Supergirl : Woman of Tomorrow


Supergirl : Woman of Tomorrow était une des sorties de l’été que j’attendais le plus. Disponible depuis le 8 juillet aux éditions Urban, le comics de Tom King et Belquis Evely est un très bon mélange de science-fiction, de conte de fées, de magie et d’action.

Kara Zor-El a vécu bien des aventures épiques mais elle cherche aujourd’hui un sens à son existence. Témoin de la destruction de sa planète, elle fut envoyée sur Terre avec pour mission de protéger un petit cousin qui finira par ne plus avoir besoin d’elle. A quoi tout cela a-t-il servi ? Où qu’elle aille, l’ombre de Superman semble la suivre jusqu’à la faire douter de sa propre légitimité. Perdue dans ses questionnements existentiels, Kara taquine la bouteille le soir de son 21e anniversaire lorsque sa trajectoire percute celle de Ruthye, jeune extraterrestre en quête de vengeance…

Fable empreinte de science-fiction, Supergirl : Woman of Tomorrow mêle habilement les genres, sans pour autant mettre de côté le développement du récit ou des personnages. Ici, on ne se concentre pas vraiment sur Supergirl et ses pouvoirs, mais plutôt sur ses qualités d’être humain (empathie, persévérance…). On découvre donc une Kara plus fragile, plus humaine à travers les yeux de Ruthye, qui l’accompagne.

Quoi qu’un peu bavard et lent, le comics n’en reste pas pas moins une belle lecture. Et ce graphisme, ces couleurs ! Ce sublime trait est signé Bilquis Evely (Sandman : The Dreaming, récemment paru chez Urban d’ailleurs) et la coloration est de Matheus Lopes. Conclusion ? Supergirl : Woman of Tomorrow vaut vraiment le coup d’œil.

Découvrez un extrait sur le site de l’éditeur. Pour lire plus de chroniques de comics, rendez-vous par ici !

Quitter la version mobile