Lance la petite setlist à droite pendant que tu lis cet article ! ->

Elephant Tree République Car : 19h30/20h00 –

Ce soir, c’est Elephant Tree qui ouvre le bal pour Petit Bain. Cependant, et pour la première fois (shit!), les bouchons parisiens et la fermeture du rond-point de République en heures de pointe (les parisiens savent) nous ont coincés à l’arrêt pendant bien trop de temps pour nous permettre d’arriver à temps… On y a mis pourtant du coeur avec Romain (à la photo, comme bien souvent !), en courant de la place de parking jusqu’à la salle de concert, pour tenter de rater le moins possible le concert… On court, on entre dans la salle, et on voit les dernières secondes du set d’Elephant Tree. En réalité, le temps d’entrer, on a plus entendu que vu réellement le groupe qui quittait la scène quand on s’est placés pour le voir. En revanche, on a très vite vu que Petit Bain était déjà bien rempli, et ce, dès les premières minutes et durant la toute première partie selon les avis recueillis à droite, à gauche. Du coup, on a quand même voulu vous faire un petit live-report photographique, alors le voici :

Ce light-show de la folie ! Bravo l’ingé lumière !

– Mothership : 20h20/21h10 –

Le set commencera 10mn en avance par rapport à l’heure indiquée, fait rare dans les concerts parisiens !

Alors que le groupe fait son installation lui-même et discute avec le public pendant qu’il se prépare, celui-ci n’hésite pas à  interpréter le fameux Africa de Toto pour s’échauffer. C’est ensuite sans transition, ni même sans quitter la scène que le groupe s’élance pour tenter de convaincre l’assemblée. En réalité, celle-ci est déjà à moitié convaincue, car on remarquera des t-shirts à l’effigie du groupe durant toute la soirée.

Le set commencera 10mn en avance par rapport à l’heure indiquée, fait rare dans les concerts parisiens. C’est peu après le début des chansons qu’on a pu entendre retentir que le groupe nous parle déjà de ses plus gros hits : Hot Smoke and Heavy Blues. Le but pour Kyle Juett (chant) sur ce titre ? Faire tanguer si fort Petit Bain pour faire bouger l’énorme boule disco qui se trouve au milieu de la salle. Mission presque réussie ! (la salle a bien bougé, mais vous vous doutez bien que la boule n’a pas bronché, et heureusement, sinon cela aurait été inquiétant…)

C’est peu de temps avant la fin de leur set d’un peu moins d’une heure que Ihor, chanteur de Stoned Jesus les rejoint sur scène pour interpréter Serpent Thrones, dans une bonne ambiance générale. C’est ensuite City Nights et Angel Of Death qui viendront conclure les 45 minutes de set de Mothership.

– Stoned Jesus : 21h30/22h45 –

Stoned Jesus au Petit Bain © Photographie de Romain Keller pour Error404Stoned Jesus au Petit Bain © Photographie de Romain Keller pour Error404Alors que la boisson de type houblonnée coule à flots ce soir-là, c’est peu de temps après, et toujours avec les 10 minutes d’avance de la soirée que le trio de Stoned Jesus prend possession de la scène. Les ukrainiens resteront assez statiques durant tout le concert mais auront une telle force de communion avec le public par leur simple musique qu’ils n’ont pas besoin de gesticuler dans tous les sens sur scène. On verra quand même Ihor tester les lunettes de quelqu’un du public, et se fera ensuite surnommer Steven Wilson pour la soirée. Dans le public, quelques personnes scandaient à chaque chanson « I’m The Mountain! », ce qui avait l’air d’agacer Ihor (chant) qui rappela que le groupe n’avait pas que leur titre le plus fameux à proposer, mais tout un album rempli de jolies chansons. C’est alors qu’une autre personne demanda s’ils allaient jouer « Black Woods » ce qui fit finalement rire Ihor et annonça que « Yes, man! », il y aurait bien Black Woods. Le groupe est venu présenter et défendre son tout nouvel album : Pilgrims, sorti le 7 septembre 2018. On aura donc le droit pour la première fois en France à l’album joué en live dans son intégralité !

Pour accompagner tout cet album, on aura dont le droit à la fameuse chanson du groupe (enfin ! s’exclamerait-on dans le public) : I’m The Mountain. Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, même si j’imagine que si tu as cliqué ici, c’est que tu le connais un minimum, il s’agit d’une masterpiece de 13 minutes qui mêle au mieux tout le meilleur de Stoned Jesus et du rock progressif. Son attente en live était justifiée, surtout que le son est excellent ce soir à Petit Bain. Le public rentre en transe, les yeux se ferment, les bras s’agitent et le concert est à son apothéose. Stoned Jesus créé une énergie indéniable avec son rock progressif qui fait vibrer les lobes et vrombir les tympans

 

C’est donc après 1 bonne heure et 15 minutes de show que Stoned Jesus repart dans les cieux, laissant un public de Petit Bain totalement ravi de la soirée qu’il vient de vivre. Bon son, bons groupes et bonne ambiance furent les maîtres mots de la soirée. Comme vous pouvez le voir avec nos autres lives-reports, ce style n’était pas le genre de prédilection de la maison, mais Stoned Jesus est clairement un must-see si vous aimez le stoner rock/metal. Merci Garmonbozia Inc. pour cette soirée dont les amateurs sauront se souvenir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :