Let’s Sing 2018

Ravenscourt. 20 octobre 2017

Nouveau test aujourd’hui, et test assez court, ou du moins plus humoristique puisque de toute façon, on a pas grand chose à dire sur un Singstar-like, hormis que c’est un singstar quoi. C’est partiiiiiiii ! Test 2O2Deux points positifs, et deux points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

  • Bonne reconnaissance de la voix – J’ai fait quasiment du perfect partout. C’est pour dire à quel point la reconnaissance est efficace et réelle !
  • Le support des téléphones – Exit les micros et leurs câbles emmêlés des vieux Singstar et bienvenue dans le monde 2.0, où vos téléphones servent de microphones directement ! Mais du coup, on se demandait si ceux qui avaient de bons téléphones allaient être meilleurs que ceux qui ont de vieux téléphones ? La question est légitime !

Moins -

  • Le nom – Mais bordel, Hits français et internationaux : alors déjà on peut dire internationaux tout court, ça inclurait aussi les français non ? Puis le principe est un peu absurde, soit on fait un jeu spécialiste et on dit Let’s Sing spécial hit français, ou alors on fait un truc qui englobe tout le monde et on appelle ça juste Let’s Sing 2018 ! Pourquoi se compliquer la vie, sérieusement ?
  • La setlist : Mais dans les hits français, il n’y a pas que du rap français bon sang ! Là où Jul ne remplit pas son AccorHotels Arena, on a des tas de groupes de metal qui le font par exemple. (rien que les Stones qui remplissent 4 U Arena sans soucis). Je ne comprends pas pourquoi ne jamais inclure de rock voire de metal dans ce genre de jeux et seulement des titres pop, mais surtout hip hop et rap (avec une chanson rock des années 80, et toujours la même, le fameux Wonderwall d’Oasis que vous devez faire sur Singstar depuis 2004 au moins !) . Pleins de groupes de rock cool sont très reconnus en France, il n’y a qu’à voir aussi l’influence au Hellfest, au Download Festival, à Rock En Seine, aux Solidays, aux Vieilles Charrues et bien d’autres, alors bon sang de bon soir, pourquoi toujours nous servir du NRJ-ingstar ? Si vous vouliez rester dans les hits français, on a par exemple Shaka Ponk qui s’en sort pas mal comme groupe de rock français, non ?

Le jeu n’est pas mauvais et est efficace en tant que Singstar-like. La reconnaissance vocale par le téléphone a l’air de bien fonctionner et c’est très appréciable. Le jeu ne vous plaira que si vous vous y retrouvez dans les titres proposés (et éventuellement les futurs DLC à acheter par la suite) mais pour ma part, c’est toujours trop pareil : hip hop et pop ultra populaire, avec une pointe de rock (Imagine Dragons et Oasis) souvent trop à l’écart et rien qui tabasse un peu plus. J’aimerai tellement que ce genre de jeu que j’apprécie pourtant beaucoup se démocratisent et propose des setlists vraiment mixte, en offrant la possibilité de jouer avec tous les genres de musiques. Les karaokés japonais l’ont bien compris : il est possible de passer de Trivium à Zaz (véridique lors de mon voyage là bas…), en passant par System of A Down ou Pierre Perret, alors pourquoi pas ici ?! Médaille de bronze !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :