A Tropical Fish yearns for snow, Makoto Hagino


A Tropical Fish yearns for snow, de Makoto Hagino est une sortie estivale de Taifu. Éditeur spécialisé en yaoi, yuri et hentai, Taifu semble toutefois apprécier de lancer des titres plus ou moins atypiques. DansA Tropical Fish yearns for snow, la romance se dessine en toile de fond, mais ce manga tranche-de-vie se concentre en premier lieu sur les deux lycéennes.

Quand Konatsu Amano, jeune tokyoïte introvertie, doit déménager dans une petite ville balnéaire, ses angoisses la rattrapent. C’est au club d’aquariophilie du lycée qu’elle fait la rencontre de son unique membre, Koyuki Honami. En apparence solitaire et sans défauts, Koyuki peine en réalité à gérer seule l’aquarium du lycée. Réunies dans une solitude dont elles se sauvent l’une l’autre, Koyuki et Konatsu se rapprochent au fil des mois d’une vie scolaire qui devra bien se terminer un jour.

Yuri or not yuri ?

C’est une question que j’ai vu passer sur les réseaux, mais de mon point de vue… ça n’a pas vraiment d’importance. Je n’aime pas m’enfermer dans des genres, mais je comprends que certaines personnes aiment s’y référer !

On nous présente Konatsu et Koyuki, leur amitié, leurs doutes. Comme beaucoup de tranche-de-vie situé au collège et lycée – période charnière où on apprend à se connaître soi-même – A Tropical Fish yearns for snow nous dépeint deux jeunes femmes et leur évolution… Mais aussi leur amitié, la difficulté de s’exprimer ou encore leur manque de confiance en soi. Et aussi, certes, le doute qui semble s’installer dans leurs sentiments amoureux.

Le récit est doux, et le trait de Makoto Hagino l’est d’ailleurs tout autant ! Le 2e tome est prévu à la fin du mois, comptez-sur moi pour continuer la lecture !

Pour plus de chroniques mangas, rendez-vous par ici !

Whispering you a love song, Eku Takeshima


Whispering you a love song de Eku Takeshima est paru le 28 janvier chez Taifu. Alors que le second tome arrive début avril, je prends (enfin) le temps d’écrire un petit mot sur ce romance entre lycéennes.

Où se trouve la frontière entre le coup de cœur et le coup de foudre ? Pendant la cérémonie de rentrée au lycée, Himari est profondément touchée par le chant de la vocaliste du groupe jouant sur scène, une belle et grande fille répondant au nom de Yori. Incapable de retenir son enthousiasme, elle va à sa rencontre pour lui partager ce sentiment, en tant que fan. Mais ce qu’elle ne réalise pas tout de suite, c’est que cette dernière a eu le coup de foudre pour elle de façon bien plus romantique ! Que fera Himari quand elle se rendra compte que les sentiments qu’elle éprouve pour Yori ne sont peut-être pas au niveau de ceux que cette dernière ressent pour elle ?

Yuri en musique

Si le yaoi a son public en France, le yuri semble encore être en expansion discrète. Ceci dit, ces dernières années on a eu la chance de voir des bons titres pointés le bout de leur nez !

Après son coup de foudre pour Yori, chanteuse dans un groupe au lycée, Himari va tout faire pour passer du temps avec elle. Cette déclaration, réciproque, est pourtant l’occasion d’un quiproquo (ou tout du moins, c’est ce qu’il semble être jusqu’à la fin du tome…) et les deux lycéennes vont passer du temps ensemble et apprendre à se connaître.

Hamari, adorable et énergique, est très attachante. Une très jolie romance qui semble pour le moment se centrer, finalement, sur une belle amitié. Même si la fin du tome laisse présager d’un triangle amoureux, ce qui me plaît moins.

Le trait de Eku Takeshima est agréable, fin et précis. Le découpage des planches accompagne les actions des personnages et les touches d’humour de manière adéquate. Certes un peu cliché dans ses retournements de situation, le premier tome de Whispering you a love song est donc réussi et nous permet de découvrir non seulement les caractères des deux jeunes filles mais également leur relation grandissante.

Le deuxième tome est prévu pour le 1er avril, le 3e tome pour le 24 juin. Pour plus de chroniques manga, rendez-vous par ici !

Quitter la version mobile