Téléportations Inc. de Dominique Latil et Romain Sordet est un titre de science-fiction avec une bonne pincée de western. La BD est disponible depuis le 7 avril et est éditée par Drakoo. Le second tome de la duologie, La Vie galactique, est quant à lui prévu pour début septembre.

La téléportation…
Le rêve du déplacement instantané est désormais une réalité. Mais les masses d’énergie mises en jeu lors de tels transferts et les exigences des lois de la physique imposent une gestion stricte de ces échanges. C’est le travail de la Compagnie de Téléportation Galactique. Et lorsque certains de ses clients croient pouvoir profiter de la facilité de ce mode de transport pour disparaître, la C.T.G. se doit de réagir vite et fort. Pour cela, elle possède un corps d’élite : à la fois espions et détectives, ces enquêteurs hors-pairs sont chargés de traquer et ramener les voyageurs perdus ou en fuite dans toute la galaxie. La plus compétente et la plus radicale de ces Agents de Retour est Lubia Thorel…

Drakoo, vous connaissez ?

Les Artilleuses, c’est eux ! Le Grimoire d’Elfie (un vrai coup de cœur), aussi ! Drakoo est une maison d’édition dédiée à l’imaginaire, née des envies du président fondateur de Bamboo Édition (Bamboo et Doki-Doki) et du scénariste Christopher Arleston (oui, celui de Lanfeust, Trolls…). Leur site comporte une belle note d’intention et leurs publications jusqu’à la période actuelle.

Perdus en translation

Dans un univers futuriste où la téléportation prend une place très importante, on rencontre des personnages sympathiques : l’agente de la C.G.T* Lubia Thorel et un lézard gaffeur (dont on sait finalement très peu de choses). À première vue, le pitch est intéressant et les dessins plutôt plaisants. Bien qu’ils ne soient pas mon « genre » habituellement, ça fonctionne ! Romain Sordet a un trait dynamique parfait pour les scènes d’actions – très nombreuses d’ailleurs. On oscille entre SF, space opera, western, enquête/espionnage… et avec des touches d’humour !

On nous sert donc un duo de personnages diamétralement différents mais assez complémentaires dans leurs comportement (c’est explosif !). L’histoire de Téléportations Inc. est très rapidement installée pour se concentrer sur l’action. Je trouve que cela dessert un peu l’ensemble. On a parfois l’impression qu’il nous manque les informations nécessaires pour appréhender correctement les événements. S’il semble « manquer » de quelque chose à la lecture, tout peut encore se jouer dans le 2e et dernier tome. Il sera décisif sur mon ressenti car je ressors mitigée de ma lecture. Il faut croire que j’en attendais plus…

Vous pouvez lire un extrait sur ce lien. Et pour plus de chroniques manga, c’est par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :