Carole & Tuesday, Morito Yamataka & Shin’ichirô Watanabe


Disponible depuis le 17 février, le manga Carole & Tuesday (édité par nobi-nobi!) est l’adaptation en manga de la série à succès du même nom.

Carole & Tuesday est un titre qui combine intelligemment amour de la musique, amitié… et science-fiction ! Il faut dire qu’au départ, Carole & Tuesday est un anime de Shin’ichirô Watanabe et du studio Bones (Cowboy Bebop).

Ça a été comme un miracle… Quelques minutes de miracle gravées à jamais dans l’histoire de Mars. Voici le récit de deux jeunes filles qui ont révolutionné les choses !
Dans un monde futuriste où la population a émigré vers la planète Mars, la culture est en grande partie créée par des intelligences artificielles dont la population est friande. C’est dans ce contexte policé que deux jeunes filles rêvant de devenir de vraies musiciennes se rencontrent : Carole, la débrouillarde vivant de petits boulots et Tuesday, l’héritière d’une famille aisée. Le parcours pour percer dans le monde de la musique sera long et compliqué, mais elles vont bouleverser le genre en y apportant beaucoup d’humanité.

On aime ♥

Les personnages de Carole et Tuesday, si différents et pourtant tellement complémentaires, sont attachants. On apprécie de vivre à leurs côtés, de les suivre dans l’aventure de cette passion commune qu’est la musique – même si ce n’est pas forcément évident de démarrer dans ce milieu. Graphiquement, les dessins de Morito Yamataka sont beaux : il retranscrit de manière fidèle ceux de l’anime (personnages et leurs expressions, décors) malgré quelques maladresses.

Carole & Tuesday est une série courte en 3 volumes qui reprend les 12 premiers épisodes de l’anime (la saison 1)*, le lectorat n’aura donc pas le temps de s’ennuyer. On imagine facilement que ce sera un peu « rapide » au niveau du scénario, mais pour le moment, ce premier volume se lit très agréablement et on ressent la complicité entre nos héroïnes. Son seul véritable défaut, finalement, est le manque de musique ! À lire de toute urgence 😉

Vous pouvez découvrir le premier chapitre sur le site de l’éditeur (il faut scroller un peu !).

*L’anime compte 24 épisodes, en 2 saisons, il est d’ailleurs disponible sur Netflix

Pour plus de chroniques manga, c’est par ici.

©Morito Yamataka 2019 ©BONES, Shinichiro Watanabe 2019

[TEST] On a testé pour vous : Netflix !

 

L’interface est plutôt claire et agréable.

 

Attendu comme le messie par certains, critiqué par d’autres, il aura fallu 18 ans au géant du streaming américain Netflix pour enfin débarquer en Europe. Alors que son succès est incontestable aux USA (41 millions d’abonnés aux États-Unis au mois de mars 2015 et 62 millions à travers le monde), que vaut Netflix en France ? On l’a testé pour vous !

 

~Mais qu’est-ce que Netflix ?~

Quand tu découvres Netflix.

 

Netflix est une société californienne proposant de visionner en illimité des films et séries sur un système de streaming créé en 1997 et arrivé en France le 15 septembre 2014. Pour ceux qui n’en auraient jamais entendu parler, le streaming (ou flux continu en français) permet le visionnage d’une vidéo sans pour autant en détenir une copie. L’exemple de streaming le plus connu étant YouTube. Le géant propose sur sa version française un total de 2500 films et séries. Malgré un catalogue plus restreint qu’aux États-Unis, au Canada ou même au Royaume-Uni, Netflix annonce qu’il compte tripler ce chiffre sur les 24 prochains mois, appliquant ici sa stratégie consistant à proposer un catalogue modeste qui s’étoffera avec le temps. Leurs abonnements iront de 7,99€ à 13,99€ par mois, selon que vous vouliez de la HD, plusieurs écrans simultanés ou divers services.

 

~Et alors, pourquoi on en parle autant ?~

Parce que Daredevil et Charlie Cox.

 

Eh bien bonne question toi ! S’il y a eu une telle émulation à l’annonce de l’arrivée de Netflix en France, c’est surtout parce qu’il entre en concurrence directe avec les fournisseurs de streaming français déjà en place, tels que le service de Canal+. Leurs principaux détracteurs qui leur reprochent entre autre de ne pas payer les redevances en France, ou de ne pas respecter la Chronologie des médias (règle régularisant le droit d’exploitation d’œuvres cinématographiques. Pour faire simple, Netflix n’a pas le droit de diffuser un nouveau film ou une nouvelle série avant 36mois, soit 3ans). Cette règle explique aussi la pauvreté du catalogue à sa sortie. Ceci dit, la force de Netflix réside aussi dans sa société de production. En effet, pour éviter un catalogue trop léger dans les pays européens et pour contribuer au développement du septième art, Netflix produit lui-même ses séries, comme par exemple Orange is the New Black, Marco Polo ou encore l’excellent Marvel Daredevil.

 

~Et du coup, qu’est-ce que ça vaut Netflix France ?~

*Cris hystériques*

Si vous êtes passionné de cinéma ou de séries et un brin curieux, alors Netflix est très probablement fait pour vous ! En effet, son catalogue aussi vaste que varié disponible en illimité sur ordinateur, télévision, consoles de salon, smartphones et tablettes jusqu’à quatre écrans en simultané aura forcément de quoi vous ravir pour de longues heures. Ne nécessitant pas une connexion parfaite et proposant de nombreux langages et sous-titres permettant autant de regarder ses séries préférées en version originale sous-titrée qu’en version française, la plate-forme saura plaire au plus grand nombre. Il est évident que Netflix ne convient pas nécessairement aux personnes voulant regarder les tout derniers films ou séries mais plutôt à un public de grands consommateurs de programmes, curieux d’en découvrir de nouveaux. Le manque d’une option pour regarder hors connexion les programmes sur smartphones et tablettes alors qu’elle est disponible dans d’autres régions où Netflix est implanté s’avère un de leurs seuls points noirs.

 

~En conclusion ?!~

Votre réaction quand vous aurez commencé Netflix.

 

Eh bien en conclusion l’arrivée de Netflix en France s’avère être une bonne chose pour les « sérivores » et autres cinéphiles. L’abonnement est tout à fait abordable quand on prend en compte les milliers d’heures de programmes et la diversité des films, séries, animés, documentaires et programmes jeunesse disponibles. L’option deux voire quatre écrans est extrêmement pratique pour partager un compte entre amis ou dans la famille, et la possibilité de passer d’une plateforme à une autre en reprenant simplement le visionnage là où vous vous étiez arrêté est très pratique. En négatif, on retiendra l’absence d’un mode hors connexion, un catalogue encore trop pauvre comparé à celui des US (on attend toujours The Office !) bien qu’il s’étoffe de mois en mois.

 

 

-Rapport qualité/prix.

-Possibilité de partager le compte.

-Possibilité de regarder sur quasi tous les supports.

-Possibilité de reprendre la lecture d’un support à l’autre.

– Choix des langues/sous-titres.

– Visionnage illimité, possibilité d’arrêter l’abonnement à tout moment.

-Catalogue satisfaisant s’étoffant avec le temps.

-Pas de mode hors ligne.

-Catalogue encore léger.

-Interface encore un peu compliquée.

-Dépend des règles françaises et en souffre.

 

 

Quitter la version mobile