Hey, Douchebag.

header

Aujourd’hui, on va parler d’un jeu qui va en faire sourire beaucoup : South Park : The Stick Of Truth !
Il s’agit d’un jeu développé par Obsidian (Fallout New Vegas, Neverwinter Nights 2, Dungeon Siege III) ce qui annonce la couleur du jeu avant même de le commencer : DU RPG, DU VRAI !
Qui aurait pu croire qu’un jour nous aurions vu sortir un RPG de qualité sur le thème de South Park dans nos contrées ? Maintenant que cela est chose faite depuis le 6 mars 2014, il est temps de s’y frotter un peu.

Merde j'ai lancé un épisode et pas le jeu...
Merde j’ai lancé un épisode et pas le jeu…

– J’prends la route de South Park… –

Avant de prendre la route, une petite personnalisation de personnage est possible au début : Couleur de peau, coiffure, habits. Assez classique, et pas très utile puisque vous pourrez changer votre coiffure, habits et accessoires très souvent.Nous voilà dans la joyeuse ville de South Park, dans laquelle vous venez d’aménager. Votre première « quête » sera des plus épiques… Sortir vous faire des amis !

Kupa Keep, le royaume de Cartman.
Kupa Keep, le royaume de Cartman.

Pour expliquer un peu la suite des événements, je vais vous raconter brièvement le scénario du jeu.

Comme tout petit garçon de votre âge, vous allez jouer avec vos copains dans le jardin, et vous vous imaginez de folles aventures. Votre aventure commence donc avec Cartman, le grand magicien protecteur du « Bâton de la Vérité » qui vous permettra de choisir votre classe : Guerrier, Voleur, Magicien et surtout le moins commun : Juif . Vous pourrez également choisir votre prénom, du moins jusqu’à ce que Cartman décide de vous renommer. Douchebag (= connard en français) sera donc votre nom de grand guerrier pour le restant de cette aventure.

A savoir que quiconque possède le Bâton de la Vérité (qui n’est ni plus ni moins qu’un vulgaire bâton de bois) est le maître de l’univers et a le droit de modifier les règles du jeu.

Evidemment, plusieurs clans de « potes » s’affrontent pour récuperer le super bâton et devenir les maîtres de la cour de récré… Jusqu’à ce que zombies nazis, aliens, gnomes voleurs de slips et bien d’autres s’en mêlent jusqu’à créer une panique totale sur la ville !

– Suivez moi à South Park et j’vous présenterai des potes. –

J'te présenterai des potes.
J’te présenterai des potes.

On a le droit à un menu avec tout ce qu’il faut pour un RPG. Les équipements, les aptitudes, les sorts à augmenter après chaque niveau, les quêtes, une carte de la ville… Le petit bonus est la page d’accueil de ce menu, qui se résume à un genre de Facebook simplifié où les villageois(es) de South Park viendront mettre des statuts. Au fur et à mesure de l’aventure, parlez avec tous vos frères de guerres et les habitants de la ville afin d’avoir pleins d’amis ! Il y a en tout 120 amis à ajouter sur « Southbook » ! A la manière d’un Facebook, vous verrez les publications de chacun, avec les commentaires des uns et des autres, le tout étant en rapport avec votre progression dans l’aventure et très souvent en référence à de nombreux épisodes de la série (tout comme le jeu qui possède un nombre démesuré de clin d’oeils à la série)

– Y’a d’la place pour se garer, tout le monde vous dit bonne journée ! –

Tout le monde ne vous dira pas bonne journée, demandez donc l’avis au fœtus géant nazi, au gnome voleur de slip magicien que vous combattrez entre les parties génitales de vos parents qui seront en train de procréer.

Les backgrounds et dialogues sont choisis avec... amour ?
Les backgrounds et dialogues sont choisis avec… amour ?

Les combats sont au tour par tour, un style qui avait tendance à être oublié au profit des combats « actifs » (dit A-RPG), mais qui revient à la mode. Pour chaque combat vous vous battrez avec vos capacités, et avec l’aide d’un allié au choix, parmi les meilleurs : Cartman, Kyle, Kenny, Butters, Jimmy, Stan. On ne peut demander mieux ! Chacun a ses compétences spécifiques et tous se complémentent assez bien (un healer, un barde, un gros musclé, un magicien…)
Les combats sont généralement assez simples et vous n’aurez pas de grandes difficultés à remporter le jeu. D’autant plus qu’en interagissant avec le décor, il est souvent possible de tuer avant le combat certains ennemis du groupe d’ennemis qui va vous attaquer, simplifiant grandement la tâche. Les combats sont efficaces et souvent bourrés d’humour.

Ici, pas de potion de soin, mais seulement des friandises : une tapotte de Butters ou un paquet de chips fera l’affaire!
L’aventure se boucle en une petite dizaine d’heures (quête principale), ce qui fait un peu court, on en voudrait tellement plus ! Heureusement, aller recruter les 120 amis, et effectuer la tonne de quêtes annexe dans la ville ou encore collectionner tous les objets du jeu ne vous laissera pas sur votre faim et vous occupera au moins 10 heures de plus !

 

Plus + tableau

Moins -

  • Un Rpg tour par tour
  • Les références à South Park, l’humour de l’univers, parfaitement retranscrits !
  • Le Facebook de South Park
  • Le nombre de panoplies, d’objets collectionnables, et la personnalisation des héros
  • Oh god, they killed Kenny !
  • Et les doublages FR dans tout ça, ils sont où ? Si vous avez l’habitude
    de regarder en VO, pas de soucis, ce sont les mêmes voix, mais dans le cas contraire, c’est fort dommage !
  • Durée de vie légèrement courte si on s’attelle seulement à la quête principale.

Conclusion

Obsidian a réalisé un nouveau coup de maître avec ce South Park : Le Bâton de la Vérité. Le jeu se veut old-school : des sorts, un guerrier, un magicien, une relique avec un pouvoir sans précédent, un grand méchant etc… Il est fidèle à 200% à la série. On a l’impression de jouer dans un épisode de la série où tout devient possible, et ça, c’est excellent ! J’attribue donc une médaille d’or à ce South Park auquel on regrettera juste le doublage en français, qui aurait pu aller à merveille sur ce titre et qui aurait renforcé l’immersion pour nous, joueurs français. Malgré le manque de ce doublage, il a tout de même fort à parier que vous passerez quelques excellentes soirées sur ce jeu. Médaille d’or donc pour ce jeu, qui est très méritée.Médaille - Or

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :