Shadow World, Vincent Bal


Shadow World de Vincent Bal est disponible en librairie depuis peu, publié par les éditions Omaké. C’est son côté inhabituel qui m’a convaincu d’y jeter un œil.

Grâce à leur ombre et à l’imagination débordante de Vincent Bal, les objets les plus communs se transforment en saynètes extraordinaires ! Shadow World regroupe une centaine d’œuvres de l’artiste belge dans une édition bilingue français/anglais. Dans celui-ci, Vincent Bal s’inspire des objets du quotidien et de leur ombre pour créer, en quelques coups de crayons ingénieux, de nombreuses situations cocasses.

Je ne connaissais pas du tout l’artiste, ni le concept même de « shadowlogie » et j’ai trouvé ça vraiment fun de le découvrir dans les pages de Shadow World ! Vincent Bal doit avoir un côté geek, car les films (Star Wars, Joker…) prennent une part importante de ces saynètes. Je trouve aussi très intéressant que l’ouvrage soit bilingue.

Après une présentation de Vincent Bal et un court avant-propos, on rencontre directement l’artiste avec une interview intéressante qui explique le projet, la façon dont il travaille ou le choix des objets et des dessins qui naissent de ses photos. Les pages de fin, qui expliquent (et montrent – grâce au photos utilisées) comment est née la « Shadowlogie » sont tout aussi sympa ! Vincent Bal fait preuve d’une imagination à toute épreuve en s’inspirant d’objets du quotidiens. Des films, d’instruments de musique, des lieux connus (ou non), des scènes du quotidien (un couple dans son lit, un rendez-vous chez le dentiste…).  Shadow World est un livre atypique à découvrir quand on aime l’art « fun » et insolite.

Dans son communiqué, l’éditeur précise qu’une édition collector (limitée à 500 ex) est disponible sur leur site : ça a l’air d’être une édition particulièrement réussie !
D’autres articles découvertes sont disponibles ici.

La Méthode pour dessiner des mangas, Yusuke Murata


La Méthode pour dessiner des mangas de Yusuke Murata, édité par Kurokawa, est sorti le 6 mai en librairie. Bien que le titre date de 2008 au Japon, ce one-shot bourré d’humour, de conseils et d’anecdotes ne reste pas moins une sortie à ne pas rater.

Saitou, éditeur au Weekly Shônen Jump, décide de devenir mangaka afin d’être rapidement riche et célèbre… mais il ne sait pas dessiner ! Le voilà qui s’en va frapper à la porte de Yusuke Murata afin que ce dernier lui apprenne (sous la contrainte) les ficelles du métier ! Une histoire bourrée d’humour, d’anecdotes, et de précieux conseils de l’auteur ! La méthode indispensable des apprentis mangaka ! Un guide étape par étape pour bien débuter sur la voie du manga. De nombreux conseils pratiques et ludiques pour concevoir vos personnages et vous améliorer en dessin. Des recommandations distillés pas les plus grands mangakas : Mitsutoshi Shimabukuro (Toriko), Mizuki Kawashita (Ichigo 100%) et Yoshihiro Togashi (Hunter x Hunter) !

A-t-on encore besoin de présenter Yusuke Murata ? J’en doute, mais au cas où… On l’a découvert en France avec Eyeshield 21 (Glénat). Et bien sûr, il a ensuite rejoint ONE pour le titre à succès One-Punch Man (également édité par Kurokawa) dont le 22e tome est sorti en janvier chez nous.

Plus qu’une simple méthode, La Méthode pour dessiner des mangas est, si j’ose le dire ainsi presque un « vrai manga »  : il y a un scénario avec des personnages et une intrigue – même si tout sert essentiellement à développer les conseils de Murata par la suite. Ceci dit, c’est un réel avantage car cela rend la lecture plus agréable et plus marrante. Murata vous apprendra quel matériel utiliser et comment s’exercer avec, comment dessiner des visages (hommes, femmes) ou des décors…
Entre chaque chapitre, des « fiches » guident et ponctuent l’ouvrage pour donner plus de détails, d’informations ou d’anecdotes. En plus, il y a des « guests », d’autres mangaka (comme Yoshihiro Togashi, à qui l’on doit Hunter x Hunter et YuYu Hakusho), à qui il est allé demander conseils pour ensuite les partager avec nous.

La Méthode pour dessiner des mangas est un one-shot parfait pour tous les apprentis mangaka, ou pour les personnes qui souhaitent en connaître plus Yusuke Murata !

Un extrait est disponible sur ce lien. Pour plus de chroniques manga, c’est par ici !

Quitter la version mobile