diapo isaac

Il est de retour…

 

Sa mère regarde toujours des programmes télévisés chrétiens. Sa mère est toujours possédée par la religion. Sa mère veut toujours le sacrifier pour aller au Paradis. Vous ne rêvez pas, c’est bel et bien le jeu d’Edmund Mc Millen, publié chez Nicalis depuis sa version Rebirth qui est de retour, et pas n’importe où ! C’est sur 3DS que revient cette fois-ci ce jeu indépendant mythique qu’on ne présente plus ! On va donc en profiter pour le tester sur toutes les plates-formes sur lesquels nous le possédons !

Ayant vu la sortie de ce jeu, il est évident que je me suis rué dessus (mon avatar m’aurait-il trahi ?)

Bon, c’est quoi ce jeu alors ? 

Commençons par le commencement : La version 3DS est donc la version Rebirth : cela correspond à la deuxième version du jeu avec des graphismes façon old school par rapport à la première version du jeu sur PC. Il inclus également le DLC Wrath Of The Lamb qui était sortis dans les deux versions. Il n’inclut en revanche pas le dernier DLC datant du 30 octobre 2015 et qui est dénommé « Afterbirth », faute de performances techniques… Dommage ! 

The Binding Of Isaac est un rogue-like. Qu’est ce que cela signifie ? Un rogue-like, c’est un jeu basé sous le système de « Portes,Monstres,Trésors » : Vous êtes donc dans un monde qui est généré aléatoirement à chaque partie, avec différentes salles, différents monstres, différents objets, et vous devrez tuer tous les monstres d’une salle pour récupérer des bonus non négligeables, de l’or et d’autres choses bien sympathiques, et surtout pouvoir accéder aux salles suivantes. 

 

Un screen issu d'Afterbirth, que vous n'aurez jamais sur 3DS. Dommage !
Un screen issu d’Afterbirth, que vous n’aurez jamais sur 3DS. Dommage !

 

Pourquoi faut-il absolument y jouer ?

 

The Binding Of Isaac a marqué l’avènement des jeux indépendants des années 2010’s au sein de la population, suivi par d’excellents jeux comme Spelunky, Minecraft, Rogue Legacy ou plus récemment le nouveau Rocket Leagueisaac miniat. Il est en quelque sorte à l’origine de ce boom vidéoludique pour les jeux indépendants grâce au dématérialisé qui a su prendre de l’ampleur. Avec pas moins de 300 objets, une dizaine de personnages, une vingtaine de niveaux et des tonnes de boss, de salles et de gameplays différents grâce à tous ses objets que le jeu aurait une rejouabilité quasiment illimité. Certains s’affrontent même dans des speedruns endiablés et joue à The Binding Of Isaac tout le temps comme certains joueraient à League Of Legends, Counter-Strike ou leur MMO favori. Vous n’aurez vraiment pas de quoi vous ennuyez au sein de Rebirth. 

On va également faire une mention spéciale à Da
nny Baranowsky, compositeur de la bande originale du jeu, qui est tout simplement parfaite. Je serai prêt à parier que bons nombres de joueurs s’étant frottés au jeu auront téléchargés sans plus attendre la BO afin de l’écouter à tout moment de la journée ! Tantôt calme, tantôt rapide, elle se prête plus qu’à merveille au jeu et colle à toutes les situations, une BO comme on en fait plus de nos jours et qui relève vraiment encore le niveau du jeu !

Faut il vraiment y jouer sur 3DS, alors ?

On est avant tout venu vous parler de la version 3DS dans cet article, et il s’avère malheureusement qu’il s’agit de la moins bonne version des trois consoles… 

Je m’explique : Sur Vita, les déplacements se font à l’aide des deux sticks gauche et droite, les bombes et objets s’utilisent avec les gâchettes arrières et le pouvoir avec le tactile ou bien le tactile arrière, bien pensé et donc pas gênant ! Cependant, sur 3DS, il faut tout d’abord nécessairement posséder une New 3DS puisque le pouvoir s’utilise avec la petite touche après la plus grosse à gauche. Il arrive donc très souvent de presser la grosse gachette gauche, qui a pour effet de déposer une bombe à vos pieds, au moment de vouloir utiliser le pouvoir. Au final, on utilise notre pouvoir tout en se mangeant une bombe au même moment ! Dommage ! Le tactile n’est absolument pas utilisé, ce qui est un peu déroutant venant d’une 3DS.

Aussi, on aurait pu s’attendre à une petite refonte et une petite amélioration graphique grâce à la 3D… Que nenni ! La 3D n’existe tout simplement pas. J’ai d’abord cru à un bug de ma New 3DS XL avant de me rendre à l’évidence qu’il n’y avait pas d’option 3D du tout sur le jeu, ce qui est bien dommage quand on voit la réalisation des salles du jeu, il aurait sans doute été possible de rendre la salle en profondeur par rapport au mur sans trop de soucis. 

En revanche, on a une ergonomie bien pensé sur les deux écrans, avec le jeu sur l’écran du haut, et la carte en dessous avec les pouvoirs et autres éléments de l’HUD. C’est donc bien vu de la part de Nicalis : le joueur n’est plus gêné par l’HUD et profite du jeu à 200% ! Seul hic, la barre de vie reste en bas à gauche de l’écran du haut. Elle aurait pu elle aussi aller dans le HUD avec tout le reste, et on ne sait pas vraiment pourquoi celle-ci est restée là toute seule.

 

Plus + tableau Moins -
  • L’excellentissime bande-son signée Danny Baranowsky
  • Les graphismes adorables !
  • Le gameplay et le contenu à plus que foison !
  • Mise à jour annuelle énormissime sur PC « Rebirth » en 2014, « Afterbirth » en 2015 !
  • La dernière extension : « Afterbirth » ne verra jamais le jour sur 3DS et Vita
  • Ergonomie du gameplay 3DS perfectible
  • Fonctionnalités 3DS absentes : 3D, tactile ?!

Conclusion :

The Binding Of Isaac, qu’il soit dans sa version Afterbirth ou Rebirth est un incontournable dans le domaine du jeu vidéo. Avec une version PC irréprochable et plus que complète, on ne peut que lui mettre une médaille de diamant tant le jeu est réussi en tout point. 

Médaille - Diamant

Nous nous limiterons en revanche à une médaille d’or pour les versions 3DS et Vita. Ayant le mérite de rendre le jeu, dans sa version Rebirth, portatif et jouable n’importe où, il apporte quelques soucis d’ergonomie au niveau du gameplay. Le portage a été fait sans être non plus très approfondi. Porter un jeu sans fonctionnalités ni tactile ni 3D sur une 3DS ? C’est comme jouer à un jeu Wii sans Wiimote, un peu déroutant ! On perd toute la particularité qu’offre l’hardware :vraiment dommage !

Médaille - Or

2 pensées sur “[TEST][3DS][PC][VITA] The Binding Of Isaac – (After)(Re)birth

  • 28 novembre 2015 à 22 h 11 min
    Permalink

     »Bon c’est quoi ce jeu alors » -> Le jeu de la difficulté, de la souffrance, et du masochisme 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :