Sonic Forces

Sonic Team. Sega. Koch Media. PS4/One/Switch. Sorti le 7 novembre 2017

Après Sonic Mania qui avait fait un retour en Forces (humhum…) de la licence au hérisson bleu, Sonic fait de nouveau parler de lui à peine 2 mois plus tard avec cette fois-ci un jeu développé directement par l’éditeur et créateur initial de la mascotte japonaise la plus célèbre derrière Mario : Sonic ! Test 3O4Trois points positifs, et quatre points négatifs sur le jeu !

Plus + tableau

Au début c’était ça… Je ne préfère pas vous montrer son état final…
  • Des graphismes au poil (bleu) ! – Les graphismes du jeu sont très soignés et la possibilité de créer son propre personnage pour certaines missions est vraiment très agréable. Vous pouvez créer un hérisson, mais aussi d’autres animaux. Pour notre part, cela aura été un lapin rose (sans aucun rapport avec le lapin de Green Day ni notre ami du métro parisien, bien évidemment !). Vous pourrez ensuite le customiser avec les multiples éléments de personnalisation que vous débloquerez à la fin de chaque niveau.Les décors sont assez variés et plutôt détaillés, même si on a jamais le temps de les voir complètement vu à la vitesse à laquelle ils défilent à chaque fois… Mais bon, c’est le principe même du jeu ! On notera également que le mélange des phases 3D et des phases en vue de côté sont très appréciables et plairont aux fans du hérisson de toutes les époques, des premiers comme des plus récents comme l’excellent Sonic Heroes.
    On retrouve les célèbres niveaux de Sonic, toujours très éclectiques et colorés.
  • Les combats de boss – Comme à leur habitude, et comme pour les Mario (récemment dans Super Mario Odyssey) les boss se présentent de la même façon que d’antan : un pattern évolutif pour chaque boss en fonction de la vie qu’il leur reste, et des boss qui ne s’appréhendent pas de la même façon. On a d’un côté Infinite et Eggman qui sont des boss ayant différentes phases à battre sur un endroit statique, puis plus part vous avez par exemple Metal Sonic et une autre version d’Infinite où vous devrez les frapper tout en mouvement. On a donc d’un côté la frappe et l’appréhension des pattern, et de l’autre la rapidité et l’esquive des obstacles pour aller toucher votre cible. Pas mal !
  • ROCK’N’SONIC – La BO des Sonic a toujours été très rock et très sympa, et cette épisode ne vient pas faire exception à la règle en proposant une BO rock et surtout très éclectique avec des morceaux vraiment top ! On espère qu’un vinyl de l’OST sera disponible prochainement, mais il y a de fortes chances vu l’OST et que ce fut le cas pour Sonic Mania ! On a même pu trouver une version metal d’un titre joué par un youtubeur spécialisé dans ce genre de reprises metal sur le jeu vidéo/cinéma… Super cool ! 

Moins -

  • Level design parfois hasardeux – Même si le graphisme est plutôt lisse et bien soigné, il y a beaucoup d’incohérences graphiques dans les niveaux. Vous ne compterez même plus le nombre de fois où vous irez à fond en essayant de sauter sur une plateforme qui se trouve en fait dans le background du level… Puis des fois pendant des pointes de vitesses, des monstres vont se retrouver face à vous, et vous serez obligés de vous les manger tellement le temps de réaction qu’il faudrait pour réagir à temps est improbable. A peine les verrez-vous que vos anneaux dûrement récoltés voleront en éclats de tous les côtés… Le jeu a donc un côté un peu frustrant, surtout si on vise les meilleurs rangs sur chacun des niveaux. Le jeu se divise en effet en différents niveaux : avec Sonic (et ses acolytes), votre personnage, ou bien des niveaux de boss. Chacun de ses nivaux vous attribue un rang en fonction de votre nombre d’anneaux et temps à la fin. Autant vous dire que pour aller attraper le S partout, il faudra s’y reprendre à plusieurs fois sur certains jusqu’à savoir par coeur où se trouvent les ennemis pour ne pas vous les manger ni perdre de temps à tous les tuer si cen ‘est pas nécessaire !
  • L’imprécision du jeu – En plus du level design, il faudra ajouter l’imprécision du gameplay… Ce qui est paradoxal pour un jeu de plateforme où tout doit être réglé au milimètre près. En effet, lors des nombreuses phases de grind où votre Sonic prendra ses pieds pour des roulettes de skateboard, vous risquez de tomber maintes et maintes fois. Vous n’avez pas assez appuyé ? trop peut-être ? Pour une fois, vous pourrez arrêtez de remettre en doute vos compétences de gamer puisque les sauts sont très inégaux. En appuyant exactement au même endroit, avec la même force/temps sur le bouton, vous n’atterrirez pas toujours à la même place, provoquant alors une chute pure et dure de votre personnage (Vous allez aimer le stage 21 où il n’y a pas de point de sauvegarde durant toute cette phase de skate…) 
    Où est la case suicide ?
  • La durée de vie ? Sérieux ? – Comptez 3h pour faire la campagne en rushant/passant l’histoire qui n’a pas franchement d’intérêt… (hormis arrêter Eggman et le nouvel ennemi Infinite) 4h si vous voulez peaufiner un peu le jeu, suivre l’histoire etc.. et allez, 5 à 8 pour faire tous les succès selon votre skill… Pour un jeu à 30 ou 40€ selon la plateforme, le contenu est un peu light. Le DLC Shadow vient allonger très très légèrement cette durée de vie, mais on est encore loin d’un long jeu.. Cela ne me gêne pas habituellement et je préfère même les jeux courts (vu le nombre de jeux qui sortent aujourd’hui, les jeux courts sont plaisants et cela permet de changer rapidement d’expérience vidéoludique) mais là on a quand même clairement l’impression de s’être fait enfler !
    Le but du jeu ? Conquérir le monde pour le rendre tout bleu ! Bah quoi ?
  • Doublage – Il paraîtrait que le doublage de Sonic est le même que la vieille série animée (Sonic X, diffusé dans le début des années 2000!). Alors peut être, mais des dialogues niannian à souhait (Sonic demande au boss d’apporter des beignets la prochaine fois qu’ils se croisent ?!?!), on aurait pu s’en passer. On notera quand même l’effort du doublage français qui change parmi la multitude de jeux qui ne sont plus traduits de nos jours… Mais la prochaine fois amis doubleurs, mettez y un poil plus de conviction ! Il conviendra quand même à suivre l’histoire et plaira aux plus jeunes sans aucun doute !

Alors que Sonic Forces est le dernier titre du studio originel de la licence, il faut dire que Sonic Mania fait bien mieux que ses propres créateurs sur ce coup-là. Sonic Forces est court, et pas exempt de défauts qui nuisent pas assez au gameplay. On passe tout de même un bon moment sur le jeu, outre les moments de rage passés sur des soucis de level design. Bref, c’est un jeu à faire le temps d’une soirée (ou deux pour les chasseurs de trophées) et qui finira de retour au placard une fois l’expérience effectuée. Médaille de bronze.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :