à l’époque, Paper Mario propose un genre de jeu au plombier le plus connu de la planète qui va bien le changer de ses classiques plate-formes !

– Apprends le RPG avec Mario ! –

Reprenant les ficelles les plus simples du style RPG au tour par tour, Mario est une bonne initiation pour les moins habitués, mais également un jeu sympathique pour les plus connaisseurs ! Tous les mécanismes les plus importants du genre sont là : niveaux, équipements (sous forme de badges), gestion de l’équipe et de l’inventaire, compétences spéciales et bien d’autres sont au rendez-vous, ce qui vous laissera peu de temps pour vous ennuyer.

combat paper mario

Le scénario, comme à son habitude, extraordinaire dans les Mario, va une nouvelle fois innover… La très blonde, mais néanmoins dégourdie Princesse Peach va ENCORE se faire kidnapper par notre ennemi Bowser, qui s’est emparé de la Baguette Étoile lui conférant un pouvoir d’invincibilité. Le seul moyen pour le vaincre est de retrouver sept étoiles éparpillées aux quatre coins de la planète (Dragon Ball Z, est-ce toi derrière tout ça ?) afin de rendre la baguette inefficace et ainsi récupérer votre dulcinée !

– Origami Time ! –

Grâce à cette « triche » des développeurs d’utiliser le terme de Paper Mario, les personnages sont donc ainsi tout plats sur un fond qui est quant à lui un peu plus en relief. L’univers graphique fonctionne, les personnages, bien que plats, sont attachants et les artworks sont donc bien réalisés. La musique, typique des Mario, vous fera frémir si vous êtes fans du genre :

La durée de vie est assez importante, comparée aux jeux de plate-formes, vous pouvez compter au moins le double, le triple même ! En revanche, l’avancée dans le jeu est plutôt inégale. Au lancement du jeu, vous aurez droit à d’interminables dialogues (en anglais seulement, désolé pour nos amis anglophobes) pour finalement arriver à la conclusion que Bowser est toujours le méchant et qu’il a encore capturé votre chérie… Merci les développeurs, c’est gentil d’avoir passé une demi-heure dessus au cas où nous ne l’aurions pas compris après une dizaine de jeux au même scénario ! Pour finir le jeu, il faudra donc tout de même vous accrocher car il est vrai qu’il peut s’avérer quelque peu soporifique par moment pour les plus habitués (difficulté relativement faible).

Même si le scénario ne fait pas dans l’originalité, on peut cependant saluer les clins d’oeil aux nombreux autres épisodes de la série, le bestiaire qui reste identique et qui cherche à innover un petit peu, ce qui est très appréciable !

Boîte d'origine du jeu Nintendo 64 aux Etats-Unis
Boîte d’origine du jeu Nintendo 64 aux Etats-Unis

 

Plus + tableau
Moins -

L’humour de la série.

Un RPG à la sauce Mario !

Les graphismes en « papier ».

Longueurs en jeu et sur le scénario qui a du mal à avancer et à intéresser.

Conclusion :

Paper Mario est donc un très bon RPG. Pouvoir le redécouvrir encore une fois sur Wii U est toujours sympathique même si les plus jeunes joueurs risquent de lui préférer un plus récent Mario & Luigi sur consoles portables, qui reprend globalement le même gameplay. Médaille d’argent.

Médaille - Argent

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :