Solstafir © Romain Keller Pour Error404

Bien belle réunion de connaisseurs que le concert complet de Sólstafir au Café de la Danse. Ambiance intimiste et légèrement enfumée, longues chevelures soigneusement peignées, t-shirts noirs de sortie … Tous les éléments d’un bon concert de métal sont réunis mais Sólstafir propose une performance bien loin des canons du genre.

Porte-étendards d’un métal progressif exigeant et planant, Sólstafir livre un show extrêmement bien rodé et ô combien prenant. La forme était effectivement surprenante : un set entrecoupé d’un entracte et d’effets visuels plutôt bien foutus ; on est décisivement sur quelque chose dont on n’a pas l’habitude et qui désarçonne même les habitués du genre. On est charmés de bout en bout par des chansons sublimées en live par la présence de violonistes et violoncellistes de talent qui donnent un véritable cachet live à l’ensemble de la performance. Le choix de la setlist s’est justement orienté en fonction de la présence de ces cordes : plutôt que de jouer le dernier album Berdreyminn dans son entièreté, le groupe a préféré se concentrer sur les chansons comportant des violons/violoncelles afin de profiter pleinement de la présence live de ces accompagnements. Le résultat fut bluffant. Sólstafir est un groupe qui, durant une bien trop courte soirée, subjugue son auditoire attentif, massé dans la fosse ou bien serré dans les tribunes. On est transporté de bout en bout par les sonorités atmosphériques, post-rock et post-métal qui fleurent bon les paysages glacés et immaculés de l’Islande dont ils sont originaires.

Le show se termina avec Aðalbjörn Tryggvason, reconverti en cascadeur, escaladant les tribunes du Café de la Danse afin de salut tout son public !

Solstafir © Romain Keller Pour Error404

C’est un groupe qui en tout cas, ne laisse pas indifférent, auquel on peut reprocher une certaine lenteur et un flegme bien nordique mais dont on reconnaîtra sans l’ombre d’un doute le talent de composition. Paradoxe assez étrange d’une musique très atmosphérique faite par un groupe loin d’être ultra technique ; une simplicité et une efficacité toute scandinave.

Chapeau bas.

Solstafir © Romain Keller Pour Error404

 

Tryggvason flatté de recevoir un bouquet de la part d’une fan sous le charme !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
%d blogueurs aiment cette page :