Les Promeneuses de l’apocalypse, Sakae Saito


Disponible depuis le 6 juillet, Les Promeneuses de l’apocalypse de Sakae Saito était sans aucun doute l’un des titres que j’attendais le plus sur la période « pré-Japan Expo ». Et puis l’été est passé, et je n’ai pas pris le temps de vous parler de ce coup de cœur !
Alors que le deuxième tome vient d’arriver en librairie, je prends (enfin) le temps de me pencher sur cette découverte.

Yôko et Airi visitent les endroits les plus célèbres du Japon avec leur moto tout terrain. Admirer le mont Fuji depuis Hakone, pêcher sur le pont de la baie de Yokohama, sans oublier d’aller au Tokyo Big Sight. Voilà le voyage qui attend nos deux jeunes filles à moto. Hélas, le monde s’est effondré…

Carpe diem

Le Japon post-apocalyptique décrit dans Les Promeneuses de l’apocalypse est un Japon en ruines, dévasté (probablement par les hommes). Yôko et Airi, nos deux protagonistes, sillonnent le territoire japonais en moto. La civilisation humaine semble avoir totalement disparu, ou presque…

Le trait de Sakae Saito est rond « tout mignon » et contraste bien avec l’univers ravagé dans lequel les personnages évoluent. Mystères et explorations sont les maîtres mots de ce premier volume : les jeunes filles découvrent des paysages parfois tristes, souvent magnifiques et savent apprécier le moment présent.

Malgré un contexte post-apo, la lecture est rafraîchissante – presque toujours positive. Sakae Saito arriver à parsemer ses planches de quelques informations qui rendent le tout intriguant et donnent envie d’en savoir plus. Le deuxième tome est loin de se reposer sur les bases du premier ; les questions restent en suspend pour le moment. Où sont donc passés les autres êtres humains ? Qu’est devenue la sœur de Yôko ? Vivement la suite !

Pour plus de chroniques mangas, rendez-vous par ici !

Alma, Shinji Mito


Alma de Shinji Mito est à découvrir de toute urgence ! Cette courte série débarque en France via l’éditeur Panini ! Ce manga de SF post-apocalyptique du Young Jump est disponible dès maintenant en librairie (ou pour être précis, depuis le 7 avril).

Dans un monde en ruine où l’humanité semble avoir été anéantie, Ray part à la recherche d’autres éventuels survivants, sous le regard inquiet de son amie Trice. Face à une attaque venue du ciel, Trice s’interpose pour protéger Ray et révèle un secret gardé depuis bien longtemps… Commence alors pour le jeune homme un long voyage, guidé par les paroles de son amie.

Je ne l’explique pas, mais de premier abord je n’ai pas aimé la couverture. Heureusement que je ne me suis pas arrêtée sur cette première impression. J’ai été transporté par le récit dès les premières pages ! Je n’en dirai pas plus sur l’intrigue pour ne rien spoiler, mais on a là un premier tome fort.

Qu’est-ce qu’ « être humain » ?
ALMA © 2019 by Shinji Mito / SHUEISHA Inc.

Dans Alma, Ray part donc régulièrement en expéditions afin de cartographier le monde dans lequel il vit. Il cherche, surtout et avant tout, à savoir s’il existe d’autres humains dans les vestiges de ce monde. On se projette rapidement dans l’univers dans lequel Ray évolue. Alma est graphiquement sublime, que ce soit dans le design des personnages ou dans les décors hyper poussés (comme l’architecture des bâtiments lorsque Ray part en exploration). Lambda apporte un peu de fraîcheur et d’humour. Le découpage s’allie à la perfection avec les propos de Shinji Moto. Émotions, mystères et petites touches plus légères (merci Lambda !) parsèment la lecture.

Ray, notre protagoniste, est un jeune homme naïf dont on ne sait rien sur le passé – on ne sait rien sur le passé de l’humanité toute entière, d’ailleurs. En tout cas lorsqu’on entame notre lecture. L’intrigue est prenante tout en laissant beaucoup de choses en suspend afin de mieux les révéler (on espère) par la suite. Un premier volume de mise en place, mais un véritable coup de cœur ! Alma est terminé au Japon et ne comporte que 4 tomes, on est donc sur un récit court très attrayant… Maintenant, il va falloir attendre la sortie du 2e tome* !

Une preview du manga est disponible sur le Facebook de l’éditeur.
Et sinon, pour plus de chroniques, cliquez là !

* Le deuxième tome est annoncé pour début juin.

ALMA © 2019 by Shinji Mito / SHUEISHA Inc.
Quitter la version mobile